Le Front de Bataille de Duc Hue

Le Front de Bataille de Duc Hue commence le 27 mars 1974 lorsque une force ANV de la taille d'un bataillon attaque Duc Hue et termine le 10 mai quand les unités ARVN de contre-attaque retournent à leurs garnisons.

Cet article comprend deux parties. La première est constituée par une collection de télégrammes circulant parmi les autorités américaines, nommément le Consul Général américain de Bien Hoa, l'Ambassadeur américain de Saigon et le Secrétaire d'Etat américain à Washington D.C., concernant le déroulement du Front de Bataille de Duc Hue.

La seconde partie est le récit de la contre-attaque ARVN au Front de Bataille de Duc Hue par le Colonel William Le Gro, Chef de Renseignement du DAO.

01 Avril 1974

R 010620Z avril 74

Sujet: Action Militaire à Duc Hue et Autre Part dans la RM3

1. Une compagnie de Rangers à Duc Hue bien soutenue par l'aviation repousse une attaque déterminée de la taille d'un bataillon par la 5è Division ANV le 27 et le 28 mars, par la suite comptant au moins 96 communistes tués contre seulement 29 soldats amis tués, 27 blessés et 6 disparus. Les pertes amies sont augmentées par un supplément de 19 dépendants tués et deux blessés dans la région logeant des dépendants près du camp des Rangers. Il y a indications qu’avec cette action les communistes ont ouvert une nouvelle région d'opérations à long terme basées dans la région de Bec de Perroquet du Cambodge.

2. Le Commandant Adjoint du 3è Corps d'Armée, le Général de Division Hieu discute l'affrontement Duc Hue et l'action militaire de niveau élevé d'autre part dans la RM3 lorsque nous nous rencontrons à midi aujourd'hui. Ce rapport est également basé sur l'information obtenue par notre OLR/OAD de la 25è Division, 2è Bureau le 29 mars.

3. L'action à Duc Hue commence à 0330 heures le 27 mars lorsque l'ANV attaque le camp de Rangers environ 5 miles de la frontière cambodgienne après un barrage fort d'artillerie et de mortiers. Des sapeurs pénètrent le périmètre du camp lorsque l'action terrestre commence et dominent la scène pendant plusieurs heures avant que les Rangers rétablissent le contrôle. Seulement une des trois compagnies de Rangers est dans le camp à ce moment là. Les deux autres retournent des patrouilles à longue portée après que les communistes se replient le 28 mars. Des documents capturés identifient la force attaquante comme un bataillon du E-6è Régiment, 5è Division ANV. Selon le Général de Division Hieu, un autre bataillon de la 5è Division (pas encore identifié) déploie initialement le long de la route d'accès unique du Nord, vraisemblablement pour embusquer les unités de secours ARVN. Ce bataillon aussi bien que quelques chars amphibies aperçus près de la frontière cambodgienne se replient lorsque les forces ANV échouent d'envahir le camp de Rangers.

4. Le Commandant du 46è Régiment ARVN (25è Division) est malheureusement perdu lorsqu’une roquette de 107 mm fait mouche sur son bunker en bivouaque Nord du camp de Rangers le long de la route d'accès à 0400 heures le mars 29. Des éléments de la 25è sous son commandement se sont allés à la région de Duc Hue pour renforcer mais n'ont pas été engagés dans l'action à travers le 28 mars.

5. L'action aérienne y compris en particulier les A-1's et AC-119's apparemment joue un rôle important non seulement contre le personnel ennemi mais aussi dans l'élimination de plusieurs positions de canons sans recul de 75 mm. Un trait intéressant de l'action aérienne est l'évasion de quatre SA-7 fusées par un AC-119. Apercevant les fusées approchant tandis qu'il est à 9.500 feet, le pilote tourne brusquement et simultanément lâche des balises lumineuses à haut degré d'intensité qui attirent deux des fusées SA-7. Les deux autres contournent l'AC-119 et explosent à 10.000 feet.

