La Sélection d’un Commandant de Bataillon

En prenant les rênes de la 5ème DI le 14/08/1969, le Général Hieu se sent rassuré à propos du 1/8 Bataillon, ayant à sa tête un chef hors pair en la personne du Commandant Chau Minh Kien.

Issu de la 19ème promotion de Da-Lat, et depuis sa progression en grade a été beaucoup plus rapide par rapport à ses camarades de classe grâce aux avancements obtenus "sous le feu": Capitaine en 1968 et ensuite Commandant en 08/1969.

Sa première affectation fut à la 5ème DI (sous l'égide du Général Tran Thanh Phong) en tant que Cdt-adjoint de la 9ème Compagnie (Cie) avec le Lieutenant Nguyen Ky Suong comme chef et le Cpt Ly Duc Quan comme Cdt du 3/8 Bat. En 1968, le Cpt Kien partait rejoindre le 1/8 Bat. en compagnie du Lt-Colonel Le Nguyen Vy. A l'époque, la 5ème DI était sous la tutelle du Gén. Pham Quoc Thuan. Malheureusement, Kien fut tué au combat le 14/09/1969 - et a été élevé au grade de Lt-Colonel à titre posthume - tout juste un mois après l'arrivée de Hieu.

Par la suite, Hieu constatait d’une baisse inquiétante de moral dans l’ensemble de cette unité, jusqu’au jour fatal où, sous les ordres du nouveau commandant, celle-ci a essuyé un revers retentissant infligé par l’ennemi en 11/1969. Hieu pense que le moment est venu d’en dénicher par lui-même un nouveau chef charismatique afin que ce bataillon retrouve sa renommée d’antan.

Un rapide coup d’œil parmi les adjoints de bataillon lui permet de découvrir le Curriculum Vitae d’un officier assez caractérisé. Celui-ci, est de très petite taille. Par contre, sous son large front, il possède un regard perçant. L’intéressé se nomme Tran Van Thuong. Dans son "état de services", Hieu retient les traits suivants :

- Diplômé de l’Académie Militaire de Da-Lat en 1963 (17ème promotion).

- Récompensé par la médaille de Bravoure durant l’opération Loi-Phong en mai 1965, en tant que commandant de la 2ème Cie du 1/8 Bat. A l’époque, sous l’autorité du Gén. Tran Thanh Phong.

- Suite à une retraite hasardeuse, l’intéressé a eu le culot de critiquer ouvertement le Gén. Phong en plein QG et a failli être emprisonné sans l’intervention de son Commandant, le Chef de Bataillon Nguyen Van Cua.

- En 1966, en tant que Cdt-Adjoint du 1/8 Bat. Il a purgé une peine de 20 jours de consigne infligée par le Gén. Thuan, puis un départ forcé au 9ème Régiment. Motif : la menace contre la population (en vérité, l’intéressé, sans faire exprès, a perturbé "le réseau de business" du chef d’Etat-major de la 5ème DI, d’où la punition).

- Plus tard, l’intéressé est devenu le Cdt-Adjoint intérimaire de six Bataillons successifs, tout en gardant le même galon de Lieutenant tandis que ses camarades furent tous Capitaine sans exceptions.

- A chaque coup dur, l’intéressé est héliporté illico en pleins champs de bataille, et une fois la besogne finie, il retourne en arrière reprendre son rôle de bouche-trou comme Sous chef de Bataillon itinérant.

En refermant le dossier, Hieu croit avoir décelé la perle rare, et que celle-ci avait besoin qu’on la découvre, la reconnaisse de sa vraie valeur. Par conséquent, il décide de confier le destin du 1/8 Bataillon au Cpt Thuong. Hieu s’est félicité un peu plus tard en lisant le rapport daté du 7/2/1970 du Col. John Hayes, le 1er conseiller de la 5ème DI concernant le 1/8 Bataillon :

Le Cpt Thuong est un chef situant au dessus de la moyenne. Il a remplacé au pied levé un véritable héros de l’ARVN, le Col. Kien. Malgré cette tâche difficile, le Cpt Thuong nous a montré toute l’ampleur de son courage et de sa détermination, sa capacité d’optimiser l’ardeur au combat et la discipline de son unité. Il s’est donné en exemple et inspire le respect de ses subordonnés.

Le 1/8 Bataillon est considéré comme étant le meilleur élément du 3ème Corps d’armée, jusqu’au jour où le Lt-Colonel Kien a disparu. Après sa mort, cette unité commence à tomber dans le déclin, or depuis peu de temps, elle est redevenue le fer de lance du 8ème Régiment et remplie avec succès la mission de contrecarrer le Régiment Dong-Nai en éliminant 75 VC et 34 ennemis capturés. En outre, ce bataillon fut présent dès le début de la campagne de Dong-Tien, laquelle se déroulait dans la région triangulaire et a fait subir à l’ennemi de plusieurs tués. Ce Bataillon est en progrès constant.

Avec un meneur d’homme tel que le Cpt Tran Van Thuong aux ordres du Lt-Col. Bui Trach Dzan - le remplaçant du Col. Le Nguyen Vy en 03/1970 – le Général Hieu a su utiliser à bon escient le 1/8 comme l’élément majeur du 8ème Régiment, et le fer de lance de la 5ème DI comme relaté dans la bataille de Snoul.

Nguyen Van Tin
25 juillet 2004

Révisé le 19/10/2004

generalhieu.com