Cable d'Information de Renseignement
Conseil d'Administration des Opérations de la CIA

Date: 5 janvier 1975

Sujet: Analyse du Général Hieu, Commandant Adjoint de RM3, des actions VC/ANV dans RM3 et discussion des intentions communistes.

Source: Un observateur américain de la Région Militaire 3 - Le Général de Division Nguyen Van Hieu, Commandant Adjoint, qui a bien conscience que ses remarques atteignent les responsables américains.

Sommaire: Le Commandant Adjoint de la RM3 pour les opérations, le Général de Division Nguyen Van Hieu dit le 3 janvier 1975 que les forces VC/ANV ont manqué d'achever leurs objectifs dans les attaques récentes au Nord de la Cité de Tay Ninh parce que les forces ARVN ont été capables de faire venir d'artillerie suplémentaire pour asséner les forces attaquantes. Les forces ARVN ont manqué d'atteindre le Chef lieu de Hoai Duc dans la province de Binh Tuy parce que le 33è Régiment VC/ANV bloquaient Route 333 entre Gia Ray et Hoai Duc; le 7è Groupe de Rangers attaché à la 18è Division ARVN, opèrent pauvrement. L'effectif gouvernemental dans Hoai Duc consistera bientôt en deux bataillons ARVN et un bataillon FR, avec deux bataillons supplémentaires approchant le long Route 333 du Nord. Le Général Hieu pense que, après des attaques sur la Capitale Provinciale de Phuoc Long de Song Be, la 7è Division ANV avancera le long de la frontière Province Binh Duong- Bien Hoa vers Lai Thieu et Gia Dinh. Il croit également que les attaques précédentes par la 9è Division ANV dans le District Ben Cat de Binh Duong faisaient parts des intentions communistes d'améliorer la capacité de combat au niveau des opérations de la taille de division et de corps d'armée. Dans plusieurs moins, le Général Hieu anticipe que les 7è et 9è Divisions ANV d'engager dans une opération de la taille de corps d'armée le long des avenues menant à Saïgon avec la 5è Division ANV ayant objectif de couper les communications entre Saigon et le Delta. Les objectifs généraux des communistes dans la campagne en cours est d'isoler la Province de Tay Ninh et puis de capturer sa capitale, de consolider le contrôle de l'enclave Binh Long-Phuoc Long et d'étendre le contrôle dans les corridors vers Saigon dans Binh Duong, et de saisir le contrôle de la Province de Binh Tuy, en particulier la région du bol de riz. Fin du sommaire.

1. Le 3 janvier 1975, le Général de Division Nguyen Van Hieu, commandant adjoint de la Région Militaire 3, en charge des opérations, analyse l'activité Viet Cong/Armée Nord Vietnamienne (VC/ANV) depuis 6 décembre et discute les intentions des communistes. Dans la Province de Tay Ninh, les forces VC/ANV ont manqué d'accomplir leurs objectifs d'envahir les avant-postes de la Montagne Ba Den et Suoi Da (XT335576) nord est de la Cité de Tay Ninh parce qu'après que l'artillerie ARVN était initialement détruite par le feu contre-batterie VC/ANV, les forces ARVN ont pu apporter de l'artillerie supplémentaire pour parer les forces attaquantes. Le 205è Régiment Indépendant VC/ANV a perdu environ un tiers de son effectif, tandis que le 101è Régiment VC/ANV a souffert environ 100 victimes. Les tactiques VC/ANV sont de détruire l'artillerie ARVN par le feu contre-batterie basé sur le renseignement des emplacements des howitzers et puis d'employer l'artillerie massive de la force défendante. Dans la bataille pour Suoi Da, les forces gouvernementales ont été capables d'avoir des pièces d'artillerie supplémentaires dans la portée des forces attaquantes que les unités VC/ANV ont été incapables de trouver et de détruire. Selon le Général Hieu, le renseignement indique que les deux Régiments VC/ANV reprendront leur attaque dans la Province de Tay Ninh et emploieront des pièces d'artillerie supplémentaires pour neutraliser l'artillerie ARVN.

