Commentaires des Lecteurs (6)

251. J'ai servi avec l'Armée américaine en 1966-67 en tant que officier ingénieur avec la 4ème Division, principalement à Qui Nhon et Pleiku. En 1969-70, j'étais avec la 18ème Brigade de Génie à Chu Lai et Phu Bai. En novembre et décembre 1998, j'ai eu le privilège de dépenser trois semaines au Vietnam en vacances, avec d'autres anciens combattants américains. C'est un pays incroyablement beau qu'il est difficile à décrire pour ceux qui n'y sont pas. Je suis en train de travailler sur un livre, Return of the Warriors, sur mes expériences là-bas et celles de mes compagnons du voyage de 1998...nous ne nous sommes pas connu auparavant, comme nous étions dans différentes unités et au Vietnam en différents temps. Certains étaient avec la 4ème Infanterie et autres avec la 25ème Division d'Infanterie. Il semble que votre website est bien longue, par suite il me prendra du temps avant que je puisse le parcourir en entier mais j'ai joui plusieurs pages dans différentes sections. (Robert Reilly).

252. La page est vraiment belle, je l'ai mentionnée à mon père et il la visitera ce soir. Je suis un mordu d'histoire en quelque sorte. Votre page m'a éclairé sur les détails entourant les événements au Sud Vietnam pendant ces difficiles années. C'est honteux que mon pays n'avait pas eu la volonté politique pour correspondre avec l'engagement militaire qui ont été fait au Sud Asie. Je prie, qu'un jour, quand je visite le 'Wall'à Washington D.C. (ce que je fais le plus possible) que je rencontre un de ces politiciens qui ont refusé de donner à nos troupes le feu vert et la détermination de gagner et de faire honneur au peuple du Sud Vietnam au lieu de les laisser dans le pétrin...je leur donnerai une pièce de mon esprit. Je considère ceci comme un jour noir dans notre histoire, le jour de la fuite finale à Saïgon en 1975. Très semblable au 'Chemin des Larmes'...ou attendre si longtemps avant d'être impliqué dans la 2ème Guerre Mondiale. (Presque 'Trop'long, n'est-ce pas?). Je voudrais bien que les Etats Unis fassent quelque chose en réparation de cette sortie honteuse et pour le manque d'un plan d'exécution qui aurait apporté la victoire au Vietnam. J'aimerais visiter Vietnam un jour... comme il a été une part de mon psyché naturellement, depuis mon enfance. J'ai grandi dans les années 60, me demandant pourquoi tant de garçons ici ont été peu disposés à faire leur devoir et à servir nos forces là-bas. Je continue à ne pas tolérer les insoumis, mais au moins je comprends maintenant le fait que nos militaires et l'ASV n'ont pas été donnés une chance. Ainsi, bien que j'aimerais y aller...je crains parfois que les gens, quand ils me voient..me condamneront? Ou, vont-ils penser qu'il est temps d'oublier le passé et d'en tirer le meilleur de notre future mutuelle? En général, je suis en faveur d'échange libre, et le renouvellement des contacts là-bas, mais êtes-vous concernés que les gens qui vont en profiter seront les anciens Communistes? Tin, je suis si impressioné par l'histoire de votre frère. Je suis en train de construire un nouveau webpage sur l'histoire et la politique...je me demande si vous ne vous en faites pas si j'y mets un lien de votre page. J'ai quelques amis vietnamiens au travail. La plupart étaient des enfants quand ils se sont enfuis, et ils n'ont pas grand'chose à dire sur ce sujet. (Michael Burlison)

253. J'ai probablement rencontré votre frère brèvement pendant ce temps là, comme j'étais l'officier de liaison de Génie de la 4ème Division. Cependant, j'étais un capitaine, par la suite je ne fraternisais pas avec les officiers généraux. Je me souviens l'avoir rencontré dans une réunion de briefing. Il était certainement imposant. Ma récollection est qu'il observait, écoutait, avec seulement une ou deux questions pour éclaircir les choses. (Robert Reilly).

254. Merci pour une perspective merveilleuse du Général Hieu. Sa conduite, son patriotisme et ses talents professionnels sont des traits que nous devrions tous émuler. Je l'ai connu brèvement en 1962-63 quand j'étais le conseiller de bataillon du Capitaine vietnamien Vo Huu Hanh, le commandant de la 20ème Bataillon de Rangers - sous le contrôle opérationnel de la 22ème Division, commandée par le Colonel Tri. Je crois que le Capitaine Hanh était un diplômé de l'AMVN en 1951 à Dalat. (Je suis de la classe de 1952 de l'USMA). J'étais aussi dans la région du Général Hieu en 1966-67 quand j'étais commandant de bataillon (Commandant de la 2-28 Infanterie, 1ère Division de Cavalerie américaine, à Lai Khe. À mon 3ème tournée de service en 1970, j'étais le commandant (Lieutenant Colonel) de la 1-14ème Infanterie, 4ème Division d'Infanterie.

Naturellement, j'ai connu Capitaine Hanh mieux que tous les patriotes vietnamiens avec qui j'ai servi. Nous étions très proches, et je l'admirais. Comme moi, il avait ses forces et ses faiblesses, mais il était un grand soldat, et je l'aimais avec un amour de soldat. J'ai rencontré sa femme et son fils "Ranger Man" en 1962. Je comprends qu'il a été tué en action en 1975 en tant que Colonel et Commandant de la 44ème Zone Tactique. Je serais reconnaissant de recevoir de l'information sur lui. Il y avait plusieurs problèmes avec le 20ème Bataillon de Rangers en 1962-63, et je sens que je connais ces situations mieux que n'importe qui encore vivant. J'ai du grand respect pour ces officiers, sous-officiers et soldats--et pour le Bataillon. J'ai documenté plusieurs de nos opérations.
Vous, et d'autres comme vous, ont fourni au monde un vrai service en documentant la vie et carrière du Général Hieu--et d'autres. Je vous remercie de votre dévotion. Que le bon Seigneur bénisse le peuple du Sud Vietnam et que leurs sacrifices nous conduisent tous à un meilleur monde. (Brig Gen John T Quinn, US Army, retired).

