Ce Que Les Historiens Ont Manqué De Dire
Au Sujet De La Bataille A LZ X-Ray

La bataille au zone de débarquement LZ X-Ray s'était parvenue en novembre 1965 - 45 ans auparavant - et pourtant les historiens, écrivains et même les autorités militaires impliquées dans la bataille, ne l'ont pas raconté avec exactitude pour avoir manqué de faire mention les données significatives suivantes au sujet de la bataille:

Le Vrai Nom Pour la Bataille

Ce n'est pas du tout approprié d'appeler la bataille à LZ X-Ray la bataille de la Vallée d'Ia Drang. Le 2è Corps d'Armée ARVN l'appelle la bataille de the Chu Pong qui a eu lieu aux pieds du massif Chu Pong et réserve le nom la bataille de la Vallée d'Ia Drang à celle effectuée par la Brigade de Parachutistes ARVN qui a eu lieu plus au Nord Ouest tout près de la rivière d'Ia Drang. (voir Ia Drang Battle? Which One?)

En fait, la bataille à LZ X-Ray faisait parti d'une trilogie de batailles - Pleime-ChuPong-Iadrang - dans la Campagne Pleime.

La Première Frappe dans le Massif Chu Pong

Lorsque le 1/7th Air Cavalry Battalion, 3rd Air Cavalry Brigade sautent sur LZ X-Ray et rencontrent l'ennemi le 14 novembre 1965, ce ne fut pas la première fois que les troupes de l'US 1st Air Cavalry Division rencontrent les VC dans la région éloignée du massif Chu Pong. La première rencontre avec les VC dans cette région a été faite par le 9th Air Cavalry Squadron qui lutte contre une unité du 66è Régiment ANV le 3 novembre 1965. Cette unité est la colonne avant du 66è Régiment récemment infiltrée dans les Hauts Plateaux.

Le Général Kinnard note dans son rapport Pleiku Campaign:

La confiance du 66è Régiment nouvellement infiltré a été sérieusement ébranlée par l'embuscade audacieux lancé par l'Escadron de Cavalerie, au cœur même du complexe Chu Pong-Ia Drang. Le 8è bataillon a essuyé une défaite juste deux jours dans le pays et, en perdant un prisonnier, a annoncé sa présence dans le Sud Vietnam.

Connaissance Précise des Positions des Unités VC

Le public croît fortement au mythe qui divulgue l'ignorance des positions des unités VC lorsque le Colonel Hal Moore entraîne ses troupes dans le massif Chu Pong:

- Les américains ont peu de renseignement et ne savaient pas combien d'ennemis. (Commentaire d'une personne après avoir vu un vidéo sur la bataille d'Ia Drang).

- Le renseignement parcimonieux américain qui a été procuré à Moore dit que la région est un pied à terre pour possiblement un régiment ennemi. (Joseph Galloway, le 18 octobre 2010)

- Après son arrivée au Vietnam, il apprend qu'une base américaine a été attaquée, et est ordonné de prendre ses 400 hommes à la poursuite de l'ennemi et de l'éliminer, en dépit du fait que le renseignement n'a aucune idée du nombre des troupes ennemies. (wikipedia sur le film We Were Soldiers...)

Cependant le fait est que lorsque le Commandant de l'US 1st Air Cavalry Division dépêche 1/7th Air Cavalry Battalion au massif Chu Pong, il connaît précisément les coordonnées des positions des trois régiments ANV. Il note que son renseignement du 11 novembre 1965 indique les positions ennemies comme suit:

La disposition du 66è le 11 novembre a ses trois bataillons, le 7è, 8è et 9è en file le long nord de la rive d'Ia Drang (centre de la masse Vic 9104).

Le 33è Régiment maintient encore ses positions aux alentours du Village ANTA (YA940010).

Le 32è Régiment est encore au nord d'Ia Drang (YA820070)

Frappe Préventive

Les interrogations des prisonniers et ralliés ANV capturés révèlent que le Commandement du Front B3 ANV a l'intention d'attaquer le camp Pleime une deuxième fois et de l'envahir immédiatement cette fois avec tous les trois régiments soutenus par un bataillon d'anti aériens et un bataillon de mortiers lourds. Le Jour J de l'attaque a été fixé pour le 16 novembre 1965.

Comme une contre-mesure, une frappe préventive a été devisée pour le 14 novembre 1965 au moment où les unités ennemies sont à leur posture la plus vulnérable, car les bataillons d'anti-aériens et de mortiers sont encore à deux jours de marche sur la piste Ho Chi Minh.

Phase Préparatoire Terrestre

La connaissance de la date de la deuxième attaque sur le camp Pleime a été acquise relativement tôt, ce qui a permis au Commandement de l'US 1st Air Cavalry Division d'arranger la préparation pour une frappe préventive bien à l'avance, précisément le 09 novembre, avec une tactique de diversion qui consiste à changer la direction opérationnelle vers l'est, induisant l'ennemi à penser que les américains ont perdu leurs traces. Le Général Kinnard écrit dans son rapport Pleiku Campaign:

Le mouvement et changement de priorité de l'ouest vers l'est avait pour but de stimuler davantage une décision prochaine de la part du quartier général de division ANV.

Le Colonel Hieu, Chef d'Etat Major du 2è Corps d'Armée, est plus spécifique à ce propos en disant dans Why Pleime:

Le 9 novembre, les mouvements et le changement dans l'accent de l'ouest à l'est commence (...)

Convaincu que les forces amies ont perdu la trace de ses unités, le Front de Bataille VC prend rapidement une décision de retrouver son avantage avec une attaque. La cible est de nouveau Pleime et la date d'attaque est fixée pour 16 novembre.

