Chapitre IX - Document B

Traduction: Renseignement Militaire Bureau B3- No 383/QB
Document VC (voir Carte sur Opération Long Reach )

Caractéristiques de la 1st US Air Cavalry Division
A Travers leurs Activités à Pleime et Ia Drang
Du 24 Octobre au 19 Novembre 1965

I. Activités Principales

a) 1è Phase: coopérer avec les troupes vietnamiennes pour lever le siège à Pleime (24 au 28 octobre 1965).

b) 2è Phase: employer des petits détachements et coordonner avec les Forces Spéciales de Rangers vietnamiens pour effectuer des raids dans notre arrière (28 octobre à 11 novembre 1965).

c) 3è Phase: employer des forces plus grandes pour lancer des raids plus en profondeur dans notre arrière à Chu Pong et Ia Drang (14 au 19 novembre 1965).

II. Caractéristiques Tactiques

A travers leurs activités à Pleime et Ia Drang, la 1st US Air Cavalry Division a effectué les types suivants d'opérations:

- Renforcer les troupes vietnamiennes pour levée le siège à Pleime.

- Effectuer des activités séparées dans une région séparée ou en coordination avec des petits détachements de SF Rangers vietnamiens.

I - Tactiques

a) Héliportée suivie par des déplacements à pied aux objectifs.

- Dans l'opération pour lever le siège à Pleime, les américains emploient une Task Force composée de deux bataillons de Cavalerie et une batterie de How 105.

- Le 24 octobre, un bataillon est héliporté à 1km5 Sud Ouest de Phu My puis avance sur la route avec 20 véhicules blindées et une Batterie de How 105 à Plei Ngol Ho (25 Oct), jusqu'à Plei Xom à 4km Nord de Pleime (26 oct), derrière la 3è Task Force Blindée. En général, leur avance se déroule soigneusement et lentement.

b) Débarquement vertical par "sauts de grenouille" dans notre arrière par hélicoptères (28 oct. à 10 nov. 1965).

- forces utilisées: de un bataillon à une compagnie de troupes américains ou deux compagnies de troupes américaines coordonnées avec des SF Rangers vietnamiens.

- Buts: effectuer des raids, reconnaissance ou harasser notre derrière; perturber nous routes d'approvisionnement; détruire nos postes de secours, PCs, postes d'information et téléphone; capturer les soldats isolés, détruire les caches; désigner les cibles pour des frappes aériennes. Leur but pourrait aussi de harasser notre arrière, pour nous forcer à retirer nos troupes, qui sont en train d'encercler Pleime afin de faciliter leur propre retrait de Pleime à Pleiku. Tout en effectuant des raids dans notre arrière, l'ennemi emploie aussi des forces de la taille de compagnie ou bataillon pour ratisser autour de leurs bases dans les environs de Le Phong, Duc Nghiep, Xung Quen (Sud Bau Can et Tan Lac).

- Activités: rapides raids dans nos positions faibles suivis par de rapides replis. Juste après le débarquement, l'ennemi attaquerait rapidement l'objectif. Lorsque des groupes isolés de nos soldats sont détectés, ils emploient de 2 à 6 hélicoptères pour opérer un débarquement et pour les capturer. Ils héliportent aussi une force de la taille d'un peloton ou d'une compagnie pour des endroits cultivés, collines et pour établir leur position sur le bord des forêts pour monter des embuscades le long des pistes où ils suspectent nos routes d'approvisionnement (PleiBonGa, Pleithe). Parfois ils occupent les positions élevées comme des points avantageux pour contrôler nos axes de déplacement, par exemple la Colline 475 et Kuenh Xom. Les activités de ces détachements pourraient durer de quelques heures à 2 jours.

- Remarques sur les tactiques ennemies: grâce à leur mobilité l'ennemi pourrait effectuer des raids avec grande rapidité et surprise dans nos objectifs dans notre arrière. Dans nos déplacements et arrêts, nous devons avoir des plans de contingence pour contre-attaquer les troupes héliportées ennemies et pour protéger notre arrière, notre personnel de blessés. Les groupes isolés doivent être armés. Nos systèmes d'observation et de reconnaissance doivent être réorganisés pour être au courant de la situation ennemie. Toutes les unités à partir de compagnie et au-dessus doivent établir des postes d'observation aux arrêts ou dans les opérations.

c) Débarquement vertical de larges groupes de troupes pour effectuer des raids à grande échelle dans notre arrière (Chu Pong, Ia Drang du 14 au 19 novembre 1965).

- Forces employées: une brigade de Cavalerie renforcée composée de 4 bataillons (les 1/7, 2/7, 1/5, c2/3) et possiblement tout le 2/3 bataillon, une batterie mixe de 105-155 How, un escadron d'hélicoptères (le 9th Hel Squadron appartenant à la 1st Air Cav Div.) avec soutien fort par Air Force et bombardiers B52.

- But: effectuer des raids en profondeur dans notre arrière pour détruire ou neutraliser une partie de nos forces, détruire nos routes d'infiltration, nos caches, effectuer la reconnaissance, détecter les cibles pour l'artillerie et frappes aériennes. Durée: 6 jours du 14 au 19 novembre.