255. Je vous remercie de m'avoir invité à la page mise à jour. Je connais le Général. Il était l'un parmi le petit nombre de ceux qui étaient respectés par l'état major militaire américain au Vietnam. Il a combattu et n'avait pas peur de combattre. Ce qui m'attriste est qu'il a combattu pour un gouvernement qui n'était pas digne de lui...(Tony Ciccariello).

256. J'ai visité la Page des Liens et ai vu que tous les dix liens ont réservé au compétent Général Nguyen Van Hieu une place spéciale. Je remercie Dieu et la Vierge Marie d'avoir récompensé à un certain degré un homme que j'ai dit aurait dû remplacer le Président Ngo Dinh Diem, parce que cet homme devrait être un général compétent et vertueux comme les Généraux Nguyen Van Hieu, Nguyen Duc Thang, etc...afin que le Vietnam puisse avoir un président dont la vie entière soit dédiée à l'armée comme le 34ème président des Etats Unis, Dwight D. Eisenhower. Je me rappelle avoir lu depuis longtemps dans un livre qui a raconté que quand le Général Eisenhower fut nommé commandant suprême de front de bataille en Europe, il amenait seulement avec lui une Bible.

Je vous remercie également de m'avoir reféré à un très précieux website dans la section des Commentaires des Lecteurs: Lives, The Biography Resource. Ce qui est spécial est qu'il y introduit en entier le website du Général Hieu et il apparaît qu'il est le seul de ce côté du 17ème parallèle. Ceux qui admirent le Général Nguyen Van Hieu devront être énormément fiers de cet honneur. (Bui Van Thu).

257. J'ai lu sur la mort de votre frère. Je suis désolé. Il semblait être un homme bon. Je remarque qu'aucune autopsie ait été faite. J'ai remarqué que personne n'a mentionné avoir vu un trousseau de nettoyage ou même un chiffon pour nettoyer le pistolet sur sa table. Y avait-il vraiment une balle trouvée sur le plafond? Ceci montrerait si ç'a été une blessure causée par la victime-même. Etait votre frère catholique? Ayant été élevé catholique moi-même je sais que le suicide est considéré comme péché. Un pistolet semi-automatique avec un déchargement facile pourrait être le coupable. Parfois une trop grande familiarité avec une arme peut conduir à un comportement négligent. Sans connaître le pistolet, quand est-ce il a été tiré, l'emplacement exact de la balle fatale, sans autopsie, etc. c'est presque impossible de déterminer la cause de la mort. Vous devriez exhumer le corps et après toutes ces années ceci probablement serait une perte de temps et une profanation. Qu'est-ce qui est devenu avec le Général Toan? (James Bruno).

258. J'ai lu le website de votre frère et il est impressionant. A propos, vous écrivez réellement très bien. Quelle belle façon d'honorer sa mémoire!!! (Karen Korthe).

259. J'ai visité votre site aujourd'hui (samedi 5 août), l'analogie de Quaterback vs. Entraîneur est très à propos. Phu et Truong étaient de Bons commandants de division, mais pas à la hauteur pour le niveau de Corps. D'autres même moins qualifiés inclueraient Luong (Para), Thuan, et pire Minh (votre ami), Loc, et Lam. Oui, les promotions incluent une certaine quantité de politique, mais quand les promotions sont basées entièrement sur la politique, pas la compétence, votre armée est fichue! (Adam Sadowski).

260. Ça me va bien que vous avez placé mes commentaires dans le publitaire de votre livre. Je suis simplement heureux que je puisse donner un petit coup de main pour faire mieux connaître le Général Hieu au public américain. C'est également en quelque sorte un honneur. Aussi, toutes les fois que je peux, je retournerai à mon dossier sur le Général Hieu pour voir si je peux ajouter aux notes tout à fait étonnantes que j'ai déjà faites sur la comparaison du Général Hieu avec le Général George S. Patton, Jr. Votre livre est digne d'attention. (James Miguez).

261. J'ai passé en revue vos pages cet après-midi en longueur, et y ai trouvé beaucoup d'intérêt. Je suis si content que vous avez raconté l'histoire du Général Hieu. En tant que fantassin de combat j'étais sur le champ de bataille la plupart du temps, et mon impression des généraux vietnamiens...et beaucoup des nôtres également, était de corruption. Je suis si content d'entendre parler de cet homme honnête, et de votre fierté à son égard. Vous avez fait honneur, et à cause de ce site, je lui fais honneur également. J'étais avec la 1ère Cavalerie de l'Air à Phan Thiet....LZ Betty...mais patrouillant à l'extérieur de votre pays que nous appelons "the park" la plupart du temps. (Gary Jacobson).

262. Merci pour votre beau site. Je sais que vous y avez mis beaucoup de travail là dedans. Merci pour toutes les informations. Continuez le bon travail. Que Dieu vous bénisse toujours...(Marie).

263. J'ai trouvé vos deux articles récemment affichés (de l'Ambassadeur Bunker et M. Granger) excellents et au point. Tous deux donnent au lecteur des documents de première main de l'analyse des services de renseignements américains de la situation du Vietnam. Votre dernière article sur la situation du Vietnam en mars peut être devrait être la "situation d'avril" car le document du Comité de Sécurité Nationale est daté le 5 avril 1975 juste quelques jours avant la mort mystérieuse de votre frère. Non seulement ce document donne de l'information pertinente sur la force, la morale, la tactique des troupes, etc., mais il montre également la pensée du Général Toan à ce moment-là de cet événement crucial. Il montre également son attitude "profane" envers la politique et la guerre. Est-ce qu'il était en train de maudire le Général Hieu et le Vice Président Huong?

Peut être si M. Granger, l'auteur de ce document du CSN est encore vivant, vous pourriez lui demander s'il avait ou non parler au Général Hieu et qu'elle était la vue du Général Hieu sur le sujet. Il semble que les Généraux Hieu et Toan se sont disputés sur le sujet de la tactique et que le Général Hieu a été tué. (James Miguez).

264. Ainsi la lettre est datée seulement trois jours avant la mort de votre frère--et le Général Toan parle encore des hélicoptères--quelle absurdité--quand une force de frappe de chars est en train de se diriger directement à Saïgon via la plus proche autoroute. Pour moi ceci montre à tel point le haut échelon militaire de l'ARVN était complètement ignorant--avec l'exception de votre frère--de ce qui était les vraies priorités de la première ligne de bataille.

