A Quelle Heure Est Mort Le Général ?

Le Certificat De Décès précise que le Général Hieu est mort à 19h le 8 Avril 1975 dans son bureau au quartier général (QG) du 3ème Corps d'armée(CA). Sa famille a été avertie après 19h. Mais quand je commençais à explorer la vérité à ce sujet, je me suis rendu compte de quelque chose de pas clair: certains ont fixé l'heure du décès à midi, entre 12h30 et 13h; d'autres ont affirmé qu'il est mort le soir, entre 18h et 19h.

À Midi

La première personne qui soutient la première version (du midi) était le Colonel Nguyen Khuyen (Chef de la Sécurité Militaire du 3ème CA) dans sa lettre datée du 18 Juillet 1998, répondant à ma requête sur ce sujet. Il se souvenait encore tres bien de ce jour-là: il avait une réunion avec le Général Hieu dans son bureau au QG du 3ème CA de 10h à 12h; il retournait ensuite à son bureau situé à peine 10 minutes en voiture; il était sur le point d'aller déjeuner avec quelques amis venant de Saigon qui lui rendait visite quand il appris la nouvelle.

À la fin d'août 1998, durant mon passage à Virginia à la recherche des documents concernant mon frère aux National Archives, j'ai rencontré le Général de Brigade Tran Dinh Tho (Chef du 3ème bureau de l'Etat Major Général). Il m'a confirmé que Hieu est mort à midi, parce qu'il se rappelle encore qu'en ce jour-là, il s'apprêtait à avoir un déjeuner tardif, causé par un horaire bien chargé, lorsque le Colonel Luong lui téléphonait pour lui apprendre la mort tragique du Général Hieu.

Je me souviens aussi ce que le Colonel Nguyen Van Y (Directeur de l'Agence Centrale de Renseignement) m'avait dit en 1986 que le Général Hieu est mort avec un estomac vide pour n'avoir pas eu la chance de déjeuner.

Par l'intermédiaire du Colonel Le Khac Ly (Chef d'EM du 2ème CA), le Général Nguyen Van Toan (Commandant du 3ème CA) a re-confirmé la version de midi.

En Mai 1999, j'ai eu l'occasion de rencontrer le Général Tran Quang Khoi (Commandant de la Force de Frappe du 3ème CA) à Virginia, et dans une conversation ultérieure par téléphone en Juin 1999, il a déterminé l'heure du décès de Hieu à midi, parce que ce matin-là il a eu une réunion avec Hieu à Go Dau Ha à 8h30; vers 9h30, Hieu retournait en hélicoptère à Bien Hoa; quelques heures après, il a reçu la nouvelle de sa mort. Il m'a expressément dit qu'il a lu la lettre du Colonel Khuyen et était d'accord avec le facteur temps et le déroulement des événements relaté par ce dernier.

Le Soir.

En Juin 1998, après avoir parcouru le livre intitulé Mémoires de 25 Années de Guerre dont l'auteur n'est autre que le Général Ly Tong Ba (Commandant de la 25ème DI), j'ai téléphoné à ce dernier pour lui demander de plus amples informations sur mon frère. Il m'a dit: il avait une réunion avec le Général Toan dans l'après-midi; après quoi, sur le chemin vers son hélicoptère, il passait près du bureau de Hieu et entendait les soldats évoquer du meurtre de leur chef ; il ne s'attardait pas plus longtemps pour avoir davantage d'autres informations parce qu'il avait hâte d'aller rejoindre ses unités.

Dans sa lettre datée le 4 Janvier 1999, le Colonel Ta Thanh Long (Chef de la Délégation Vietnamienne, membre du Comité de quadripartite et bilatéral) confirme que le Général Hieu est mort le soir. Il raconte l'événement comme suit: il assista à la réunion présidée par Hieu à 5h30; également présents le Général An, le Colonel Luong et le Consul Général américain de Bien Hoa; à la levée de séance, tandis que Luong invita Hieu à aller dîner, il alla rencontrer le président du Comité de l'Accord de Paris; la réunion dura 20 minutes; après quoi il retourna à son bureau et reçut la nouvelle de la mort de Hieu.