2. Concernant l'échec des forces ARVN d'atteindre le Chef lieu de Hoai Duc dans la Province de Binh Tuy, le Général Hieu dit que le 33è Régiment VC/ANV bloquent Route 333 entre Gia Ray et Hoai Duc en établissant des points de la taille de compagnie, bien fortifiés le long de la route et soumets les unités ARVN à des attaques indirectes constantes par le feu. Le 7è Groupe de Rangers est attaché au 48è Régiment, 18è Division ARVN. Cependant, le Groupe de Rangers n'a pas été efficace parce qu'il est faible à cause des victimes précédentes et selon le Général Hieu, les Rangers ne sont pas accoutumés à opérer en tant que partie intégrale d'une division et par suite effectuent pauvrement. Un bataillon du 43è Régiment, 18è Division ARVN, a été héliporté dans le chef lieu de Hoai Duc tandis que la balance du régiment avance de Route 20 dans la Province de Long Khanh Sud le long de Route 333 du Nord. Un bataillon ARVN supplémentaire sera bientôt héliporté dans Hoai Duc pour une force défensive totale de deux bataillons ARVN plus un bataillon de Forces Régionales (FR) qui, selon le Général Hieu, serait suffisant pour défendre Hoai Duc avec succès. Il remarque que la 18è Division ARVN est la division de réserve pour RM3 mais avec les régiments commis dans la région est de RM3, l'Etat Major Général a décidé d'établir une force de réserve et de transférer temporairement le 4è Groupe de Rangers à la région de Saigon de la RM2.

3. Selon le Général Hieu, la 7è Division ANV est engagée dans la Province de Phuoc Long pour monter l'esprit des troupes de la division en leur assignant un objectif facile et une victoire rapide contre la FR avant de commettre la division contre les forces principales ARVN dans la partie sud est de la Province de Binh Duong. Si la Capitale de Phuoc Long est envahie rapidement, l'objectif suivant pour la 7è Division sera d'avancer le long de la frontière de la Province Binh Duong- Bien Hoa vers le District de Lai Thieu dans la partie sud de Binh Duong et Gia Dinh. Si les forces VC/ANV manque d'envahir Phuoc Long, le Général Hieu prévoit que le VC/ANV continuera le siège de la cité avec des forces plus faibles et de libérer la 7è Division pour effectuer des opérations vers Lai Thieu.

4. Le Général Hieu croît que la 9è Division ANV dans le Printemps et Eté de 1974 ont attaqué les avant-postes de Rach Bap (XT763304), Base B2 (XT700313), et An Dien dans le District de Ben Cat, Province de Binh Duong, dans le but de tester la capacité de la division d'effectuer des opérations conventionnelles de la taille de division. Ceci fait part de l'intention des communistes d'améliorer ses forces pour être capables des opérations combinées de la taille de division et même de corps d'armée. Le Général Hieu croît que la 9è Division a souffert de victimes considérables et pourrait ne pas prête pour le combat. Cependant, il anticipe que dans plusieurs mois, tous les deux 7è et 9è Divisions ANV pourrait être engagées dans des opérations de la taille de corps d'armée en avançant le long de l'axe du corridor Saigon et de la frontière Binh Duong- Bien Hoa vers Saigon. Cependant le Général Hieu n'est pas sûr si les communistes ont la logistique établie pour soutenir une opération de la taille de corps d'armée. Il anticipe que la 5è Division ANV aura la mission en même temps d'avancer le long de la frontière de la RM3 et RM4 avec l'objectif de couper les lignes de communication du Delta à Saigon. Quant demandé si les forces VC/ANV ont la capacité d'exécuter ce plan grandiose, il répond que cela dépend l'accumulation d'approvisionnement et des préparations du champ de bataille des communistes. Il affirme que le VC/ANV peut apporter les approvisionnements à la RM3 du Nord Vietnam en 17 jours et qu'ils ont un quotient de deux contre un en leur faveur en ligne des unités régulières excluant les FR et Forces Populaires. Il maintient que l'ANV a la supériorité en feu d'artillerie au point de contact et emploie les feux massifs. Le Général Hieu dit que selon les documents capturés, l'ANV compte de commettre les chars aussi bien que d'artillerie supplémentaire. Il note qu'un nombre considérable de chars T-54 ont été commis dans la Province de Phuoc Long.

5. Quand demandé sur la capacité de l'ARVN de contenir les attaques VC/ANV dans la RM3 sans recevoir davantage d'aide militaire américaine que prévue en ce moment, il dit qu'il est difficile de déterminer le point de rupture de l'ARVN. La période future proche sera la plus difficile. Quelques unités gouvernementales ont démontré un bon esprit, en particulier les FR dans Tay Ninh: cependant, la morale en général a déclinée et il est possible que l'ARVN peut ne pas survivre sans un soutien d'aide militaire américaine plus considérable. La puissance de feu et la mobilité supérieures que les forces gouvernementales ont joui jadis a changé au côté VC/ANV.

