Le Général Toan Est Nommé Commandant de la RM3

Selon les trois télégrammes - deux de l'Ambassade américaine à Saigon et un du Secrétaire d'Etat - commentant à propos de la nomination du Général Nguyen Van Toan en tant que Commandant de la RM3 le 05 février 1975.

05 février 1975

O R 051100Z fév 75

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC 2533

Sujet: Mission Hebdomadaire de l'Ambassade Saigon pour le 30 janvier - 5 février 1975

[…]

B. Nouveau Commandant pour le 3è Corps d'Armée

Dans un changement soudain de commandement, le Général de Corps d'Armée Nguyen Van Toan est désigné Commandant de la RM3 pour remplacer le Général de Corps d'Armée Du Quoc Dong. Ce changement devient effectif le 5 février à une cérémonie à Bien Hoa. Toan était Commandant de la RM2 jusqu'à sa nomination en novembre 1974 quand trois des quatre Commandants de Corps d'Armée ont été changés.

Commentaire: Les talents du Général Toan comme un commandant militaire agressif pèse évidemment lourd dans sa nouvelle affectation alors que le changement de commandement soit soudain, il n'est pas totalement inattendu comme militairement la RM3 est très pressée récemment. La probabilité du changement est souligné par le fait que le Général de Corps d'Armée, seulement nommé récemment, a montré des signes de plus en plus marquants d'être hors de sa profondeur.

07 février 1975

R 070043Z fév 75

Du Secrétaire d'Etat WashDC
A tous les postes diplomatiques d'Asie Est et Pacifique.

Sujet: Sommaire de presse le 6 février

[…]

Thieu remplace le Commandant de la région militaire primordiale autour de Saigon, le Général de Corps d'Armée Dong, avec le Général de Corps d'Armée Toan. Dong souffre récemment des revers considérables avec la perte de la Province de Phuoc Long et la montagne important dans Tay Ninh. Toan a été transféré trois mois auparavant comme un geste au demandes d'assainir l'Armée et a une réputation de corruption mais aussi connu comme un Commandant agressif (New York Times).

17 février 1975

R 171004Z fév 75

De Ambassade Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC 2802

Sujet: Article de New York Times "Thieu Chagrine ses Adversaires de Saigon"

1. Nous avons note l'histoire de James Markham dans New York Times en légende de Saigon, reproduit de nouveau dans le dossier sans file le 13 février, sous les gros titres "Thieu Chagrine ses Adversaires de Saigon". Cette histoire particulière est un exemple intéressant de la distorsion publique des archives historiques dans la mesure où elle concerne les opinions de la Mission en dépit de la volonté de cette Ambassade d'assister le journaliste en question spécifiquement avec son histoire.

2. L'histoire (référant aux accusations de corruption contre le Général Toan) dit "Dans un geste connu d'avoir chagriné les membres de la Mission américaine, M. Thieu a nommé le Général de Corps d'Armée Nguyen Van Toan pour diriger la région militaire importante et politiquement sensible qui entoure Saigon." Environ une semaine avant l'apparition de l'histoire son auteur a sollicité un briefing d'arrière-plan par un officier de l'ambassade sur les événements politiques du jour au Vietnam. La demande a été approuvée en accord avec les procédures de la Mission et l'interview d'arrière-plan a eu lieu le 7 février. A ce moment, le thème de l'histoire de M. Markham est discuté. Heureusement l'officier de l'ambassade qui donne le briefing a pris note du briefing bien longtemps avant l'apparition de l'histoire. Les notes montrent que sur le sujet du Général Toan, l'officier de l'ambassade que ce fut une réponse à un besoin urgent pour un commande de corps d'armée avéré et bien établi en succès militaires. Ceci est bien sûr exactement la vérité et en aucun moment un fonctionnaire de la Mission responsable (ou n'importe quel fonctionnaire américain que nous connaissons) a exprimé du "chagrin" à cet entretien particulier.

3. L'histoire de M. Markham continue de dire "en 1972, lorsque M. Thieu indique qu'il va nommer le Général Toan au commandement des Hauts Plateaux, l'Ambassadeur américain, Ellsworth Bunker, oppose vigoureusement mais sans succès l'affectation." Cette question n'a jamais été soulevée par le journaliste pendant les discussions avec les responsables de la Mission américaine. La mémoire institutionnelle disponible à cette Mission ne se rappelle pas que l'Ambassadeur Bunker ait "vigoureusement opposé" la nomination du Général Toan en 1972. Au contraire, la mémoire institutionnelle disponible montre que tous les deux, l'Ambassadeur Bunker et le Général Abrams, se réjouissent de l'affectation du Général Toan à la Région Militaire 2 en mai 1972 précisément pour la même raison qui applique à sa dernière affectation en février 1975, c'est-à-dire, son efficacité établie comme commandant militaire dans une situation difficile. Nous n'aurions aucune hésitation d'offrir cette information à New York Times si la demande ait été faite.

4. La falsification journalistique du dossier historique est bien évidemment une vieille histoire quand il regarde le Vietnam. Au nom d'un dossier vrai, cette épisode est rapporté et peut être serait utile comme nous essayons de rectifier la balance.

Lehmann

Document déclassifié par l'US Department of State le 5 juillet 2006

Nguyen Van Tin
30 août 2009

generalhieu

generalhieu.com