La Rétrospective du Parcours d'un Chef d'Etat Major

En 1953, après une convalescence de deux ans imposée par la tuberculose, le Lieutenant Hieu est transféré à Saigon pour travailler à L'Etat Major Général (EMG). Le Colonel Tran Ngoc Nhuan écrit dans son Doi Quan Ngu (La Vie Militaire), page 59:

Je réside dans le quartier réservé aux officiers célibataires et ai eu comme camarade de chambre le lieutenant Nguyen Van Hieu. Depuis lors nous nous sommes devenus très proches. Il était un officier aimable, croyant et poli, extrêmement serviable envers ses camarades.

Après la partition du Vietnam, en août 1954, le Capitaine Hieu est assigné Chef Adjoint du 3ème Bureau à EMG. En ce temps-là, le Chef d'Etat Major (EM) est le Colonel Tran Van Don, son Adjoint est le Commandant Dang Van Quang, suivi par le Lieutenant Colonel Tran Thien Khiem, le Chef du 3ème Bureau est le Commandant Nguyen Van Manh, le Chef du 4ème Bureau est le Commandant Cao Van Vien. Avec d'autres officiers, le Capitaine Hieu séjourne à l'Hotel Nghia Hiep, à Khanh Hoi, puis déménage au Lot 25 du Quartier des Officiers de Khanh Hoi.

Le Colonel Quan Minh Giau se souvient:

Après le découpage du pays, je suis transféré au 3ème Bureau de EMG comme responsable de la section de Recherche Générale; pas longtemps après, Hieu est aussi transféré ici en tant que Chef Adjoint. Je suis très content de notre retrouvaille. La première chose que j'ai remarqué est qu'il est resté le même qu'auparavant. Pendant la période où nous travaillons au 3ème Bureau, Hieu se révèle très intelligent et diligent, vif et rapide en ce qui concerne des décisions stratégiques. Tout le personnel le respecte.

En 1957, le Commandant Hieu suit le Général Tran Van Don au 1er Corps d'armée (CA) à Danang et occupe la fonction de Chef Adjoint EM du 1er CA jusqu'en janvier 1963.

Le Colonel Le Khac Ly raconte:

Nous nous connaissions depuis 1957, quand le Général Hieu était encore le Chef du 3ème Bureau du 1er CA, et j'étais le Chef du 3ème Bureau de la 1ère Division d'Infanterie (DI). Nous avons dû rassembler nos meilleurs efforts dans une situation extrêmement délicate, dans laquelle des altercations s'étaient constamment déclenchés entre nos deux patrons, le Général Tran Van Don, Commandant du 1er CA et le Général Ton That Xung, Commandant de la 1ère DI.

Sans aucun doute le Commandant Hieu fut un assistant efficace au Général Don dans l'ouverture des grands axes et avant-postes stratégiques aussi bien que dans l'organisation des exercices d'opérations militaires du 1er CA dont le Général Don raconte dans son livre Viet Nam Nhan Chung, pages 148-149:

En tant que Commandant du 1er CA, j'avais fait construire des grands axes stratégiques importants. Le Président Diem voulait ouvrir la nouvelle Route Nationale 14 reliant Ban Me Thuot, Pleiku, Kontum et Thua Thien. L'Armée et la Génie du 1er et du 2ème CA - dirigé par le Général Ton That Dinh à l'époque - accomplissaient conjointement ces travaux importants. En 1959, j'utilise une jeep pour parcourir cette autoroute nouvellement construite de Hue à Kontum, en passant par Mo Duc (Quang Ngai) Plateau G.

Je parcours aussi fréquemment ces axes pour aller de Hue ou Danang aux abords de la frontière laotienne pour étudier le terrain, et pour établir 14 avant-postes, du 17ème parallèle le long de la frontière à Kontum, tels que A Luoi, A Shau, Tabat, Ba Choc... Ba Choc était tout près du 17ème parallèle. Je plaçais une Compagnie d'environ 35 soldats à chaque avant-poste.

