Histoire de mon Frère, le Général Hieu

12è Chapitre
Une Mort Mystérieuse

Tôt le matin du 8 avril 1975, mon frère s’est rendu à Go Dau Ha pour une rencontre avec le Général de Brigade Tran Quang Khoi pour discuter sur l’attaque prochaine des Viet Cong a Xuan Loc.

Vers 8:30 heures le palais présidentiel est bombardé. Un couvre-feu a été promulgué.

Vers 9:30 heures, mon frère retourne à Bien Hoa.

Ver 10:00 heures, il préside une réunion avec le Colonel Nguyen Khuyen, Chef du Bureau de Sécurité Militaire du 3è Corps d’Armée. La réunion termine quelque temps avant 11:00 heures. Après avoir renvoyé tout le monde, il retourne à son bureau.

A 10:45 heures, lorsqu’il entre dans son bureau, l’assassin l’approche par derrière, délivre un coup de bras à son cou qui l’assomme temporairement, puis emploie un pistolet Browning P6,35 mm pour tirer au menton. La balle pénètre le menton, monte à travers le cerveau et demeure à l’intérieur du crâne sans quitter la tête.

L’assassin était le garde de corps du Général Toan, le capitaine Đỗ Đức, un troisième degré en ceinture noire de Taekwondo.

Après l’assassinat, le Général Toan appelle le Président Thieu pour lui rapporter: "Mission accomplie". (voir Shroud over General Hieu's Mysterious Death Unveiled)

Le Colonel Khuyen raconte:

Cette séance s'est terminée à midi. Je retournais à mon bureau, qui se trouvait à peine 10 minutes en voiture. Je me préparais à aller déjeuner avec quelques amis venant de Saigon qui me rendaient visite, quand le bureau de Sécurité m'appelait pour m'informer de son suicide par arme à feu dans son propre bureau. J'étais abasourdi et étonné parce que c'était tout simplement incroyable. Je venais de le quitter à peine 15 minutes. Je l'avais trouvé jovial comme d'ordinaire, et il n'y avait aucun signe de faiblesse ou découragement de sa part. Je m'excusais auprès de mes amis Saïgonnais et me hâtais à retourner au quartier général. A mon arrivée, l'ambulance à croix rouge avait déjà transporté le corps du défunt Général à l'hôpital.

le Général Toan dissimule et garde secret le fait que mon frère a été tué vers midi sous couvert que c’était une question d’un suicide/mort accidentelle causé par une blessure auto-infligée se produisant à 19h00.


Certificat de décès

La famille à Saigon n’a reçu la triste nouvelle qu’après 19h00 et vers 10h00, ma belle-sœur et Dung, le fils ainé, se sont rendus au quartier général du 3è Corps d’Armée en voiture. De retour à Saigon, ma belle-sœur rapporte à mon père: “il n’y a pas du sang nulle part – tout juste une tâche rouge au menton”.

Le jour suivant, la nouvelle de la mort de mon frère a été annoncée dans plusieurs journaux.

- UPI:

Le commandant adjoint des troupes Sud Vietnamien de la défense de la région de Saigon a été découvert tué par balle dans la nuit du Mardi à la suite d'une altercation avec son supérieur au sujet des tactiques à suivre. D'après Les autoritaires militaires il se serait suicidé. On ne sait pas si la cause de cette mort est liée au bombardement du palais présidentiel de Nguyen Van Thieu du Mardi matin?

- New York Times:

SAIGON, Sud Vietnam, mercredi 9 avril - Le commandant adjoint Sud-vietnamien de la région militaire de Saigon est mort la nuit dernière d'une blessure causée par lui-même, rapportent les autorités aujourd'hui.

Selon le porte-parole du Gouvernement, Le Lieutenant-Colonel Le Trung Hien, l'officier décédé, le Général de Division Nguyen Van Hieu, a eu une discussion sur la situation militaire avec un groupe d'officiers d'état-major dans son bureau, et à cette occasion leur a montré un pistolet automatique de marque Allemande Walther P-38 qu'il avait réparé.

Quand les officiers l'ont quitté pour le dîner, on a entendu un coup de feu, et le général a été trouvé mort, dit le porte-parole. Ce dernier ajoute que la cause de sa mort est plutôt accidentelle qu'intentionnelle.

Le Général Hieu était le commandant de la 5ème Division d'Infanterie en 1970 et 1971, et plus tard était devenu le chef du comité national d'anticorruption. Dans sa dernière fonction, il était le commandant en second de la 3ème Région Militaire, commandée par le Général de Corps d'armée Nguyen Van Toan.

Il a été rapporté par différentes sources qu'il y avait eu une mésentente importante entre le Général Hieu et son chef direct.

- Vietnam Press:

- Le Résumé de Press du Secrétaire d’Etat du 9 avril note:

Le Commandant Adjoint de la région de Saigon, le Général Hieu a été mort causé par une blessure auto-infligée (NYT) à la suite d’une intercalation avec son supérieur à propos de la tactique (UPI, New York Daily News). Hieu avait été critique de Thieu dans le passé sur la corruption. La théorie d’accident n’est pas généralement admise (Greenway, Washington Post).

En 2011, lorsque je demande à Richard Peters ce qu’il sait à propos de la mort de mon frère, il répond:

Le premier rapport que j'ai reçu sur sa mort parlait de suicide. Les autres théories survenaient par la suite. A cause du besoin urgent de s'occuper des multiples problèmes causés par l'avancée rapide de l'Armée du Nord, je n'ai pas eu le temps de mener une enquête sur la mort du Général Hieu en personne.

Cependant, Charles Lahiguera, Consul Général Adjoint de Bien Hoa m’a fait savoir que

dans le télégramme que le Consul Général Américain de Bien Hoa a envoyé au Secrétaire d’Etat pour rapporter la mort du Général Hieu, l’une des théories avancées est que le Général a été tué à parce qu’il a conseillé de capituler afin d’éviter de gaspiller le sang parmi les troupes inutilement.

J’ai essayé d’obtenir ce télégramme, mais n’ai pas réussi encore.

Nguyen Van Tin
Le 8 Août 2015


=>Table de matières

generalhieu.com