Il me frappe comme étrange qu'un avion de l'armée de l'air du Sud Vietnam aurait quitté Bien Hoa le matin du 8 pour frapper au Palais Présidentiel; tandis que peu de temps après un général vaincu de Ban Me Thuot, maintenant le nouveau chef d'état major du 3ème Corps se serait présenter au quartier général du Général Hieu avec un contingent de soldats du 2ème Corps en liesse pour chasser les PMs qui guardaient régulièrement le Général Hieu et le QG. Et ce n'est pas trop longtemps après que le Général Hieu a été trouvé tiré à mort dans son bureau de Commandant Adjoint et que son corps a été enlevé par voiture rapidement dans les ténèbres totales par son commandant, le Général Toan, un homme qui avait été une fois le sujet d'enquête du Général Hieu en matière de corruption militaire. Il y a quelque chose qui ne cloche pas ici, sans mentionner le caractère non scientifique de l'autopsie et de l'enquête policière. Qu'en pouvez-vous dire? (James Miguez).

265. Payer hommage à un général qui a été honnête et compétent est louable. Ceux qui étaient impliqués dans la mort du général Hieu devrait éclaircir les choses afin que l'histoire n'emporte pas la sale tache à jamais et afin que la justice soit rachetée, en particulier afin qu'on ne descend pas dans sa tombe avec une conscience lourde. Je vous souhaite beaucoup de succès. (Do Hung).

266. Je viens juste de lire votre article "La Mort de Mon Frère". Vos observations comme notées sont semblables à ceux qui ont suivi et compris les événements de l'époque. En ce qui concerne le Freedom of Information Act, je ne pense pas qu'ils révèleraient rien encore parce que ceux qui étaient impliqués dans cette affaire sont encore vivants. Je passerai la Page du Général Hieu à tous mes amis. (Tran Trong Thuong).

267. J'ai pu lire l'annonce sur le website du livre. Je pense que vous devriez mentionner quelque part dans le communiqué à la presse le point fait par la revue. Actuellement deux points: 1) les lecteurs américains, et peut être même beaucoup d'américains de souche vietnamienne, ne savent pas grand'chose sur les gens avec qui les Américains ont combattu, et ce qui est connu n'est pas du tout flatteur; 2) Ce livre ne nous donne pas seulement une entente sur la perspective et l'accomplissement des Sudvietnamiens, mais il nous parle également d'un officier sudvietnamien qui a été extraordinaire à la fois pour son leadership et de son honnêteté. Ça pourrait être évident pour vous, mais parfois vous devez souligner l'évident pour ceux qui sont plus éloignés de l'histoire et des problèmes. (Jay Tolson).

268. J'ai dépensé à peu près une heure à parcourir plusieurs des documents de votre website sur votre frère le Général Hieu et y ai trouvé l'histoire fascinante d'un homme et son temps. Félicitations sur votre projet et votre dévotion pour préserver la mémoire de votre frère. (Joe Galloway).

269. Je suis allé à votre website et en ai été très impressionné. Je suis désolé que ma mémoire des événements 25 ans auparavant n'est pas meilleur. Le Général Hieu était évidemment un grand soldat qui a mis son pays et son peuple au premier plan. C'était une tragique fin pour lui et je puis comprendre votre détermination à assurer que sa mémoire soit honorée comme un vrai patriote du Sud Vietnam. (Fred C. Weyand, General, U.S. Army (retired)).

270. Je suis content d'avoir vu votre dernier article pris du Général Weyand. C'est tout à fait informatif. Le Congrès américain et en particulier les Démocrates jouaient une grande part dans le mécanisme amenant à la débâcle de '75. Mon article sur Hieu et Patton sera écrit bientôt je crois. Egalement, j'ai quelques idées pour un roman historique, concernant votre frère, Vietnam, et l'expérience américaine. Avez-vous jamais pensé à un tel projet? (James Miguez).

271. J'ai dépensé quelques heures cette nuit à lire l'information sur votre site. Quel beau hommage rendu à un grand et honorable homme! Je suis le Gérant du website pour Bravo Troop, 1er Escadron, 9ème Cavalerie, Toutes Les Années. Je suis en train de construire ma page de Liens et voudrais vous demander la permission d'ajouter un lien à votre website. Je vous rends sincèrement honneur pour ce que vous êtes en train de faire avec votre website. Les Anciens Combattants Américains disent, "C'est bien le temps!"... Je sens que c'est pour vous aussi. Merci pour avoir partagé la vérité de l'honneur. (Loretta Stager, California).

272. J'ai terminé le livre sur le Général Hiêu et l'ai trouvé très intéressant. Après avoir servi dans le 3ème Corps et étant profondément impliqué dans la "Vietnamization", j'ai été rappelé des défis impliqués dans cette zone. L'auteur fournit une perspicacité et un fond qui sont bien intéressants et utiles.

Mon propre soupçon est que le Général Hiêu n'a pas été assassiné par des officiers de l'armée du Sud mais par le Nord Vietnam à l'aube de l'offensive finale dans le 3è`me Corps. C'est un objectif militaire légitime que de saper la structure de commande d'un adversaire. Le Nord Vietnam sans l'appui de l'Armée de l'Air et avec une artillerie limitée a utilisé l'assassination avec grand effet tout au long de la guerre. Je conviens qu'il y avait une tentative de dissimulation. C'est une perte de visage significative que d' avoir une sécurité tellement faible qu'un général à deux étoiles soit tué sous son nez. De plus, je soupçonne que c'était un travail de l'intérieur, aidé par des traîtres dans l'ARVN. Ces traîtres et espions font toujours partis de n'importe quelle opération militaire et le Nord Vietnam et les Viêt Công étaient exceptionnellement bons à l'infiltration. Qui étaient ces personnes et à quel niveau ils opéraient dans le quartier général, seul Dieu le sait!

