Le Général Hieu et le Général Creighton Abrams

Le Général Creighton Abrams arrive au Vietnam en mai 1867 en tant que assistant au Général Westmoreland. En juin 1968, ce dernier quitte le Vietnam pour devenir Chef d’Etat Major de l’Armée à la Pentagon, et est remplacé par le Général Abrams dans la fonction de Commandant des Forces Américaines au Vietnam.

Bien que le Général Abrams remplace la tactique chercher et détruire (search and destroy) du Général Westmoreland avec la tactique nettoyer et maintenir (clear and hold), il maintient la réunion hebdomadaire de revue des renseignements Weekly Intelligence Estimate Update (WIEU) que le Général Westmoreland a instituée. Dans ces réunions avec son état major, composé principalement des officiers de rang de général, le Général Abrams passent en revue les différents problèmes, tels que tactiques et stratégies dans la conduite de la guerre, développement des forces armées vietnamiennes, programme de pacification, leadership militaire vietnamien, situations politiques en relation avec la guerre, etc… Souvent, il y injecte ses propres opinions au sujet de certaines branches de l’armée vietnamienne (Parachutistes, Rangers, Marines, Armée Blindée, Armée de l’Air, Logistiques, etc…) ou unités (1è, 2è, 3è, 5è, 7è, 9è, 18è, 21è, 22è, 23è et 25è Divisions).

Il, et ses proches associés, mentionnent également le nom de certains colonels et généraux vietnamiens, tels que les Colonels Lung, Nhieu, Thiep, Yen, et les Généraux Canh, Don, Giai (Do Ke), Giai (Vu Van Giai), Khang, Khuyen, Ky, La, Lu Lan, Luong, Manh, Minh (Duong Van), Nam, Nghi, Quang, Tam, Thanh, Thang, Thinh, Thuan, Toan, Trien, Tu, Vinh Loc et Vy. Les Généraux suivants ont leur nom mentionné plus d’une fois: Dzu, Hieu, Khiem, Lam, Minh (Nguyen Van), Phong, Phu, Than, Thieu, Tri, Truong and Vien. En particulier le Général Truong, la 1è Division et la Compagnie Hac Bao sont hautement loués. Cependant le Général Tri n’a pas du tout reçu de hautes marques de la part des officiers hauts gradés si l’on en juge des opinions qu’ils expriment dans ces WIEUs.

Dans cet article, je discute seulement certaines citations du Général Abrams dans lesquelles il parle – soit directement ou indirectement – au sujet du Général Hieu, extraites du livre The Abrams Tapes, 1968-1972 publié en 2004 et édité par Lewis Sorley.

WIEU 27 Jul 68

La 22è de l’ARVN est en train de faire 10 pourcent de ce qu’elle devrait faire. Et je suis fâché contre les conseillers de la division là haut parce qu’ils n’ont pas soulevé ce fait. Ils s’y sont endormis tandis qu'ils montent la garde, et laissent passer ce diable de fait, et se sont contentés avec des mesures d’un quart.

A l’époque où le Général Abrams exprime cette critique, le Général Hieu est à la tête de la 22è Division (depuis juin 1966) sous le Général Lu Lan, Commandant du 2è Corps d’Armée.

Il semble que le Général Abrams a été mal informé par quelqu'un mal disposé envers le Général Hieu au sujet de la 22è Division. Le Colonel Trinh Tieu en a parlé de l’échange échauffé entre le Général Hieu et le Commandant de l’U.S. I Field Task Force quand le Général Hieu refuse catégoriquement de mettre un colonel commandant de régiment sous le commandement d’un capitaine chef de district dans un programme de pacification comme le veut l’U.S. I Field Task Force. Un an avant cet incident, dans une lettre datée le 11 août 1967, le Général Larsen fait l’éloge de la 22è Division:

15. La 22è Division d’Infanterie ARVN travaille de près et continuellement avec la 1è Division de Cavalerie américaine ces dix derniers mois et a contribué immensément aux réussites exceptionnelles dans la Province de Binh Dinh. Les progrès reconnaissable dans l’effort de combat et dans le leadership de l’ARVN sont encourageants aux commandants américains qui travaillent avec ces unités.

Il est impossible que la 22è Division puisse se détériorer à ce point dans l’espace d’un an sous la direction du Général Hieu, allant de contribuer “immensément aux réussites exceptionnelles dans la Province de Binh Dinh” à “faire 10 pourcent de ce qu’elle devrait faire.”