6. D'autres rapports enregistrent la perte d'une cuve d'hydrocarbure d'une attaque ANV sur le camp de Cu Chi le 27 mars et un bombardement lourde d'artillerie (200 obus) sur l'avant-poste de Trung Lap Nord Est de Trang Bang la nuit du 28 mars. Le Général de Division Hieu pense que cette escalade brusque d'activité ANV dans la partie Nord de Hau Nghia est directement liée à l'attaque de Duc Hue, avec l'intention de détourner les forces GVN de secourir la garnison de Duc Hue. Cependant, il ne voit aucune relation entre cette activité dans Hau Nghia et l'escalade brusque des incidents dans la Province de Phuoc Tuy (13 le 28 mars seulement). Il croit également que l'attaque de Duc Hue maintenant explique l'établissement d'un avant-poste de commande de la 5è Division ANV à Cu Phi dans le Bec de Perroquet du Cambodge et il anticipe davantage action de la part de la 5è soit dans la région de Duc Hue ou dans Tay Ninh. (Les données de l'ordre de Bataille récentes montrent que le 174è et 275è Régiments de la 5è Division ANV doivent être encore dans Tay Ninh.) La présence manifeste de la capacité antiaérienne ANV dans l'action à Duc Hue indique la préparation soigneuse d'une attaque qui est prévu d'attirer la réaction d'AFVN. Le Général de Division Hieu dit que la RM3 est maintenant aussi mis en garde à la possibilité que la 9è Division ANV pourrait sortir de sa position dans la partie Nord Ouest de la Province de Binh Duong et pousser dans la direction Sud le long du corridor de la rivière de Saigon pour mettre pression dans la région sur les forces ARVN. Selon le 2è Bureau de la 25è Division, des documents capturés dans l'action de Duc Hue montrent que le E-6è Régiment maintenant a mission (A) de sécuriser la région Ouest de la rivière Vam Co Dong dans le District Duc Hue de Hau Nghia et adjacent du District Hieu Thieu de Tay Ninh, et (B) d'escorter les unités d'approvisionnements de la frontière cambodgienne (probablement région du Bec de Perroquet) aux régions d'arrière ANV/VC, au bois Ho Bo et Boi Loi.

7. Commentaire: Avec des indications d'une échelle augmentée des actions initiales ANV/VC dans le terme proche, avec la possibilité d'un pression accrue ANV/VC dans la région Hau Nghia/Tay Ninh, le corridor de la rivière de Saigon, et la Province de Phuoc Tuy vers l'Est, et avec des signes des efforts de sabotage plus grands des sapeurs communistes dans le future proche, la perspective s'avère intéressante pour avril dans la RM3.

Peters

02 Avril 1974

P 020145Z avril 74

Sujet: Situation à Duc Hue

Ref: Bien Hoa 137

1. ANV/VC continuent le bombardement d'artillerie et mortiers au camp de Rangers à Duc Hue mais n'ont pas renouveler l'attaque terrestre à la suite de l'assaut échoué le 27-28 mars. La situation semble stabiliser en ce moment. Le camp a subi 119 obus d'attaque par feu le 3 mars, trois le 31 mars, et 41 le 1er avril. La zone de débarquement d'hélicoptère au camp a été déplacée le 31 mars parce que ANV/VC ont visé sur la station régulière et ont tiré directement sur les hélicoptères à chaque débarquement. L'attaque par feu sur le camp est constituée par l'artillerie de 105, roquettes de 107, et mortiers de 82mm. Rapports antérieurs d'artillerie de 130mm tirée sur Duc Hue se sont avérés incorrects et le QG RM3 est maintenant enregistré ces derniers comme 105s.

2. Le QG RM3 localise le 7è Bataillon gravement lacéré de E-6è Régiment (qui a échoué dans l'attaque de Duc Hue) des deux côtés de la frontière cambodgienne/vietnamienne environ 10kms Nord du camp. Autres unités ennemies dans la région incluent petits K-9è et K-4è Bataillons indépendants quelques kms Sud de Duc Hue, la C-1è Compagnie de Force Locale située avec le 7è Bataillon de E-6è, et le QG de E-6è Régiment aussi bien que le QG de la 5è Division de près dans le Cambodge. Continuant l'attaque de feu et le feu antiaérien en plus de la présence du QG de E-6è Régiment et un avant-poste de commande indique la présence probable dans la région d'autres unités ANV/VC.