Que le Général Hiêu a été assassiné pour avoir exposé la corruption est à mon avis douteux. En avril 1975, les corrompus étaient probablement déjà sortis du pays. Si le meurtre a été commis un peu plus tôt, alors je serais incliné à accepter cette raison. Finalement, vous ne pouvez pas escompter l'idée qu'il s'est accidentellement tiré. J'ai fait la même chose lorsque je nettoyais mon pistolet en 1969. Je n'avais pas pris la précaution que mon pistolet n'était pas chargé quand je le pointais sur le mur et l'a déchargé. Boom! un grand trou dans le mur... et beaucoup de jurons de ceux de l'autre côté, que j'ai heureusement manqués.

Le tandem infanterie-tank est trop long pour discuter ici, mais l'utilisation des soldats et de la cavalerie ensemble par le militaire est aussi vieille que les chevaux et les hommes.

Je pense qu'il est intéressant de savoir que 60% de la population au Viêtnam sont né saprès la guerre. Toute l'expérience devient rapidement une histoire abominable à l'exception des participants. L'histoire du Général Hiêu est une bonne histoire et le livre contribue effectivement à l'histoire de la guerre du Viêtnam. (Thomas F. Marcotte).

273. J'ai lu votre site, et je suis si captivé avec votre ferveur à amener les circonstances de la vie de votre frère à la lumière...Merci beaucoup pour l'information et le contexte historique dans lequel il a été présenté. Pour beaucoup d'entre nous Vietnam a terminé après notre tournée était achevée. Pas ainsi, pour nos frères d'armes que nous avons laissé au Vietnam. Que le Général Hieu et son esprit vive à jamais dans les salles de l'Histoire Militaire et dans le coeur de nous guerriers. (James Weber, 101st Airborne RVN 1967-68).

274. Je sais qu'il n'est pas juste de juger d'un seul incident (ou deux actuellement). Le fait est que, une fois, une large force de l'ARVN était disponible pour nous aider quand nous avions besoin, ils ne venaient pas. Je n'ai et n'avais aucune idée combien d'hommes nous avions perdu parce que les ARVNs ne voulaient pas sortir de leur caserne, mais je sais que mon bataillon avait au moin 20 tués pendant ce jour et demi là (c'est tout un peleton). Le fait qu'il ne sont pas venus nous aider a également permis à une large force de l'ANV d'entrer Hue et renforcer l'ennemi qui y était déjà. Combien de Marines ont été morts comme résultat, personne ne le sais. Je devine que ça peut aussi arrivé à un certain moment, mais je n'ai jamais entendu dire qu'une force américaine reste immobile tandis qu'une force de l'ARVN est en train d'être sous le tir ennemi à un mile de là. Personne ne veut mourir, mais nous étions prêts à mourir pour eux, et étions de fait. Tout ce que je sais est que je ne serais pas vivant aujourd'hui si l'ennemi envahisse mon pays, je serais mort avec le fusil dans la main. Je pense que c'est politiquement incorrect en nos jours mais je pense que je suis seulement démodé. Mon sincère respect à un ami guerrier néanmoins. Je voudrais également dire qu'il semble que ce Général aimait vraiment son pays. Je suis sûr que s'il commandait cette force de l'ARVN, ils auraient venu nous aider. (Larry L. 5/7 1st. Cav '68)

275. Votre site est très intéressant...ce que vous avez créé est vraiment tout à fait unique...il n'y a pas beaucoup de perspective des anciens combattans sudvietnamiens sur le web. (Prof. Steven Leibo, Sage Colleges).

276. J'ai visité votre site et l'ai trouvé être très intéressant. Il n'y a pas beaucoup d'information disponible en Anglais concernant l'Armée de la République du Vietnam et par conséquent j'apprécie l'occasion de diriger mes lecteurs à votre site. (Mike Ruffle, Grunt!).

277. Je me suis tout à fait réjoui de votre site. J'ai été impressionné par le fait que votre frère était un Catholique si dévoué et qu'il était fier de son nom baptimal et signait ses documents officiels comme tel. Je suis un Catholique et j'aime le peuple du Vietnam. Je sens que notre pays a délaissé votre frère. Je réalise également que nous lui avons causé une certaine consternation, comme la plupart de nos officiers chevronnés pensaient qu'ils savaient tout. Si seulement nous étions allés dans votre pays avec un peu plus d'humilité, et aurions écouté davantage. Pour tout dire, je dois vous féliciter sur votre website. Il est fantastique. Merci pour avoir informé le monde sur votre frère. Je souhaite que sa famille porte bien et trouve la paix ici aux Etats Unis. (John McCoy Webmaster, Bravo Black Lions).

278. Mon père est très intéressé à votre livre "Major General Nguyen Van Hieu, ARVN". Il a lu quelques extraits du livre sur l'internet et les a trouvés très intéressant. Il voudrais savoir si ce livre est disponible en Vietnamien et où pourrait-il l'acheter (nous vivons à Sydney, Australie) (Jennifer).

279. Je viens d'entrer dans votre Page du Général Hieu et y ai trouvé beaucoup d'informations supplémentaires et plusieurs articles précieux. Vous devriez être félicité pour vos efforts. En plus de tout cela, vous avez publié un livre entier en Anglais afin que les lecteurs américains puissent comprendre la valeur et l'esprit de combat de l'ARVN, des généraux, parmi eux est le Général Hieu. Vos efforts devraient être honorés. (Pham Phong Dinh).

280. Juste quelques mots pour vous témoigner à quel point j'ai apprécié l'hommage que vous avez rendu à votre frère en lui dédiant ce site. Il semblait un excellent général et excellent catholique. Il est dommage que des hommes de sa trempe n'aient pas été plus nombreux dans le Viet-Nam des années 60-70. L'Histoire aurait peut-être alors été différente. (Pierre-Gabriel Messier).