WIEU 26 Jul 69

Elle [la 22è Division ARVN] est comme la 173è Brigade de Parachutistes US. Ils [la 173è] sont équipés gréement, et ils ont le TO&E pour sauter partout sur la globe terrestre où les Etats Unis veulent les déposer, et ils sont tous entraînés en parachutistes et ils sont tous toujours prêts ‘All the way, sir!’ et tout cela. Nous n’avons pas besoin de çà! Nous n’avons pas besoin de çà! Au lieu de çà, ce qu’ils doivent faire est de sortir et fouetter les VC, sortir en petites unités maraudant dans la nuit, aidant les pauvres villageois, veillant à ce que le riz reste dans l’entrepôt et ainsi de suite, et – sacré bleu, il n’y a pas de place pour un parachute! La seule chose que vous puissiez faire est de l’utiliser pour un pique-nique avec les villageois ou quelque autre chose.

Et, malheureusement, la 22è Division ARVN ne peut pas voir çà. Ce n’est pas une grande division, sortant pour se battre avec des régiments et bataillons, et cetera! Sacré bleu, l’enjeu est cette autre chose! Et c’est ce qui doit être fait à Binh Dinh! Et c’est ce que la 22è Division ne peut pas voir! Et c’est ce que le commandant de la division est psychologiquement indisposé à faire! Et ce que tout le monde doit faire, au lieu de parler faire la guerre et se battre avec – Sacré bleu, ils sont en train de lécher leurs baguettes en attendant que la 3è ANV retourne! Bien sûr, si la 3è ANV retourne, ils auraient tout le temps pour nettoyer leur horloge. Mais c’est bien le jour qu’ils sont en train d’attendre – quand la 3è ANV retourne! Tonnere de Brest! C’est que – vous ne pouvez pas faire ce dont vous être organisé à faire, vous ne pouvez pas faire ce dont vous être entraîné à faire. Vous devez sortir là bas et faire ce qui doit être fait tout de suite maintenant dans ce pays! Tout le monde doit faire çà!

Deux choses devraient être soulevées concernant l’opinion du Général Abrams. La première chose est que parce que le Général Abrams était un officier de l’unité blindée, il méprise le style de combat des parachutistes. La deuxième chose est qu’il apparaît que le Général Hieu a eu un esprit d’indépendance et ne se laisse pas chavirer par la pression exercée de la part des américains.

Il est intéressant de comparer l'évaluation du Général Abrams avec

(1) celui du Général Tolson , U.S. 1st Cavalry Division, comme exprimé dans Air Mobility, 1961-1971:

Le vaste périmètre dans lequel s'est déroulée l'opération Pershing dépassait largement la capacité de la seule brigade à qui on l'a confiée la mission à l'époque. J'étais bien content d'avoir eu beaucoup de concertations à propos de la sophistication du concept de la mobilité aérienne avec la 22ème Division (DI) de l'ARVN, sous la conduite efficace du colonel Nguyen Van Hieu car cette unité devrait assumer la responsabilité principale dans la province de Binh Dinh pour une longue période.

Pendant toute la durée des opérations de Binh Dinh, la 1ère Division de Cavalerie Américaine (DCA) a développé un rapport spécial avec les régiments de la 22ème DI de l'ARVN. Ces régiments ont été assignés à leurs propres régions contiguës à celle de la zone opérationnelle de la 1ère DCA et, de concert avec les hélicoptères de la 1ère DCA, ils se sont devenus très rodés dans les complexités des assauts aéroportés.

et (2) celui du II Corps Military Advisors Team comme exprimé dans l’Evaluation de 1969 au sujet de la 22è Division:

Effort: La 22ème Division a consacré plus de temps en opérations de combat que n'importe quelle autre division du pays pendant cette période. Le temps consacré à la pacification ne représente qu'à peu près 10 pour cent du total des jours accordés aux bataillons. Ceci grâce à la directive du 2ème Corps utilisant les FR et FP à la place des forces régulières. Au niveau national, la 22ème Division a dépensé le moins de temps en mission sécuritaire.

Bilan: Le nombre maximal d'accrochage à l'échelon de bataillon dans ce corps a été obtenu par cette division, et la quantité d'ennemis tués au combat a presque triplé par rapport au trimestre précédent.