6. Les objectifs VC/ANV, selon le Général Hieu, pendant la campagne en cours est d'isoler la Province de Tay Ninh et puis de capturer la Cité de Tay Ninh; en second lieu, de consolider leur contrôle de l'enclave de Binh Long-Phuoc Long et d'étendre le contrôle loin dans les corridors de Saigon dans la Province de Binh Duong: et en troisième lieu, de gagner le contrôle de la Province de Binh Tuy, en particulier le bol de riz qui produit assez de riz pour nourrir les populations des Provinces de Binh Tuy, Phuoc Long et Long Khanh. Il note que dans Binh Tuy les communistes ne permettent pas à la population de quitter comme ils le font jadis. Dans le passé, les communistes attaquent une région et si l'objectif n'est pas capturé, ils demeurent seulement pendant quelques jours. Cependant, la force des communistes maintenant leurs permet de tenir et de développer une région après sa capture. L'objectif des communistes est de contrôler un minimum de 10 pour cent de la population. La méthode d'achever leur objectif est de faire de fortes attaques, saisir, tenir et consolider et par là obtenir un statut égal avec le GVN.

7. Le Général Hieu commente que le Commandant de la MR3, le Général de Corps d'Armée Du Quoc Dong n'a pas eu l'expérience dans le commandement des forces territoriales mais qu'il apprend vite.

Copie scannée, courtésie de Jay Veith
7 April 2007

Note à propos de la source: General Charles J. Timmes

Le Général américain Charles Timmes sert en tant que chef du commandement de conseillers américains au Vietnam de 1962 à 1964 avant que ce Military Assistance Advisory Group fait place à la MACV. Au début, Diem, le président du Sud Vietnam, est peu disposé à permettre aux américains de s'insérer sur le champ de bataille avec les unités tactiques sud vietnamiennes, et, quand il se résigne à cela finalement, il ne permets pas au groupe des conseillers dans les positions hauts gradées, par peur que l'U.S. gagneraient le contrôle sur l'ARVN. Mais la situation sur le champ de bataille tôt requiert autrement, et au temps Timmes doit servir comme chef des conseillers en 1962, le Président Kennedy a forcé Diem d'accorder les conseilleurs jusqu'au niveau de bataillon.

Timmes était une général de division avec beaucoup d'expérience sur le champ de bataille. Dans la 2è Guerre Mondiale, il sert avec distinction comme un commandant de bataillon de la fameuse 82nd Airborne Division et a participé dans les sauts nocturnes précédant l'Invasion de Normandie le 3 juin, 1944. Le film Hollywood The Longest Day paie tribut à Timmes quand le film assigne le rôle de Timmes dans cette action à nulle personne autre que la grande légende cinématographique et le patriote américain John Wayne.

Décrit par quelque qui le connaît comme un "gars de petite taille et radin avec une allure débonnaire", Timmes est devenu un "vieux soldat bienveillant" lorsqu'il atteigne sa retraite en 1964, un soldat qui a fait son devoir pour son pays et est prêt maintenant à échanger son fusil M16 de l'armée pour un club de golf. Cependant, à peine quelques années après, la CIA s'accroche à Timmes et le convainc à retourner au Vietnam et d'agis en tant que leur liaison aux Jeunes Turques ARVN avec qui il s'était fait ami pendant les jours comme chef de conseillers sur le champ de bataille.

Timmes accepte le boulot avec grand enthousiasme, "et à travers le reste de sa carrière CIA, qui dure jusqu'à la tombée de Saigon, il a accompli son travail avec un talent et sensitivité insurpassables." Selon Snepp, le chef analyste CIA au Vietnam à l'époque, Timmes "devient un partenaire régulier de tennis avec 'Big' Minh, le leader du coup de 1963 contre Die, et le cible de tentative de corruption de Bunker, et entre les sets réussit à glaner de l'information sur l'opposition loyale de Saigon, y compris Minh même. A travers des visites périodiques aux provinces, Timmes maintient également le contact avec plusieurs commandants de champ de bataille sud vietnamiens, parmi lesquels étaient pas plus que sous lieutenants quand il les rencontrait plusieurs années d'avant. Ils l'aiment et le respectent tous, comme un camarade officier à un autre, et étaient toujours prêts à lui aider à rédiger les sommaires de leurs conversations pour leur donner un air d'authenticité. Comme résultat, les rapports de Timmes sur le champ de bataille étaient invariablement des comptes exacts que les hauts placés dans le militaire sud vietnamien voulaient faire parvenir à l'Ambassade" (Frank Snepp, Decent Interval, 1977, 16).

Le 3 janvier 1975, le Général Timmes interview le Général ARVN Nguyen Van Hieu sur l'analyse du commandant adjoint de l'activité militaire VC!ANV depuis 6 décembre 1974. En même temps, Hieu donne son estimation des intentions communistes pour la campagne qui vient.

A cause de la manière Timmes fait son travail et l'analyse donnée par les généraux vietnamiens (y compris Hieu) sur la guerre en cours, nous sommes certains que le document CIA qui contient l'analyse du Général Hieu sur la situation militaire dans la Région Militaire 3 est non seulement authentique, mais également un compte rendu extrêmement exact de l'analyse/pensée du Général Hieu le 3 janvier 1975.

James Miguez
05 juillet 2007

generalhieu.com