Concept Opérationnel

La plupart des historiens continuent en ces jours à être préoccupés avec le débat focalisé sur qui a été surpris ou embusqué par qui et semblent ne pas savoir le concept opérationnel de l'attaque à LZ X-Ray qui consiste à utiliser le 1/7th Air Cavalry Battalion dans une position de blocage prévenant les troupes ennemies de s'enfuir vers le sud du 14 au 16 novembre, et par la suite à même LZ X-Ray le 17 novembre après le repli des deux bataillons américains hors du zone, l'un vers LZ Columbus, l'autre vers LZ Albany. Les batailles engagées sur terre à LZ X-Ray et LZ Albany ont tué environ 2.500 ennemis, tandis que les frappes aériennes B52 ont à leur compte environ 2.000 ennemis tués.

Si l'intention était d'attaquer et d'annihiler l'ennemi avec les forces terrestres, alors le Commandement de l'US 1st Air Cavalry Division aurait introduit ses troupes au milieu de la formation ennemie au lieu à la margine sud dans une position de blocage et aurait commis toutes ses trois brigades afin de pouvoir vaincre les trois régiments ennemis au lieu de commettre seulement deux bataillons.

Contrôle de la Bataille

Le Général Kinnard, Commandant de l'US 1st Air Cavalry Division, a contribué à créer l'illusion que la Campagne Pleiku; qui comprend la bataille à LZ X-Ray, a été effectué entièrement indépendant du Commandement du 2è Corps d'Armée ARVN, alors qu'en fait elle demeure sous ce dernier.

Une preuve peut être trouvée dans les deux photos suivantes qui montrent le Général Vinh Loc se tenant à côté du Colonel Hal Moore et épinglant la médaille Croix de Galanterie avec Palme sur l'étendard de l'US 1/7th Air Cavalry Battalion.

Une seconde preuve était le fait que le Commandement du 2è Corps d'Armée ARVN a reçu de la part du Commandement de l' US 1st Air Cavalry Division, parmi d'autres documents classifiés, l' soumis par le Colonel Hal Moore et daté décembre 1965, et l'After Action Report Pleiku Campaign de l'US 1st Air Cavalry Division soumis par le Général Harold Kinnard et daté mars 1966. Le Colonel Hieu, Chef d'Etat Major du 2è Corps d'Armée, a utilisé copieusement ces deux documents classifiés (référence numéro 30 and 32 respectivement) et en particulier, il a littéralement tout simplement recopié le rapport du Colonel Hal Moore lorsqu'il prépare son After Action Report Why Pleime.

Trois choses montrent que le 2è Corps d'Armée était en contrôle de la Campagne Pleiku effectuée par l'US 1 Air Cavalry Division.

Premièrement, c'est le 2è Corps d'Armée qui a décidé de faire l'US 1st Air Cavalry Division aller à la poursuite de l'ennemi en retrait dans la réunion tenue au quartier général du 2è Corps d'Armée le 26 octobre 1965:

La décision prise par le Commandement du 2è Corps d'Armée d'exploiter les résultats de la première phase et de poursuivre l'ennemi est pleinement acceptée par les autorités militaires américaines et un accord est arrivé d'établir une coopération intime des activités opérationnelles. La 1st US Air Cavalry Division effectue l'effort principal avec les Opération Long Reach et la Brigade de Parachutistes ARVN agit en tant que réserve, prête à participer sur l'ordre du Corps d'Armée.

Deuxièmement, le Commandement du 2è Corps d'Armée impose le concept opérationnel conjoint entre le Commandement du 2è Corps d'Armée et le Commandement de l'US 1st Air Cavalry Division comme suit:

- partage en matière de renseignements, d'activités de soutient, de concepts d'opérations et résultats;

- séparation en matière de régions tactiques, de commandement, de déploiement des forces, de conduites des activités et de réserve.

Troisièmement, à travers le développement de la Campagne Pleime, le Commandement du 2è Corps d'Armée, en basant sur des renseignements précis et solides obtenus principalement au moyen through radio intercepts of Chinese Advisors' communications, détermine l'horaire des différents déploiements de troupes:

- 27 octobre: opération All The Way (1st Air Cavalry Brigade)

- 09 novembre: opération Silver Bayonet I (3rd Air Cavalry Brigade)

- 14 novembre: position de blocage à LZ X-Ray (1/7th Air Cavalry Battalion)

- 15 novembre: frappe aérien B52 au Nord

- 17 novembre: frappe aérien B52 à LZ X-Ray

- 17 novembre: établissement de LZ Crooks pour procurer le soutien d'artillerie à l'opération Than Phong 7

- 18 novembre: opération Than Phong 7 (Brigade de Parachutistes) et opération Silver Bayonet II (2nd Air Cavalry Brigade)

- 25 novembre: Fin de la Campagne Pleime.

(Pour apprendre davantage, voir Talents en Commandement et Contrôle dans la Campagne Pleime)

Conclusion

En bref, faute de faire mention (1) le vrai nom: pas Ia Drang, plutôt Chu Pong, (2) la première frappe au massif Chu Pong par 9th Air Cavalry Squadron, (3) la connaissance précise des positions des unités VC, (4) la nature préventive de l'attaque, (5) la phase préparatoire terrestre, (6) le correct concept opérationnel, et (7) le contrôle de la bataille, dans leurs récits de la bataille à LZ X-Ray, les historiens militaires - américains aussi bien que Viet Cong - les ont présentés à travers des lentilles déformées, aboutissant à un résultat qui est une image biaisée, au détriment du commandement et des combattants ARVN qui ont participé dans la Campagne Pleime: le commandement est considéré incompétent et les combattants médiocres.

Nguyen Van Tin
26 novembre 2010

generalhieu.com