L'établissement des 14 avant-postes est achevé en 1960. En plus, le 1er et le 2ème CA organisent ensemble des exercices pour s'opposer à une invasion hypothétique à travers le 17ème parallèle, soit de face soit de côté et ébauchent un plan d'évacuation civile. Ces opérations impliquent sept divisions des deux CA en même temps. Par la suite, on n'exerce plus les manœuvres de cette envergure là.

Le Général de Division Nguyen Xuan Trang se rappelle:

A cette époque-là, le Colonel Nguyen Xuan Trang, Chef d'EM du 1er CA et le Commandant Nguyen Van Hieu, son Adjoint, coordonnaient ensemble les différents bureaux et départements de l'EM du 1er CA pour donner les instructions aux différentes unités dans la région opérationnelle dans la conduite des opérations militaires conjointes.

En 1961, afin d'endiguer le flot d'infiltration des troupes et des matériels du Nord au Sud, le 1er CA donne l'ordre à la 1ère DI du Colonel Nguyen Van Thieu ensemble avec dix Compagnies des Forces de Sécurité Locale de la Province de Thua Thien de conduire des opérations militaires dans la vallée A Shau afin d'établir trois camps de Forces Spéciales: A Shau, A Luoi et Ta Bat aux points stratégiques le long de la route d'infiltration. Le camp A Shau se trouve à 97 kms de Danang, 48 kms Sud Ouest de Hue, et deux Kms et demi de la frontière Vietnamo - Laotienne.

A la même époque, le Colonel Trang et le Commandant Hieu sont tous deux présents à Lao Bao, à la frontière Vietnamo - Laotienne, sur la 9ème Route Nationale Dong Ha - Se No - Savannakhet.

En 1962, les efforts se concentrent dans la pacification de la région Tin-Ngai (Provinces de Quang Tin et Quang Ngai). La 2ème DI du Colonel Lam Van Phat reçoit les ordres du 1er CA pour coordonner avec les Forces de Sécurité Locale à conduire des opérations militaires dans la région de Que Son - Nong Son. A l'époque, le Colonel Trang et Hieu étaient tous deux présents à Tam Ky et Duc Pho, Quang Ngai.

Richard Tregaskis, auteur du Vietnam Dairy (1963) écrit:

Le Commandant Wagner m'a introduit auprès du Commandant Adjoint vietnamien des Opérations dans la région de ce CA, le Commandant Nguyen Van Hieu, un individu bien poli, mince, alerte dont décrit Wagner comme étant "très doué". Ce dernier approuve hautement le programme des hameaux stratégiques: "Dans chaque région tactique, l'Armée est responsable du soutien, elle apporte des fils barbelés, fournit des armements, et nous sommes en train de faire du progrès. Les élections se déroulent dans plusieurs hameaux stratégiques."

Je retourne au campement et commence à parler à Rathbun du sujet favori des officiers: comment notre côté peut gagner cette guerre. Il dit, "l'une de nos préoccupations est le soutien de la population, nous devons l'obtenir coûte que coûte." Je lui dis qu'au QG, Wagner et son homologue, Nguyen Van Hieu, essaient de s'en débarrasser des avant-postes statiques et de convertir des troupes en réserve mobile. Je lui dis également que Wagner a suggéré qu'il préférait incorporer trois ou quatre escadrilles d'hélicoptères dans ce CA au lieu d'une seule. J'ai également fait mention que les stratèges d'échelon intermédiaire au Club O ont parlé le concept d'un poste d'intervention nommé "le groupement Tigre" prêt à agir à tout moment avec des hélicoptères.

Le Général Lam Quang Thi se souvient encore:

Après notre sortie de l'école militaire, j'ai eu l'occasion de le rencontrer fréquemment quand nous étions tous deux affectés au 1er CA: lui en tant que Chef du 3ème Bureau, et moi, Chef de l'unité d'Artillerie. Chaque week-end, nous pratiquions le tir de pistolet. Il était meilleur que moi parce qu'il mettait beaucoup d'efforts à perfectionner les rayures de son pistolet pour gagner en vitesse.