3. Les forces amies incluent le 83è Bataillon de Rangers dans le camp, un bataillon du 46è Régiment et la 49è Compagnie de Reconnaissance (tous deux provenant de la 25è Division), trois batteries d'artillerie provenant de la 25è Division (deux de 105 et une de 155), et deux bataillons de Force Régionale dans la région générale. Les missions aériennes amies ont inclut huit sorties d'A-1's et dix sorties de F-5's le 30 mars (aucune rapportée depuis) et des tas de combat continu et des missions d'escorte par les hélicoptères armées UH-1H. (Les missions de AC-119 armés sont effectuées régulièrement mais les avions sont basés à Tan Son Nhut sous la 5è Division de l'Air Force et la RM3 n'a pas de registre de ses missions.) Depuis que l'action commence à Duc Hue l'AFVN a perdu deux A-1's et on L-19 et a enregistré des dommages à cinq hélicoptères. Le feu antiaérien, y compris SA-7's, a été le plus lourdement rencontré depuis le cessez-le-feu en dehors des régions contrôlées des communistes. Le Commandant de la 3è Division AFVN, le Général Tinh, rapporte que l'ANV/VC emploient des SA-7's modifiés qui n'émettent plus de pouffées révélatrices de fumée blanche au départ les faisant beaucoup plus menaçants que d'avant.

4. La RM3 n'a aucune impression concernant ce que les agissements des communistes pourraient être à Duc Hue. Dans un cadre plus large de référence, le Consulat Général prévoit qu'avec l'action à Duc Hue, l'ANV/VC ont ouvert une nouvelle région d'arrière près du Bec de Perroquet d'où ils apportent une pression à long terme sur le GVN. Les options ouvertes aux communistes sont (A) essayer de créer une tache de léopard nouvelle dans le côté Ouest de la frontière qu'ils essaieraient de lier au côté Nord de Tay Ninh en érodant le contrôle du GVN en intervenant la région Ouest de la frontière de Tay Ninh, ou (B) essayer d'occuper le District de Duc Hue Ouest de la rivière de Vam Co Dong qui, comme nous avons noté précédemment, est une terre bonne pour l'agriculture mais peu peuplée et légèrement défendue par le GVN, ou (C) essayer de couper la Province de Tay Ninh avec des poussées par la 5è Division ANV du Bec de Perroquet et la 5è Division ou la 9è Division ANV de la région boiseuses de Ho Bo/Xai Loi au-delà du cou étroit séparant ces deux régions d'arrière ANV. En tout cas, la pression de la 5è Division ANV dans la région du Bec de Perroquet force la 25è Division ARVN fait face dans la direction Sud aussi bien que Nord dans sa région d'opérations (Hau Nghia/Tay Ninh) et étend les forces du GVN dans la RM3 plus mince qu'auparavant.

5. Au minimum, la pression communiste dans la partie Ouest de Hau Nghia sera accompagnée par la pression dans la partie Nord de Hau Nghia au-dessus de Trang Bang et Cu Chi que nous avons déjà vu. La pression dans la partie Ouest de la RM3 sera à son tour probablement accompagnée par un escalade d'attaques dans les régions Est (Phuoc Tuy, Long Khanh, et Binh Tuy), que nous avons également déjà vu, visant à essayer de ligoter la 18è Division ARVN et d'autres forces ARVN qui autrement sont disponibles pour renforcement dans les régions Ouest.

6. Alors qu'un niveau considérablement plus élevé d'activité militaire communiste peut ainsi être prévu dans le proche future, sans doute une attaque de feu ANV/VC dans le reste des semaines de la saison sèche, nous ne voyons pas encore des signes définitifs d'un offensive majeur couvrant toute la région. En face d'une action ANV/VC intensifiée, le Commandant de la RM3, le Général de Corps d'Armée Thuan demeure confident. Il est en train de concentre les forces défensives dans la partie Ouest et Nord de Hau Nghia pour parer contre toute poussée ANV déterminée dans cette région et est en train de considérer d'autre mesures dont l'objectif serait de forcer la 9è Division ANV de se replier des forêts de Ho Bo et autres positions d'avant du corridor de la rivière de Saigon dans lesquelles elle a récemment occupé. Thuan commente récemment en privé qu'il se réjouit de ce jeu d'échecs qu'il joue en ce moment avec son ancien adversaire, Chef de la Délégation du GPR au CMTPC lorsque Thuan était Chef de la Délégation du GVN, qui; dit-il, est maintenant commandant des Force ANV dans le Sud Vietnam.