Le 23 Janvier 1999, le Lieutenant Colonel Quyen, Commandant de la Prévôté Militaire (PM) du 3ème CA, m'a dit que Hieu est mort peu de temps après 18h30. Il se rappelle qu'en ce jour là, les prévôts militaires sous ses ordres ont été chassés hors du QG du 3ème CA par le Général Le Trung Tuong accompagné d'un groupe de soldats en tenu de combat. Le soir, après avoir pris une douche à 18h30, il traverse le QG et voit le Général Hieu encore assis à sa table de travail. Il ajoute que lorsqu'il prend en charge de l'enquête du meurtre, il a peur pour la vie de ses subordonnés et a dû recourir à un subterfuge en demandant le concours de la Police du Capitaine Thinh Van Phuc, et du groupe de Guerre Psychologique du Colonel Nguyen Hung Khanh, afin d'alléger la responsabilité de son équipe et d'amortir la pression provenant de la haute autorité.

En Mai 1999 à Virginia, je fus introduit auprès du Colonel Le Van Trang (Commandant d'Artillerie du 3ème CA). Il m'avait dit que Hieu est mort le soir. Il se souvenait de l'événement comme suit: à 17h30, il a un briefing avec Hieu; le Général An et le Colonel Luong sont aussi présents; ils préparent le plan d'action pour le jour suivant; à environ 20 minutes après, le Général Hieu termine la réunion; lui et An retournent chez eux pour dîner; Hieu et Luong se préparent pour aller au mess des officiers; en prenant sa douche, on lui prévient que Luong l'a appelé au téléphone; au bout du fil, ce dernier lui apprend la terrible nouvelle.

En Juin 1999, j'ai pu contacter par téléphone le Général Dao Duy An (Commandant Adjoint/Territoriaux du 3ème CA). Il m'a dit que Hieu est mort le soir, lui aussi. Il s'en souvient encore de cet événement: à 17h30 de ce jour-là, il discute en privée, en tête-à-tête avec Hieu; après quoi, il retourne dîner chez lui, en sachant que Hieu est sur le point de rentrer incognito (sans l'invitation du Colonel Luong) à son "trailer" où il est supposé de prendre seul son repas; à peine arriver chez lui, et que le dîner n'est même pas encore prêt, il reçoit un coup de téléphone de la part de Luong lui faisant savoir Hieu vient de mourir; à son arrivée au QG, il voit le Général Toan déjà sur place, le Général Hieu s'est vautré mort sur sa table de travail. Cette nuit-là, le QG est plongé dans le noir total, toutes lumières éteintes. Toan donne l'ordre à un officier de transporter le corps du défunt sur une jeep-ambulance à l'hôpital, sans aucun ménagement et sans que personne ne peut l'approcher.

Au début de Juillet 1999, après plusieurs mois de recherche, j'ai pu finalement obtenir le numéro de téléphone du Colonel Phan Huy Luong (Chef Adjoint d'EM/Opérationnels). Dans notre conversation, il me procure les détails suivants: vers 17 ou 17h30, les Généraux Hieu et Le Trung Tuong (Chef d'EM du 3ème CA) et le Colonel Luong, comme d'ordinaire, bavardent dans le bureau du Chef d'EM; Luong invite Hieu à aller dîner; ce dernier retourne à son bureau pour chercher quelque chose; un moment après, une détonation retentit de son cabinet; certains Prévôts Militaires se précipitent à l'intérieur et reviennent au bout d'un moment annoncer que Hieu a été tué; un moment après le Général Toan apparaît; Luong dit qu'il était trop perturbé par ce tragique événement pour prêter attention à quoi que ce soit par la suite. Il dit qu'il n'a pas téléphoné à quiconque pour annoncer la nouvelle. Il ajoute que même en ce jour, il n'est pas encore au courant des résultats de l'enquête. Il me fait savoir aussi que Chi, le praticien, l'auteur de l'autopsie est déjà décédé…

Commentaires.

1. Ceux qui fixaient la mort du Général Hieu à midi pourraient être considérés comme étant "étrangers" du Poste de Commande du 3ème CA. Les autres qui soutenaient la thèse de la soirée faisaient partie de ce PC, il y vivent et travaillent tous les jours.