Tendance: L'efficacité opérationnelle, la qualité de commandement, et le dispositif du soutien au combat sont sensiblement améliorés. La prise en main de la pacification et de la sécurité territoriale par les FR/FP ont permis à la 22ème Division de libérer davantage ses bataillons vers les missions offensives mobiles. Le support accru de l'Armée Américaine et les opérations combinées entre les forces alliées ont amélioré la mobilité et la capacité d'enrayer les mouvements d'ennemis.

WIEU 4 Nov 69

Leadership—où elle est bonne, ils sont bons. Où elle est médiocre, ils sont médiocres. Ici elle est extrêment pauvre, ils sont extrêmement pauvres. C’est bien tout simple. Nous avons ici quelques exemples bien dramatiques où un seul homme a changé —un seul homme, tout juste le commandant, et en un mois et demi vous avez une unité entièrement nouvelle. C’était d’habitude plat comme le derrière, n’irait nul part, ne sait pas comment se battre. Changer seulement un seul homme—transformer le tout.

On peut assumer sans erreur que le Général Abrams est en train de parler du Général Hieu, car ce dernier prend contrôle de la 5è Division le 15 août 1969 et lorsqu’on compare ceci avec l’évaluation du Général Hieu que le Colonel John Hayes, Chef Conseiller de la 5è Division, rapporte au Général Abrams le 11 novembre 1969:

L'efficacité de combat de la 5ème Division d'Infanterie (ARVN) s'est améliorée. Depuis que le Général de Division Nguyen Van Hieu a pris les commandes, la 5ème DI a opté pour l’offensive. Cette initiative primordiale représente la carence de l’équipe précédente. L'emploi du Régiment de chars dans un rôle offensif est bien distinct de sa routine de "Garde du Palais".

Le Général Hieu a montré qu'il est ouvert à toutes propositions concrètes. Qu’importe ce que l’on pense à propos de son commandement, ce qui est sûr c’est qu'il ne résigne pas à mettre en pratique les idées qui pourraient décupler l'efficacité de combat de sa Division.

Du progrès définitif a été acquis dans tous les domaines par la Division. Les améliorations peuvent être attribuées au leadership réaliste qui a poussé les unités de combat à la recherche et à la destruction de l'ennemi.

Le nouveau Commandant a su apporter une réponse adéquate au problème de leadership dont l'ex Commandant souffrait.

[...] À travers Dong Tien et l'application de l’offensive du Général Hieu, les Commandants des Régiments sont obligés de sélectionner de bons cadres pour leurs unités respectives.

[...] Depuis le 14 août 1969 où le Général Nguyen Van Hieu est à sa tête, la 5ème DI a passé du stade de la défensive à celui de l’attaque.

WIEU 15 Nov 69

L’autre jour je suis sorti, et j’ai eu un bon briefing par le Général Hieu, 5è Division ARVN. C’est la première fois que je suis à la 5è depuis qu’il est le commandant de la division. Et je dois dire que c’est—ceci n’a pas grand chose à faire avec comment la division se conduit, mais la qualité du briefing est très haute, y compris une discussion très franche, je dirai, honnête des forces en personnel, désertions par régiment, et tout cela, y compris le fait que les désertions sont en hautes, ce qui—ce n’est pas quelque chose agréable aux oreilles, bien sûr, mais je dois dire qu’il y a un changement de rythme là dans la 5è Division qui est en train de niveler les choses tel que cela.

Le Général Hieu est bien connu en tant que excellent briefer militaire en Anglais.

Raymond E. D'Addario, officier de Sécurité Personnelle du Général Abrams, écrit dans un e-mail qu’il m’a envoyé:

J'ai eu l'honneur de connaître votre frère. Il était un homme merveilleux et courageux. La manière dont ses ennemis l'ont tué en est la preuve. J'ai servi en tant qu'officier de sécurité du Général Creighton ABRAMS. Je puis vous dire qu'il avait beaucoup de respect pour votre frère et clamait haut et fort de son intégrité, honneur et vaillance...

En fait, le Général Abrams a rapporté au sujet de l'acte de courage du Général Hieu qui s'est rué au champ de bataille pour prendre le commandement direct des troupes de combat au risque de sa propre vie le 14 octobre 1970. Et il propose d’octroyer la Bronze Star Medal for Valor au Général Hieu dans un memorandum daté le 7 avril 1970.

Nguyen Van Tin
12 octobre 2005

Mis à jour le 29.10.2005

generalhieu.com