- Activités: Après le débarquement, la 3è Brigade forme 3 positions de bataillons et une position d'artillerie:

* le 1/7 Bataillon Est de Chu Pong 02-90

* le 1/5 Bataillon Ouest de Ba Bi 06-04

* le 2/7 Bataillon à 04-98

* la position d'artillerie Ouest de Quenh Kla 06-00, 08-98, 06-02.

Le PC de Brigade est à Bau Can qui sert aussi comme son arrière et base de départ. Le 9th Hel Squadron à Pleiku.

- Remarques: Grâce à leur haute mobilité (par hélicoptères), ils peuvent attaquer avec grande rapidité et surprise sur nos côtés et notre arrière. Ils peuvent débarquer sur plusieurs endroits et puis se concentrer pour attaque un objectif ou une de nos unités.

II - Tactics Tips

a) Avant le débarquement.

Reconnaissance des zones de débarquement par reconnaissance aérienne répétée ou par de petites équipes de SF Rangers vietnamiennes.

Frappes préalables sur les zones de débarquement. Normalement il y n'y a pas de frappes préalables quand le débarquement petit est effectué. Pour les débarquements larges de troupes de la taille de bataillon, parfois les frappes préalables ne sont pas effectuées pour accomplir la surprise. Pendant les frappes préalables, des bombes à fumée sont aussi employées.

b) Zones de Débarquement (en terrain rugueux)

- Débarquement petit: l'ennemi peut débarquer n'importe où, petits endroits cultivés, sommets de collines, sur la pente (15 degrés), clairière avec une diamètre de 30 mètres, par exemple à Kuenh Xom et Colline 475.

- Débarquement des forces de la taille de bataillon: l'ennemi a besoin des zones de débarquement larges mais peuvent débarquer même dans les endroits couverts de hautes herbes d'éléphant ou dans les vallées. La largeur du LZ est approximativement 200 mètres. La plupart du temps les LZ sont sélectionnés près des pistes (Plei The, Est de Chu Pong, Ba Bi). L'ennemi n'a pas besoin d'établir leurs positions près des sources d'eau et est approvisionné par hélicoptères.

c) Débarquement de troupes.

- Débarquement petit: de 2 à 6 hélicoptères à la fois ou séparément, l'un après l'autre.

- Débarquement large: de 8 à10 hélicoptères (parfois 20) à la fois; chaque débarquement dure pendant 2-5 minutes. Les hélicoptères touchent le sol ou suspendent au-dessus du LZ 1 à 2 mètres et les soldats vont sauter.

Débarquement petit est soutenu par 2-4 hélicoptères armées. Débarquement large est couvert par des avions de chasses et jet. La formation de vol employée par hélicoptères est de une ou deux colonnes. Dans débarquement petit, les hélicoptères volent tout droit aux objectifs. Dans débarquement large, ils suspendent au-dessus d'autres régions avant de se diriger vers l'objectif.

Des éléments de SF Rangers vietnamiennes ou reconnaissance américaine débarquent toujours en premier pour sécuriser le LZ pour le débarquement des fusiliers, éléments de soutien de feu et PC.

d) Après le débarquement.

- Juste après le débarquement, l'ennemi pourrait faire un raid immédiatement dans l'objectif: capturer des groupes isolés de nos soldats, détruire nos postes d'information, postes de secours. En deux fois, ils ont effectué deux raids dans le 2è bataillon du 33è régiments le 6 novembre et le 9è bataillon le 14 novembre.

- Ils peuvent se grouper en positions de blocage sur les pistes ou dans les alentours des axes menant à notre arrière (Kuenh Xom, Lang Ga, Colline 475).

- Leurs positions, soit dans les embuscades soit en défense sont toujours établies près du LZ pour faciliter l'approvisionnement et le repli.

- Les SF Rangers vietnamiennes normalement s'enfoncent loin en patrouilles.

e) Soutien aérien.

- Pendant la levée du siège de Pleime, le moyen de sorties aériennes ennemies est dans les environs de 200 par jour (maximum: 240 sorties)

- Le couvert permanent du soutien aérien est assumé par 10 à 12 jets et 8 à 10 avions de combat à ails fixes

- Pendant les activités à Chu Pong et Ia Drang, le moyen des sorties aériennes ennemies est de 120 par jour (sans compter la nuit) avec un maximum de 162 sorties par jour. Maximum de sorties des B 52's: 18 par jour.

III - Equipments

(Voir tableaux d'organisation de Air Cavalry Division et bataillons déjà distribués)

- La Division est équipée avec plusieurs hélicoptères et possède un degré très haut de mobilité: elle peut effectuer des raids avec rapidité et surprise et pousser en profondeur dans notre arrière. La Division a de 450 à 600 avions. L'escadron d'aviation de la Division a 250 avions, parmi lesquels sont 220 hélicoptères. Les bataillons et compagnies d'Air Cavalry ont respectivement 88 et 27 hélicoptères selon leur système d'organisation (Les Bataillons de Division d'Infanterie ne sont pas équipés avec hélicoptères).

- La Division est équipée avec une grande quantité de moyens de reconnaissance modernes (hélicoptères de permettant à l'ennemi de détecter les cibles rapidement.

- La puissance de feu des Brigades et celle de la Division est très forte, renforcée par des hélicoptères armées, artillerie et Air Force.

28 décembre 1965
Chef du 2è Bureau

generalhieu.com