La Perspective Américaine de la Bataille de Pleime

Une Trilogie de Batailles

La contre-offensive contre la Campagne Dong Xuan de l'Armée du Nord Vietnam en 1965 aux Hauts-Plateaux a donné naissance à trois batailles consécutives: 1. La Bataille de Pleime; 2. la Bataille de Chu Pong; et 3. la Bataille d'Ia Drang.

Dans la Bataille de Pleime, la force principale de la colonne de secours était formée par le 3ème Escadron de Cavalerie Blindée de l'ARVN avec le soutien aérien américain et le soutien d'artillerie fourni par la 1ère Division de Cavalerie américaine.

Dans la Bataille de Chu Pong, le côté ami impliquait uniquement les unités de la 1ère Division de Cavalerie américaine.

Dans la Bataille d'Ia Drang, racontée par le Général Norman Schwarzkopf dans sa biographie, It Doesn't Take a Hero, une Brigade de Parachutistes vietnamiens assumait la relève de la lutte, avec quelque léger et occasionnel soutien de la part de l'artillerie américaine.

Dans cette trilogie, la Bataille de Pleime a été la bataille majeur et principale, avec les batailles de Chu Pong et d'Ia Drang comme étant les conséquences secondaires formulées comme des campagnes de nettoyage. Et pourtant, une revue des textes américains pris de quatre websites qui font allusion à cet épisode procurerait une perspective différente et plutôt déformée.

Une Vue Tendancieuse

- A Study of American Involvement in the Vietnam War (1965-1969)

La vallée d'Ia Drang novembre 1965.

. Il s'agit d'un combat entre le 66ème régiment VC et la 1ère division cavalerie US. Tout a commencé par une attaque des VC contre 1 campement de force spéciale à Pleime. La 1ère division de Cavalerie US (DCUS) a réussi à les faire reculer et ensuite a reçu la mission de nettoyer cette vallée et d'éradiquer les VC d'Ia Drang. Le 1/7 bataillon a été largué sur le terrain de X-Ray, mais il subissait immédiatement des ripostes d'ennemi qui était en surnombre, et enfin il a fallu une intervention de l’artillerie et l’arrivée des renforts pour que les VC furent obligés de partir non sans avoir essayé d'attaquer plusieurs fois mais sans succès...

Quant au 2/7 bataillon, il est tombé dans l'embuscade sur la route du point d'atterrissage Albany et a subit d'une perte sévère, et encore une fois, l'artillerie a limité les dégâts. Ensuite, la bataille a pris fin.

- Ground Combat Operations - Vietnam 1965 - 1972

Opération Silver Bayonet - 23/10 - 20/11/65 - 29 jours - 5 bataillons- 1ère Division Cavalerie US (DCUS) opérés dans la vallée d'Ia Drang, province de Pleiku -VC/NVN 1771 tués- US 240.

- 1st US Cavalry's Website - Vietnam War

Le 10/10/1965, pour l'opération "Shiny Bayonet », la 1ère DCUS entame un déplacement aérien sans précédent, une brigade entière a été aéroportée pour faire face à l'ennemi. Le groupement se compose des 1er et 2ème bataillon/7ème brigade cavalerie (BCUS), le régiment blindé/9ème BCUS, le 1er bat/12ème BCUS et le 1er bataillon/21ème régiment d'Artillerie. Au lieu de résister, les VC ont choisi de prendre la fuite.Il n'y avait eu que des accrochages sans importants mais les soldats US ne tardaient pas à avoir l'occasion de tester leurs capacités de combat durant les 35 jours de la campagne de Pleiku.

Le 23/10/1965 un véritable baptême du feu est arrivé suite à la décision historique du Gén. Westmoreland, laquelle ordonnait à la 1ère DCUS la mission d'attaque aéroporté contre l'ennemi situant dans un vaste périmètre de 2000 miles carrés. Les troupes appartenant à la 1ère brigade et le 1er régiment mécanisé/7ème brigade, du haut du ciel se plongeaient précipitamment au-dessus du 33ème régiment VC avant que celui-ci puisse s'échapper de Pleime. Ce régiment en question pratiquait alors le "sauve qui peut" et fut anéanti rapidement.