Peters

03 Avril 1974

O R 031130Z avril 74

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC Immédiate 3288

Sujet: Evaluation Hebdomadaire du Cessez-le-feu du Vietnam, 27 mars - 2 avril 1974

1è Partie -- Sommaire

[…]

L'activité militaire la plus intense du pays pendant la semaine, cependant, centre dans la RM3, où des attaques de la taille d'un bataillon et des mouvements coordonnés des régiments communistes forcent les troupes du GVN en pleine alarme sur toute la région comme la période de rapport termine. L'activité d'ensemble dans la RM3 est la plus haute depuis le communiqué conjoint en juin 1973 avec le total des incidents sautant à un 377 jamais atteint auparavant contre un précédent de 244 de la RM3. Les attaques communistes principales pendant la semaine sont dans Hau Nghia et incluent une tentative communiste échouée d'envahir un camp de Rangers du GVN dans le District de Duc Hue près de la frontière du Bec de Perroquet. L'attaque inclue le soutien de feu des missiles SA-7's. Deux Skyraiders A-1 AFVN sont abattus par les SA-7's et un avion d'observation L-19 est forcé d'atterrir par le feu antiaérien.

[…]

6è Partie -- RM 3.

1. Avec ce message, nous institutions une série de rapport quotidien de la situation militaire que nous proposons d'envoyer aussi longtemps que l'escalade de l'activité d'ANV/VC continue dans RM3.

[…]

3. Pour répondre à la présente situation, la RM3 a soutiré de la 3è Brigade Blindée pour créer deux forces de frappe mobiles, la 315è et la 318è pour parer à la nouvelle menace dans la partie Ouest de la RM3. Les forces de frappe sont composées de la 15è et la 18è Cavalerie respectivement, et des éléments de la 36è Groupe de Rangers. La 315è est basée dans la région de Phu Hoa (Nord Est de Cu Chi) et la 318è est basée le long le LTL 19 de Trang Bang jusqu'à Khiem Hanh.

4. Le QG RM3 a maintenant raison de suspecter que les 15è et 24è Régiments Indépendants ANV de la RM-2 VC sont engagés dans l'action de Duc Hue aussi bien que le E-6è Régiment, 5è Division ANV. Cependant, il n'y a pas de confirmation jusqu'ici. Le 9è Bataillon, E-7 Régiment, localisé maintenant à proximité de la frontière cambodgienne à environ XT 3212, est initialement déployé pour embusquer le 46è Régiment ARVN en route pour renforcer le camp de Duc Hue. Il a été détecté et repoussé hors de sa position d'embuscade vers le Cambodge.

5. L'artillerie à Duc Hue est pensée être principalement en provenance du D-22è Bataillon/5è Division ANV (aussi connu comme unité de la 5è Division avec des mortiers de 120 mm) et des éléments du 42è Régiment de Howitzers/69è Groupe d'Artillerie ANV. Comme les missiles antiaériens (SA-7) ne font pas partie de l'équipement de l'infanterie ANV, des éléments du 75è Groupe d'artillerie (alias 69è) sont présumés être attachés à la 5è ANV pour le soutien antiaérien pour l'action à Duc Hue.

6. Un agent rapporte avoir vu des phares sur 20 véhicules se déplaçant de Chi Phu (XT 1120) vers le Bec de Perroquet la nuit du 30 mars, présumés être camions d'approvisionnement d'artillerie, roquettes et munitions. Il y a possibilité que ce soient des chars.

7. Un autre agent rapporte que la nuit du 29/30 mars des chars (de type inconnu) part de Chi Phu, Cambodge (XT 1120) de déplaçant vers la direction est.