2. Il n'y pas de contradictions dans le souvenir de ceux qui se rangeait du côté de la version de midi.

3. Il y a plusieurs détails contradictoires dans les témoignages de ceux qui fixaient la mort de Hieu dans la soirée:

a. La même heure de réunion (17h30); quatre sortes de réunions (récapitulation journalière des violations des communistes contre l'Accord de Paris; planification des activités du jour suivant; conversation privée; bavardage informel); différents participants des réunions (Hieu/An/Luong/Long; Hieu/An/Luong/Trang; Hieu/An; Hieu/Tuong/Luong). Serait-il possible que le Général Hieu, à moins de posséder le don d'ubiquité, puisse être présent en même temps à quatre différents endroits ?!

b. décès avant le dîner (An, Trang, Luong), après le dîner (Long, Quyen).

c. dîner avec Luong au mess des officiers (Long, Trang, Luong), dîner seul dans son "trailer" (An)

d. bien que le Colonel Khuyen retournait au QG immédiatement après avoir entendu la nouvelle de la mort de Hieu (à peine 10 minutes en voiture), le corps du défunt Hieu était déjà parti; le Général An revenait également au QG dès qu'il a appris le drame (il lui aurait pris plus de 10 minutes, parce ce qu'il revenait de son appartement), et pourtant, le corps de Hieu était encore là.

e. Le Colonel Long a précisé que le Commandant Adjoint ( Hieu ) présidait la réunion à la place de Toan car ce dernier était retenu par une autre à Go Dau Ha; le Général Ba a affirmé qu'il a eu une réunion avec Toan au QG même; Ce dernier a prétendu qu'il avait appris de la nouvelle concernant Hieu pendant son vol de commandement opérationnel, et il retournait sur-le-champ au QG.

4. Le Colonel Luong a confirmé qu'il n'avait fait aucun appel téléphonique. Tous ces appels aux Généraux Tho et An, aux Colonels Khuyen, Long et Trang seraient issus du QG du 3ème CA par les imposteurs, usurpant de son identité.

5. Le Lieutenant Colonel Quyen (Prévôt Militaire) a dit que les gardes de la Prévôté protégeant le QG du 3ème CA sous son commandement ont été chassés par le Général Le Trung Tuong dans la journée. Par conséquent ces PM qui sortaient du bureau de Hieu appartenaient à quelle unité? Ou étaient-ils les exécuteurs déguisés?

6. Luong n'était pas au courant de la réunion entre le Général Toan et le Général Ly Tong Ba qui a eu lieu dans la journée. Il avait l'impression que le Général Toan arrivait au bureau de Hieu directement de son appartement qui était proche, dès que la nouvelle lui parvienne.

7. Après la mort de Hieu, Luong avait peur pour sa propre vie, le Général An remarquait qu'au moment où tous les officiers essayaient de se tenir aussi loin que possible du lieu du meurtre au lieu d'accourir et de s'approcher pour exprimer leur sympathie, le Général Toan donnait l'ordre d'éteindre toutes les lumières et le QG était envahi par une obscurité totale…et il était clair que la charge de l'enquête du meurtre était trop pesante pour ses épaules, Quyen avait peur également pour la vie de ses subalternes. S'il ne s'agissait qu'un simple accident, alors pourquoi cette précipitation en catimini créant ainsi une atmosphère si lugubre?

8. L'incohérence du facteur temps du décès suggère irrévocablement à un complot de dissimulation, particulièrement si on y ajoute la controverse sur l'emplacement exacte de la blessure: au menton (disait l'examinateur médical), la tempe (selon le Colonel Khuyen), la bouche (d'après le porte parole du 3ème CA) et l'oeil (le Général Toan).

Mis à jour: 06.05.2015
Le Général Hieu a été assassiné à 10h45.
Voir Suaire recouvrant la mort mystérieuse du Général Hieu dévoilé

Nguyen Van Tin
05 Juillet 1999

Mis à jour le 06.05.2015
Révisé le 05.01.2004

generalhieu.com