Le Colonel Nguyen Ngoc Quynh, qui était un officier de la 1ère DI à l'époque, dit:

Le Commandant Hieu est très serviable surtout pour aider aux besoins de notre division. En plus, il a une réputation de tireur d'élite. Neuf fois sur dix ses balles font mouches. En outre, pendant les exercices de tir, Hieu n'utilise pas les balles ordinaires mais des balles qu'il confectionne. Il roule fermement du papier mâché pour produire des têtes de balle normalement en métal. Ce qui est étonnant c'est que ces balles en papier sont aussi dures que celles en métal et que l'exactitude de la ligne de mire demeure la même.

Au début de l'année 1963, le Commandant Hieu a été sélectionné pour suivre l'US Army Command and General Staff College. Des documents montrent que les Généraux Nguyen Van Thieu et Linh Quang Vien suivent les mêmes cours en 1958, les Généraux Pham Van Dong et Pham Quoc Thuan en 1959, le Général Nguyen Xuan Trang en 1960, le Général de l'Armée de l'Air Pham Ngoc Sang en 1961, les Colonels Ta Thanh Long en 1963, Le Khac Ly en 1966, le Général Tran Quang Khoi en 1972 et Le Nguyen Vy en 1973.

Après l'obtention de son diplôme, le Commandant Hieu a été assigné à la position de Chef d'EM de la 1ère DI sous la houlette du Général Do Cao Tri à Huê en Mai 1963. Le Colonel d'artillerie Pham Chung Khan raconte que, à l'époque, en apprenant qu'un ami et lui-même viendraient à Hue pour passer l'examen de licence en droit, Hieu arriva aussitôt le matin en jeep pour les inviter à aller prendre le petit déjeuner. Pendant cette période, Hieu a dû régler les problèmes créés par les différents groupes bouddhistes qui remuaient la situation à Hue et causaient des difficultés au Gouvernement Centrale de Saïgon.

A la suite du coup d'état qui renversait le Président Ngo Dinh Diem en novembre 1963, Hieu fut promu Lieutenant Colonel. Ce fut en tant que tel que le Lieutenant Colonel Hieu, à la tête d'une unité de la 1ère DI est allé désarmer les gardes défendant le palais de Ngo Dinh Can. Deux semaines après, le Général Do Cao Tri fut nommé Commandant du 1er CA en remplacement du Général Le Van Nghiem. Le Général Tri éleva Hieu au grade de Colonel et lui confia la position de Commandant Intérimaire de la 1ère DI.

En janvier 1964, à l'occasion de la passation du pouvoir entre le Général Tri et le Général Khanh du 1er au 2ème CA, le Colonel Hieu suit son chef à Pleiku en tant que Chef d'Etat Major du 2è CA. Deux mois plus tard, en avril 1964, Tri et Hieu pénètrent dans le bastion de Do Xa pour y dénicher les Viet Cong.

Le Général Lu Lan raconte:

Nous n'étions pas revus depuis longtemps. Et à ce moment là, Hieu est déjà Colonel et Chef d'Etat Major du 2ème CA à Pleiku. Et moi, Général de Division, fraîchement relevé du commandement de la 25ème DI par le Général Do Cao Tri et réoccupe le poste de Commandant Adjoint du 2ème CA. Chaque lundi matin, se déroule la cérémonie de levée du drapeau. Tout le personnel du QG doit y participer. Par conséquent à mon premier lundi à Pleiku, je me tiens en ligne avec le groupement. Le Général Tri a l'habitude de laisser son Chef d'Etat Major présider la cérémonie à sa place. Je vois Hieu marcher solennellement vers le podium. Soudainement il soulève sa main pour arrêter le déroulement de la cérémonie, puis marche tout droit vers moi et chuchote à mon oreille: "Ça ne va pas Mon Général, prenez ma place car c'est vous qui doit présider ce rite."

