Chapitre VI
Phase 3
Les Opérations "Thần Phong 7"
Du 18 to 26 Novembre 1965
Le Coup de Grâce à Ia Drang

"Tuez Les Tous"

Pendant cinq jours consécutifs, du 15 au 19 novembre, les bombardiers géants B52 ont effectué un total de 96 sorties. L'une après l'autre, les régions du massif Chu Pong - chacune de 20 miles carrés - subit un tremblement de terre systématique répandue de l'Ouest à l'Est. Les bunkers et tranchées VC qui jusque là ont résisté les frappes par des avions tactiques et l'artillerie commencent à être assénés par des bombes de 750 pounds. La canopée dense de la jungle cesse d'être efficace pour à la fois la dissimulation et l'abri. La "porte arrière" au Cambodge est fermé et pour échapper, le reste des VC est réduit à utiliser la vallée étroite de Ia Drang.

L'estimation du renseignement sur les capacités ennemies, fait le 17 novembre indique que presque 2/3 de leur effectif ont été balayés à travers les engagements dans Phases I et II.

Le Commandement du 2è Corps d'Armée pense qu'il est temps de commettre la force de réserve afin de mettre fin à la bataille qui a duré à peu près un mois. A part d'avoir subi de lourdes pertes, l'ennemi est forcé de tomber dans la piège conçue par les forces amies et est canalisé dans des routes de retrait que nous avons prévues.

Cette fois-ci l'effort principal est effectué par la Brigade de Parachutistes vietnamiens dont la mission consiste à détruire les unités en fuite VC et toutes leurs installations autour de la vallée d'Ia Drang. La 1st Air Cavalry Division qui a jusque là épaulé le fardeau de l'attaque continuerait à exercer une pression de l'Est à l'Ouest et à procurer le soutien d'artillerie à la Brigade de Parachutistes.

L'opération - baptisée "Thần Phong 7" - commence dans l'après-midi du 18 novembre lorsque la brigade est héliportée dans la région des opérations, immédiatement à l'arrivée dans Pleiku.

J'aimerais saisir cette opportunité pour proclamer l'achèvement hors pair de C130's Squadron de la 7th US Air Force qui, en seulement quelques heures ont transporté:

- Le QG de la Brigade de Parachutistes,

- Les PCs des 1ère et 2è Task Forces de Parachutistes,

-Les cinq bataillons de Parachutistes: 3è, 5è, 6è, 7è et 8è

de différentes locations éloignées, telles que Saigon, Bien Hoa, Vung Tau et Phu Yen à Pleiku. C'est grâce à leur contribution que l'opération a pu commencer exactement comme prévue.

Sauve Qui Peut

Pendant les dix jours de "fouiller et détruire" - du 18 au 26 novembre - de nombreux engagements se sont survenus dans la vallée de la rivière de Ia Drang entre les unités de Parachutistes et l'ennemi. Mais la plupart d'entre eux ne sont seulement que des contacts mineurs avec les éléments éparpillés VC. La désintégration des unités ennemies a été décrite par le commandant de peloton du 32è Régiment ANV dans son journal dans les mots suivants:

"Je viens d'être nommé commandant de peloton pour à peine quelques jours lorsque soudainement les troupes de parachutistes ennemis sont jetées dans les alentours de notre location. Nous commençons à nous déplacer à minuit du 18 novembre. Nous continuons à nous déplacer pour sortir de l'encerclement de l'ennemi le jour suivant, la nuit suivante et jusqu'à 20 novembre. A 0130 heures le 21 novembre, nous sommes ordonnés d'être prêt pour une attaque. A 0700 heures nous aboutissons dans le village … et à 0730 heures à la région d'assemblement. L'ennemi aurait récemment bombardé la région car le sol est marqué par de larges cratères. Nous ne pouvons pas nous empêcher d'être angoissés. Nous venions tout juste de nous disperser lorsque soudainement les avions ennemis apparaissaient et mitraillaient à rases mottes dans notre position. Mon peloton a trois camarades tués. Nous perdons aussi une large quantité de munitions et d'équipement …"

La troisième phase de la bataille de Pleime est caractérisé non seulement par le débâcle de l'ennemi mais aussi par la montée de la dépression de leur morale. De nombreuses armes VC sont découvertes jetées dans les buissons le long des pistes ou lits de ruisseau. Ce fut à ce moment-là que un officier politique du 33è Régiment QNV - Lieutenant Bùi Văn Cường - a pu se rendre aux troupes amies.

Le plus grand engagement dans la troisième phase survient à 1440 heures le 20 novembre, Nord de la rivière d'Ia Drang. Pour la seconde fois dans la bataille de Pleime, le VC tombe dans une embuscade amie et souffre de sévères pertes (la première embuscade le 3 novembre, par les éléments de 1st Air Cavalry Division). Le 32è Régiment ANV qui demeure non engagé et sans égratignure à travers la seconde phase, est finalement découvert et forcé de combattre, bien qu'il essaie d'éviter le contact le plus possible.

Le matin du même jour, le 3è Bataillon de Parachutiste est ordonné de se déplacer vers le sud pour joindre avec le 6è Bataillon. Pendant les jours précédents, toutes les deux unités ont effectué une fouille complète dans deux différents axes de la zone de débarquement en direction de l'Ouest. Pendant son déplacement le 3è Bataillon est furtivement suivi par l'ennemi de la taille d'un bataillon. Mais une fois le linkage est effectué entre les deux bataillons amis, l'unité VC à son tour est prise entre le champ de tir du 6è Bataillon et au cœur même d'une embuscade. Près de 200 VC sont tués dans cet engagement fortuit.

Dans leur fouille des installations ennemies dans la région des opérations, la Brigade de Parachutistes a détruit 3 centres d'entraînement, une cache d'équipements et 75 maisons.

Les opérations de fouiller et détruire sont aussi effectuées sud de la rivière d'Ia Drang mais seulement de petites escarmouches avec les éléments éparpillés VC se sont parvenues.

Le 24 novembre, comme aucun contact est fait avec l'ennemi, la Brigade de Parachutistes se retirent de la région des opérations, terminant la troisième phase de la Bataille de Pleime avec 265 VC tués, 10 autres et 58 armes capturés.

Général de Division Vinh Loc
Colonel Hieu, Chef d'Etat Major du 2è Corps d'Armée
(Why Pleime - Avril 1966)

generalhieu.com