281. Tout le monde est familier avec le Général George S. Patton, Jr., "vieux sang et intestins", le général de cape et d'épée, qui a gagné le plus grand nombre de batailles dans la Deuxième Guerre Mondiale, qui a été le sujet des films majeurs bien acclamés; pourtant peu de gens sont familiers avec son homologue tranquille au Sud-est Asie, le Général Nguyen Van Hieu, le patriote vietnamien et héro inconnu de l'ARVN. Ces deux capables officiers militaires--un bien connu et l'autre négligé, comme l'un était abrasif et l'autre réservé--semblent être aussi différents en style de leadership qu'on puisse imaginer. Ici l'Est et l'Ouest ne se rencontrent pas. Pourtant un examen de près montrera que ces officiers se ressemblent bien dans la conduite de leurs commandements de général. En fait les similarités entre les deux soldats sont frappantes--tellement que le cas peut être invoqué que le Général Hieu doit avoir lu le livre de Patton, l'a étudié, et l'a pris à coeur.

Sujet de comparison (page du livre de Patton):

- Loyauté de haut en bas (p. 346)
- Exemple des officiers (p. 378)
- Discipline parfaite (p. 377)
- Prendre son temps pour préparer une attaque (p. 381)
- Il n'y a pas question de pays réservés aux chars (p. 381)
- Emploi des véhicules au maximum (p. 331)
- Chars et infanterie (p. 324)
- Infanterie supportée par les chars (p. 388e)
- Les guerres ne sont pas gagnées par la défense (p. 319, 292)
- Coopération air-terre (p. 374)
- Donner le crédit aux autres (p. 336)
- Journal (p. 374)
- Maltraités par les supérieurs
- Tous deux morts vers la fin de la guerre

George S. Patton, Jr. War as I Knew It: The Battle Memoirs of "Blood 'N Guts, Annotated by Colonel Paul D. Harkins, (Bantam Books: 1980).

Patton possède une connaissance encyclopédique de l'histoire des batailles, une compréhension pénétrante des façons de faire et penser de l'ennemi, et une grande maîtrise des chemins et terrain--anciens et modernes-sur lesquels la campagne militaire doit parcourir.

Hieu est tranquille pendant la délibération pourtant décisif en exécution, un maître des cartes et briefings pourtant tacticien accompli sur le champ de bataille, communicatif avec les alliés, exhaustif sur le plan étendu pourtant bon avec les détails, et possédant un avantage en technologie.

Tous deux viennent d'un héritage riche en histoire et culture.

En quelque sorte Hieu était plus spirituel--tandis que Patton atteignait sa gloire et célébrité sur terre--le héro inconnu de l'ARVN gagnera peut être son lustre au ciel quand la bataille finale aura lieu entre le bon et le mal. Ici les armes seront différentes, le bilan de la bataille certain. Plus de pertes, ou de blessés, et finis seront les cries des mourants et les trahisons amères des amis devenus ennemis. Dans cette guerre de la stratégie parfaite tenue du haut et de la tactique sans faille d'en-bas, la trompette sonnera. Sur le champ de bataille apparaîtra St. Michel et ses glorieuses troupes, y compris le commandant doué Nguyen Van Hieu; les ordres seront donnés, envoyés, exécutés, et avec un cri de force les forces du mal tomberont devant la puissance énorme de Celui que nous appelons Seigneur. Victoire! Victoire! Victoire! sera la nôtre en fin! Le Bonheur écoulera! Rapidement les âmes du juste gagneront et le pauvre hérite la terre. Maintenant les esclaves sont libérés; et ceux qui ont faim nourris. La Charité reigne. Rien ne reste à dire, et puis, comme nous voyons silencieusement quand nos coeurs sont purs. Que l'âme du vaillant Général Nguyen Van Hieu, un soldat infatigable et un patriote intrépide du Vietnam, un fils fidèle comme il est, incorruptible dans sa vie et dans sa mort, se repose éternellement en paix. Ainsi soit-il. (James Miguez).

282. Peut être si le Sud Vietnam gagnait la guerre et amenait la prospérité à la population, ceci aurait compromis le plan américain de se rapprocher de la Chine Communiste. Il serait bien possible que la CIA aurait le Général Hieu tué parce qu'il était capable et vertueux et aurait pu faire quelque chose dans ces jours sombres de 1975? Comme vous le savez bien, dans son livre, Decent Interval, Frank Snepp a nommé Dang Van Quang et Tran Thien Khiem comme étant des informateurs de la CIA. C'est triste que les généraux avec un caractère patriotique forte sont morts, et ceux qui étaient des généraux incompétents ont été confiés les positions de pouvoir puis se sont échappés aux Etats Unis pour jouir une retraite tranquille. Je vous recommende de lire "Politics of Heroin" pour rechercher davantage sur les actions malfaisantes du trio incompétent Quang-Khiem-Toan. (Pham Kim).

283. Nous ne nous sommes pas correspondus depuis un temps considérable. Depuis que je vous ai approché concernant l'information sur les noms vietnamiens pour frères, pères etc., j'ai maintenant achevé 38 chapitres dans mon livre. Il sera publié vers la fin de cette année. Mon travail est une fiction historique. Cependant, les personnages principaux ont une base dans le réel, seulement les noms sont changés. J'ai un besoin urgent d'un héro de l'ARVN. J'ai l'intention d'utiliser la vie de votre général honorable et honnête comme un portrait pour mon héro de l'ARVN à moins que vous auriez des objections. Certainement, vous n'y opposerez pas. J'ai joui de votre site et l'information merveilleuse qu'on peut y trouver. Il m'a fourni avec une entente approfondie de la structure d'organisation de l'ARVN, les identités des unités, etc., etc. Merci pour l'information importante que vous avez procurée. Le site est le meilleur que j'ai trouvé pendant ma recherche. (Carle "Gene" Dunn).

284. Il semble que vous avez dépensé beaucoup de temps à rechercher la vie du général, et les commentaires de la part des lecteurs semblent bien positive. Quand le temps vient, j'espère que vous pensez à placer votre collection à Vietnam Archive. Comme Dr. Reckner a décrit, ce sont les projets commes le vôtre qui influenceront les vues des historiens futures de la 2ème Guerre d'Indochine. (Major Dave Toczek, West Point).