Le 10/09/1964, le Général Tri assigne le Colonel Hieu comme Commandant de la 22ème DI. Le 13/09/1964, le Général Duong Van Duc monte un coup de force militaire pour renverser le gouvernement du Général Khanh. Dans la suite, le Général Tri fut remplacé par le Général Nguyen Huu Co à la tête du 2ème CA. Le 24/10/1964, le Général Co retire à Hieu le commandement de la 22ème DI et le remet à son ancienne place de Chef d'EM du 2ème CA.

Le Général Nguyen Xuan Trang écrit:

Quand le Général de Division Nguyen Huu Co fut à la tête du 2ème CA, le QG était basé à Pleiku, dans les Hauts Plateaux du Centre.

En 1964, le Général de Brigade Nguyen Xuan Trang fut Commandant Adjoint du 2ème CA et le Colonel Nguyen Van Hieu, chef d'Etat Major.

La 22ème DI recevait les ordres du 2ème CA pour coopérer avec les Forces de Sécurité Locale de la Province de Kontum à conduire les opérations militaires dans la région de Dakto et la vallée de Plei Trap, afin d'établir les deux camps de Forces Spéciales Dakto et Ben Het. Cette région a de l'importance stratégique parce qu'elle se situe près de la jonction des trois frontières Vietnamo-Khmero-Laotienne, où la Piste Ho Chi Minh traversait les plateaux de Bolovens.

A l'époque, le Général Trang et le Colonel Hieu furent tous les deux présents à Kontum.

Pendant la première moitié de l'année 1965, Hieu assiste le Général Nguyen Huu Co, Commandant du 2è CA, dans la planification de nombreuses attaques et contre-attaques pour briser l'offensive hiver-printemps des VC qui visait à isoler les hauts plateaux au reste du pays en coupant les Routes Nationales 19 et 1.

Le 20/06/1965, le Général Vinh Loc remplace le Général Co en tant que Commandant du 2ème CA (Co devient Ministre de la Défense). En juillet 1965, le Colonel Hieu ébauche le plan de l'Opération Than Phong pour dégager l'Axe 19 reliant Qui Nhon à Pleiku. En août 1965, Hieu avec l'aide de l'Etat Major du 2ème CA concentrent leurs efforts pour venir au secours du camp GDIC Duc Co. En octobre 1965, survint la grande bataille de Pleime (conduite par le 2ème CA), suivie de deux opérations de nettoyage dans la Vallée d'Ia Drang (menées par la 1ère Division de Cavalerie américaine) et à Duc Co (par une Brigade de Parachutistes vietnamienne). Sans aucun doute, la contribution du Colonel Hieu dans ces trois batailles n'est pas négligeable.

Le Général de Brigade Theodore Mataxis raconte:

En 1965, j'ai servi comme conseiller militaire au 2ème CA. Un jour le Colonel Hieu et moi accompagnons le Commandant d'une Division d'Infanterie vietnamienne pour une inspection au champ de bataille. Les unités de cette division tombent toujours dans les embuscades chaque fois qu'elles se déplacent en opération. Dès que notre hélicoptère se pose, je vois le Général marcher tout droit à un groupe de gens et serre respectueusement la main d'un homme en robe traditionnelle. Je tourne ver le Colonel Hieu pour m'enquérir sur l'identité de ce mystérieux personnage. Celui-ci me fait savoir que c'est le devin attitré du Général. Je demande un peu plus tard que les agents de CIA fassent une enquête sur ce dernier. Et c'est seulement quand ce devin est mis derrière les barreaux que les unités de la division en question n'ont plus de problème avec l'ennemi.

Le 23/06/1966, le Général Vinh Loc assigne le Colonel Hieu à la tête de la 22ème DI pour succéder au Général de Brigade Nguyen Thanh Sang, parce que, selon Vinh Loc, "le Général Sang est trop corrompu."


Nguyen Van Tin
04 october 2002.

Mis à jour le 17/11/2002
Révisé le 09/07/2005

generalhieu.com