Le 09/10, arrivait le tour de la 3ème brigade à entrer dans la lutte. 5 jours plus tard (14/11) le 1er Bataillon/7ème Brigade aidées par les éléments du 2ème bataillon débarquant d'hélicoptères prenaient l’assaut la vallée Ia Drang, tout près de Chu Prong. Et le point de chute X-Ray s'est chauffé à blanc dès le début. Ce fut sur X-Ray que la première médaille d'honneur a été épinglée sur la poitrine du Lieutenant Walter J. Marm du 1er Bat/7ème BCUS. Le 16/11, le reste du 2ème bataillon remplaçait le 1er à X-Ray, celui-ci se déplaçait vers le point de chute Albany pour établir quelques verrous stratégiques. L'affrontement a eu lieu, la plus terrible bataille qu'ai jamais connue cette division, des combats au corps à corps, à la pointe de Baïonnette, des tirs rapprochés sans parler des interventions des forteresses volantes B 52 dans les environs de Chu Prong. La "boucherie" durait 3 jours entiers. Enfin grâce à l'arrivée des renforts, et à la suprématie de la puissance de feu, les VC ont été forcé à s'enfuir vers l'autre côté de la frontière Cambodgienne.

A la fin de la campagne de Pleiku du 25/11, la 1ère DCUS, malgré sa victoire a du payé un prix élevé en comptant 300 tués parmi les siens, dont la moitié a péri dans l'embuscade (le 2ème bataillon/7ème BCUS) au point de chute Albany. En revanche, elle a anéanti deux sur trois régiments VC engagés dans le combat, et jouissant ainsi la première citation présidentielle décernée à une division expéditionnaire. L'ennemi a eu droit à une première défaite retentissante et son plan de s'approprier du territoire, minutieusement étudié a été réduit en miette.

La 1ère DBUS retourne à sa base d'origine à An khe sur la RN 19.

- LZ X-Ray

Préambule:

A la fin du mois d'octobre 1965, un élément important du Nord VN attaque le camp des forces spéciales à Plei Me. et la 1ère brigade/1ère DEUS entre dans la bataille. Après avoir repousser l'ennemi dans le courant du mois de novembre, la 3ème brigade prend la relève: les trois jours de ratissage qui s'en suivent, ne donnent aucun résultat, le 1er bataillon du colonel Hal Moore/7ème brigade est transporté vers la vallée d’Ia Drang le 14 avec la mission de poursuivre et anéantir l'adversaire.

A 10 heures 48 du matin du matin du 14/11, Moore est le premier à se jeter de l'hélicoptère à terre en se servant de son fusil M.16. Lui et sa troupe n'imaginent pas un instant qu'ils vont bientôt entrer dans l'histoire en engageant dans la plus grande bataille que n'aient jamais livrés les deux protagonistes Américano Nord-vietnamien, une lutte sans merci entre les GI et les régulières communistes.

La Morale

Les unités de l'ARVN ne sont pas mentionnées du tout dans ces quatre extraits. C'est un exemple classique comment l'ARVN est traitée par la majorité des auteurs américains qui écrivent sur la Guerre du Vietnam. Ce n'est pas surprenant pourquoi le public américain a une opinion bien mauvaise des unités de l'ARVN même en ces jours-ci.

Sous la lumière de cette trilogie, les bilans de bataille sont plus positifs quand les forces de terre sont formées par les unités de l'ARVN avec le soutien de puissance de tir prêté par les unités américaines, et sont plus négatifs quand les forces de terre sont formées uniquement des unités américaines. Il semble que les unités de l'ARVN sont mieux au fait du terrain que les unités américaines, et elles savent comment être plus malines que l'ANV comparées aux unités américaines vis-à-vis de l'ANV.


Nguyen Van Tin
27 juillet 2001.

Nota Bene:
La plus compréhensive vue sur la Bataille de Pleime, offerte dans le livre Why Pleime publié en 1966, consiste en trois phases: 1, Opération Dân Thắng 21; 2, Opération Long Reach; et 3, Opération Thần Phong 7.
En Vietnamien: 1, Hành Quân Dân Thắng 21; 2, Hành Quân Long Reach; et 3, Hành Quân Thần Phong 7.

generalhieu.com