285. J'ai combattu avec le Général Hieu quand j'étais dans la 1ère Division de Cavalerie américaine en 1967 et 1968. Je commandais un peleton d'hélicoptères CH-47 et me rappelle bien de la bataille de la Griffe d'Aigle 800 et de la coordination avec les unités vietnamiennes et coréennes. Nous avons combattu dans la plaine de Bong Son jusqu'à la vallée d'An Lao. Je suis terriblement déçu de n'avoir pas rencontré le Général Hieu. Je connais bien le Commandant de la 1ère Cavalerie. Quand il commandait l'Army Aviation Center à Fort Rucker en Alabama, j'arrangeais et enseignais la classe sur l'ajustement d'artillerie aérienne que le Général Tolson m'avait demandé de préparer. Quand il, puis le Colonel Putnam, allaient au Vietnam, ils m'avaient demandé de les accompagner. L'Univers est un endroit bien grand mais est suffisamment petit pour que j'ai servi à côté d'un tel héro. (Carle "Gene" Dunn, LTC, retraité).

286. J'ai rencontré le Général de Division Hieu en 1972. J'étais en charge du centre de messages de MACV I Corps à Danang. Nous étions localisés à côté de son quartier général. Il était un homme impressionnant. (Lee, MACV Advisory Team 1, Danang 1972).

287. J'ai lu avec fascination le homepage du Général Nguyen Van Hieu créé par vous. Ce homepage est réellement beau et plein de documents. Merci pour avoir ravivé la vie épique du Général Hieu, un des officiers élites de l'Armée de la République du Vietnam que j'ai seulement fait la connaissance qu'après la perte de notre pays. L'Accord de Genève de 1954 fut signé quand je n'avais pas commencé à aller à l'école. Mon père a pris la retraite de l'Armée en 1955. Le Général Do Cao Tri (qui était un Commandant à l'époque) a dit à mon père qu'il savait que les Viet Cong ne laisseraient pas le Sud tranquille. Il trouveraient le moyen d'avaler le Sud en entier. Par conséquent quand je commençais à grandir était quand le Sud commençait la lutte d'autodéfense contre les Communistes Nordistes envahissants. Je vous remercie de nouveau pour avoir honoré les combattants de la République du Vietnam. (Dung)

288. J'ai découvert votre website, je voudrais vous dire que vous avez fait un merveilleux travail en glorifiant votre frère et en ravivant son nom. Cet e-mail est au sujet d'une liste des soldats sudvietnamiens. Existe-t-il une liste des soldats sudvietnamiens qui ont combattu et ont été tués au Vietnam entre 1965-1975??? Je voudrais voir une liste complète. Je suis en train de chercher mon grand-père. J'aimerais savoir l'état complet de son service dans l'ARVN. Quand et comment il a été mort. Existe-t-il une telle liste?...si oui pouvez-vous me donner l'url ou l'info. (Kevin Nguyen).

289. J'ai été dirigée à la page de la photo du Général Hieu, votre frère, par quelqu'un inconnu (ou plutôt récemment connu) du nom de Ken Bui. La page est vraiment exquisite, j'ai vu toutes les photos du Général Hieu une fois et pourtant elles suscitent encore des émotions profonfes chez moi! Je vous écris pour vous remercier d'avoir fait savoir le Général Hieu au public, un combattant de l'ARVN qui possède du talent, vertu, mais a souffert un dessein malchanceux. Que le Général Hieu soit avec Dieu. (Le My Dung).

290. C'est seulement en ce jour-ci que j'ai obtenu les nouvelles de la famille d'oncle Hieu. Je les ai apprises de mes parents. Mon père m'a dit qu'il avait reçu un rapport de la Sécurité Militaire, mais les choses n'étaient pas claires du tout et il a mentionné un détail que je ne sais pas si vous connaissez ou non comme vous ne l'avez pas mentionné: un moment avant la mort d'oncle Hieu, un soldat féminin est entré dans son bureau. Vous devriez payer attention à ce fait. Mon père a dit qu'il y a trois facteurs: 1 est les communistes, 2 est Thieu, 3. est la CIA. Je suis très touché par vos articles. J'ai relayé votre website à mes proches. Mon père a servi avec oncle Hieu dans le 1er Corps et le 2ème Corps. Il a dû subir la ré-éducation pendant presque 13 ans, et est maintenant de pauvre santé. Sa dernière position était chef adjoint d'état major du personnel à l'Etat Major Général. (Loan).

291. J'ai continué ma recherche et ai trouvé davantage d'évidence au sujet de la grandeur de votre frère et aux comparaisons dans l'histoire militaire. Un tel exemple est le Général Richard Taylor, fils du président des Etat Unis Zachary Taylor (et héro de la Guerre Mexicaine). Le Général Taylor était du type littéraire (comme votre frère) qui était également versé dans l'histoire de guerre. Le Général Taylor était instrumental dans le succès de la campagne Shenandoah du Général Stonewall Jackson en 1862, tout comme la façon que votre frère le Général Hieu était derrière le crédit que les autres généraux ont reçu dans la guerre du Vietnam. Il n'y a certainement rien de nouveau dans le phénomène de généraux "signataires".

Il y a d'autres comparaisons qui puissent illustrer l'histoire de votre frère et faire sortir sa vraie place dans l'histoire militaire. Je n'ai pas le temps de les tous mettre sur la table. Le Général Taylor n'a pas été aussi permis de gagner des victoires, comme il l'a dit, par les officiers "bureaucratiques" sous la commande desquels l'armée a langui. Il n'y a pas de doute que le Général Hieu devrait être trouvé dans les rangs des Généraux Robert E. Lee, Stonewall Jackson, Richard Taylor, et George S. Patton, Jr. A propos, le grandpère de George Patton a été tué dans la Bataille de Winchester dans la campagne Shenedoah, la même campagne que le Général Taylor a aidé le Général Jackson gagnée! (James Miguez).

292. Je n'ai pas connu le Général, mais ai quand même trouvé la page du Général Hieu très intéressante et informative. J'y reviendrai pour la lire avec même plus de soin. Bien que ces jours ont passé mais ils continuent à affecter nos vies quotidiennes...en tant qu'un Américain je suis venu à prendre à coeur le Viet-Nam, et j'ai fait beaucoup d'amis là-bas. J'ai dépensé presque mes 18 mois et 18 jours... plus avec l'ARVN et les civils que les Américains...et par suite ai fait plus d'amis là-bas au Vietnam...que la plupart des Américains. J'étais seulement un Sergent de 4ème Classe...équivalent à un Corporal...mais avec un peu plus d'autorité, et étant loin de mon Officier Commandant comme un Spécialiste Acquisiteur de Cibles j'avais beaucoup de liberté pour voir les gens dans ma région (les districts de Gio Linh et Camlo). Je ne pense pas que beaucoup d'Américains dans les grandes unités connaissent réellement les gens dans leurs régions et non plus ne comprennent pas la situation que l'ARVN et les civils se trouvent... En dépit de ça je pense qu'il y a beaucoup d'Américains comme moi qui sentent un devoir à la fois aux deux Pays... l'Amérique...et...le Vietnam...Même avec 25 ans déjà passés je continue à vouloir savoir tout ce que je peux apprendre. C'est pourquoi je suis content de voir les pages telles que celle du Général Hieu. Comme je n'ai pas connu le Général...je ne vous connais pas non plus... Mais j'apprécie tout ce que le Général a fait...et votre travail en présentant l'information. Merci Tin Nguyen! (Carl L. Moore SVN 02APS69 -m 20OCT70 Target Acquisition Specialist-Gio Linh, Camlo Districts ).

293. J'ai servi et vécu dans un village de paysans au Vietnam pendant 1970. Le village était à peu près 20 miles au sud-ouest de Da Nang. J'ai entendu dire qu'en mars 1971, les Communistes ont anéanti le village, mais je ne suis pas pour sûr. Quelques uns de mes amis ont été repoussés de cette région chaque fois qu'il ont essayé de la visiter. J'ai eu beaucoup d'amis vietnamiens vivant à Phu Da. J'ai un website à www.CapVeterans.com qui a des photos et cartes de Phu Da (Duc Duc). J'aime votre hommage dédié à votre Général. Avez-vous servi sous lui? (Mon amie est originaire de Bronx). (Jack Cunningham).

294. Après bien longtemps, j'ai eu l'occasion de visiter la Page du Général Hieu de nouveau. Si nous regardons rapidement à travers ce site, nous ne remarquerions pas la grande différence entre ce site et certains autres sites sur d'autres hommes. Après avoir lu tous les articles concernant le Général Hieu, je discerne beaucoup de valeurs chez Lui que tous les auteurs ont pu abordées quelques traits. A prendre les articles dans l'ensemble, c'est une grande entreprise dépeignant un grand Général. J'ai également vu jusqu'à ce jour, il a été décerné le rang de général à deux, trois, et même quatre et cinq étoiles, ce qui est encore inadéquat. A mon avis, un mot plus exact serait Illustre Général Nguyen Van Hieu. Qu'en penses-tu? Je prie que tu reçoives abondante assistance de l'Esprit Saint afin de continuer le travail d'honorer notre Illustre Général, un Grand Homme de son peuple. (Nguyen Dinh Phuc, Vancouver, BC Canada).

295. Je viens juste de jeter un rapid coup d'oeil à la version française et également anglaise et je me suis rendu compte que tu es béni par Dieu avec une capacité surpassant tes amis, beaucoup d'entre eux! Je pense que c'est à cause de l'intercession, du patronage de ton Frère ou plutôt de quelqu'un qui dans sa vie était un Général et après sa mort était devenu une Déité. Non seulement as tu traduit les articles, mais également les commentaires, sentiments et pensées de beaucoup de lecteurs de différents niveaux...et pourtant tu as pu réfléter de près les idiosyncracies de chaqu'écrivain. Ceci me fait penser au moine bouddhiste nommé Duong Tam Tang qui avait traduit un livre bouddhique du Mandarin en Sanscrit (l'original a été perdu pendant son chemin de retour en Chine) que plus tard les experts ont déterminé le texte traduit est non seulement plus fidèle que le texte original mais en quelque sorte plus beau. (Nguyen Dinh Phuc).

296. Votre site est en bon train. Bonne balance! J'ai regardé le side de Gia Dinh 81/BCND (dreamwater.com). Ils ont quelques belles photos de Doan Van Quang, commandant de LLDB d'août 65-août 69. Peut être avec leur permission ils vous laisseront utiliser une. Pas de photos de Lam Son, pourtant. Deux fois commandant des LLDB, février-août 64 et août 69-août 70. J'ai espéré que d'autres lecteurs vous auraient envoyé d'autres bios apparus dans le Whos Who dans Viet Nam series. Je sympathise avec vous sur la chaleur politique que vous devez subir sur les articles de corruption. J'ai espéré que les autres vous auraient envoyé des articles louant les divers généraux. Je vois que vous n'êtes pas encore capable d'afficher l'article de Tran Ba Di du NY Times. Pour chaque Do Cao Tri qui a reçu toute l'attention de la presse, il y a d'autres comme votre frère, Tran Ba Di, Doan Van Quang et Lam Son qui sont peu connus. Je constate une littérature croissante d'autobiographies en Vietnamien. Egalement, des websites pour les différentes unités de l'ARVN en Vietnamien. Malheureusement, je peux lire bien peu d'eux. Mes meilleur voeux pour votre site. (Adam C. Sadowski).

297. Merci d'avoir rassemblé en un lieu quelques uns des e-mails que je vous ai envoyés auparavant sur le Général Hieu. J'ai l'intention de finir l'article que je vous ai promis, mais les circonstances n'ont pas permis. Cependant, je pense que je pourrais m'y mettre maintenant, et simplement avancer les faits comme le montre l'histoire.

Le parallèle avec l'histoire de guerre du Général Taylor est approprié, car il montre un autre général qui est du type littéraire comme l'a été Hieu, il montre également une figure historique reconnaissable (fils du Président américain et le Général Zacharie Taylor) qui a clairement et largement contribué au succès du Général Stonewall Jackson, tout à fait de la même façon que Hieu a aidé le Général Tri. Le Général Taylor a également écrit un livre sur son temps et expériences de la guerre, avec ses évaluations des tactiques et stratégies, un important livre de la part du vainqueur de la Bataille de Winchester que le Général Patton a sans aucun doute lu et étudié.

J'ai également trouvé un article sur les manoeuvres militaires américains à Louisiana avant le commencement de la IIème Guerre Mondiale. Ceci a eu lieu dans mon état d'origine et sur le même terrain que le Général Taylor a gagné une bataille importante dans la campagne Red River. C'était là que le Colonel Eisenhower s'est fait remarqué pour sa nomination ultérieure au poste de Commandant Suprême des Alliés, et la même guerre dans laquelle le Général Patton a participé.

L'importance de ce fait historique est qu'il montre comment l'Armée Américaine a choisi ses généraux dans une manière objective, utilisant les critères que, s'ils ont été utilisés par l'ARVN en conjonction avec les accomplissements du Général Hieu au Vietnam, lui aurait assuré la position au sommet du leadership dans la hiérarchie militaire du Viet Nam. En somme, un compte-rendu historique franc offrira une évaluation impartiale de la place du Général Hieu dans l'histoire militaire moderne. Ceci est la raison pourquoi j'ai décidé d'inclure la guerre civile américaine dans mon article. Sincèrement et avec beaucoup de respect pour le Général Hieu. (James Miguez).

298. Je suis d'accord que votre website a la plus large envergure parmi les sites vietnamiens dont je suis familier: par exemple "Les suicides du 30 avril", "les héros de l'ARVN", etc. Le sites des MCVN est spécialement bon en vous faisant sentir que vous êtes là au sein de l'action. Mais, rien n'a pu renforcer les souvenirs. Je suis content que j'ai pu vous assister dans une manière bien petite. Je suis aussi content du fait que d'autres sites font référence aux bios de Whos Who que vous avez fait disponible. C'est ce que j'ai voulu que ça arrive. Les souvenirs des vieux soldats sont biens, y compris les miens. Mais avoir les faits renforcer ces souvenirs fait l'histoire. Félicitations sur votre maîtrise du Français. Je sais suffisamment le Coréen, Polonais et peut être le Japonais et l'Allemagne pour frapper quelque conversation. Mais je ne clamerais jamais de pouvoir parler couramment aucune d'elles. (Adam Sadowski).

299. J'ai lu avec émotion et respect l'histoire de votre frère : Le général N.V.Hiêu sur internet. C'est connu, ce sont les meilleurs qui partent en premier lieu, toujours trop tôt. Mais, dans ce cas précis, concernant Le Général Hiêu: l'homme intègre, loyal, humaniste et croyant...et c'est très rare de nos jours, dans un sens, cela valait mieux ainsi, qu'est ce qu'il avait à faire avec ce monde de brutes ? Sa place est ailleurs, en haut ..Très haut, au cieux. Celà dit, c'était regrettable pour sa famille (vous y compris Cher Mr, vous qui a fait un travail formidable, votre frère, j'en suis convaincu, serai fière de vous). Il mérite beaucoup mieux que de cohabiter avec ce monde qui a une conception à l'opposée du sien, ce monde, ce pays ingrats qui n'étaient même pas capables de reconnaître la meilleure volonté de l'un de ses enfants, Lui, qui ne demandait qu'à les servir efficacement et fidèlement. Ils ont passé à côté de l'un de ses meilleurs éléments, l'un de ses fils les plus doués et les plus promptes à les servir ...

Soyez heureux et bien récompensé au ciel Mon Général, je me permets de penser que votre famille, malgré sa souffrance, a reçu et recevra encore une parcelle au moins, de votre rayonnement posthume . Votre famille, elle, faute d'avoir perdu un être très cher, cet être qui est parti sans dire au revoir et qui laisse planer des doutes, au moins sera consolée par l'idée que ce cher a quitté ce monde avec le sentiment d'avoir bien accompli son devoir envers sa patrie bien aimée. Mon Général, pour moi, votre gloire est éternelle, sur les champs de bataille comme sur le terrain "politique". Je reconnais en vous Mon Général une sorte de personne qu'on en trouve presque plus de nos jours. Votre vie exemplaire correspond bien à quelqu'un de mes proches dont j'ai réservé mes plus grands respects. Je souhaite vivement que les gens de votre qualité existe encore et toujours. Merci de ce que vous avez fait pour le pays, merci Mon Général d'avoir existé. Je n'ai qu'un seul regret de n'avoir pas eu la chance de servir sous vos ordres . Adieu Mon Général. (D'un ex. élève-officier de Thu-duc, 6/68, Long. Paris).

300. La question concernant le Général Hieu, qui est une question académique que je suis en train d'entretenir, est quelle évidence précise nous avons que le Général Hieu était derrière le planning de ces succès militaires au Cambodge, etc. La présentation des autres généraux de l'ARVN ont été brèves, bien que éclairante. Y a-t-il quelqu'un qui soit proche de la maîtrise réputée en stratégies du Général Hieu?

Si je puisse m'exprimer ainsi, votre compréhension de ces questions est certainement meilleur que la mienne, parce que vous venez du même milieu que les participants de la guerre, que vous avez direct accès de la mémoire et des avis de votre père, et que vous avez probablement d'innombrables anecdotes à la mémoire et aux actions du Général Hieu. Bien sûr que la majorité des généraux de l'ARVN étaient corrompus, mais quant à la contribution actuelle de plusieurs généraux à certaines batailles et campagnes, malheureusement il ne reste pas grand-chose en tant que documents écrits. Ainsi il est difficile de faire une explication plus précise de ce qui s'était réllement survenu dans la haute hiérarchie de l'ARVN au point de vue de planning, etc.

Notre dossier des personnages historiques occidentales est plus précise, comme il existe des rapports et mémoires des batailles pour remplir les fossés, pour ainsi dire. Bien qu'on puisse être d'accord avec votre évaluation du Général Hieu, comme je le suis, comme elle est apparaît solide, il reste encore difficile de former un jugement objectif précis regardant certains détails. Mais pour un récit historique exact c'est ce qui est nécessaire. C'est pour cette raison que je ne me hâte pas d'écrire mon essai à moins je suis entièrement certain--même si je crois que votre récit du Général Hieu et de la Guerre du Vietnam est fondamentalement exact.(James Miguez).

Section 1: 001 - 050
Section 2: 051 - 100
Section 3: 101 - 150
Section 4: 151 - 200
Section 5: 201 - 250
Section 7: 301 - 350.
Section 8: 351 - 400.
Section 9: 401 - 450.
Section 10: 451 - 500.

Table des Matières