8. Le QG RM3 croit maintenant que la 5è Division ANV est engagée dans un effort majeur de prendre les District de Duc Hue et Trang Bang de Hau Nghia pour lier avec la 9è Division ANV et autres unités ANV dans la région tri-frontalière Hau Nghia/Tay Ninh/Binh Duong pour isoler la Province de Tay Ninh. Ce manœuvre pourrait couper la Route 1 amenant à Tay Ninh, réétablir la courte route d'approvisionnement du Cambodge à la région boiseuse de Ho Bo/Boi Loi interdite par le GVN depuis 1970, et ouvrir la possibilité de saisir la Cité de Tay Ninh, ainsi réalisant un but du GRP de contrôler un centre majeur de population dans le Sud.

[…]

06 avril 1974

P 080415Z avril 74

Sujet: Spécial Rapport Quotidien de la Situation Militaire - 5 avril 1974.

[…] La RM3 est maintenant préoccupée avec des signes que l'ANV/VC pourrait avoir une plus grande force que celle détectée auparavant qui est concentrée dans les bois de Ho Bo et dans la région du Bec de Perroquet du Cambodge:

A. Le 2è Bureau croit que les 272è (moins) et 95-Cè Régiments de la 9è Division ANV pourraient être dans Ho Bo ensemble avec le 271è et l'avant-poste de commande de la 9è Division. Ceci soutiendrait l'opinion que l'intention communiste est de faire un effort déterminé pour couper la Route1 dans la région de Trang Bang.

B. Dans la rencontre dans la région frontalière cambodgienne le 5 avril, un officier cambodgien dit à un officier élevé du QG RM3 que le 4 avril (A) 22 chars T-24 et M-113 APC'S ont été observés se dirigeant vers l'Est sur Route 1 Est de Chi Phu dans le Bec de Perroquet du Cambodge et (B) 4 unités de 600 hommes chacune ont été vues sur Route 92 cambodgienne (la route nord-sud juste à l'intérieur du Cambodge opposée du camp de Rangers de Duc Hue).

C. Le 2è Bureau de la RM3 est maintenant placé la totalité de la 5è Division dans la région du Bec de Perroquet (moins seulement le 275è Régiment qui est à Nord Est de la ville de Suoi Da Est de la Montagne de la Vierge Noire dans Tay Ninh). Le 2è Bureau croit que la prochaine manœuvre de la 5è Division sera contre le camp de Rangers de Duc Hue avec l'objectif également d'occuper le District de Duc Hue Ouest de la rivière de Vam Co Dong.

D. Le QG RM3 a décidé qu'après avoir secouru le bataillon de Force Régionale encerclé par le 33è Régiment AVN dans le District de Duc Thanh de la Province de Phuoc Tuy, cette région (qui est à califourchon d'une piste de communications ANV/VC entre la région arrière May Tao VC à l'Est et la région arrière Hat Dich dans la Province de Bien Hoa Sud Est) sera temporairement évacuée ainsi céder temporairement l'emploi de cette piste au VC. Ceci est considéré nécessaire afin que la 18è Division renforcée puisse être employée pour des buts de plus haute priorité autre part, spécifiquement, pour opérer dans la région de Phu Giao de la Province de Binh Duong et pour constituer une force de réserve dans Long Khanh.

[…]

6. Le camp de Rangers de Duc Hue est touché par 3 attaques par feu et subit des victimes mineures (deux blessés). La pression ennemie continue Nord Est de Trang Bang avec de différents éléments du 319è Bataillon de la Force Régionale également subissant des attaques par feu. Un incident de terroristes sérieux a lieu à 2300 heurs le 5 avril au village de Gia Binh, 5 kms Nord Ouest de Trang Bang (XT 450223). Les VC jettent une grenade dans une congrégation assistant une cérémonie bouddhiste ayant comme résultat 8 tués et 19 blessés y compris 6 et 18 civils, respectivement.

[…]

Peters

10 Avril 1974

R 100225Z avril 74

Sujet: Spécial Rapport Quotidien de la Situation Militaire - 10 avril 1974.

1. […] La pression ennemie continue dans les Districts de Duc Hue et Trang Bang de Hau Nghia et au camp de Rangers de Ton Le Chan dans Binh Long.

[…]

3. Dans l'affrontement le plus grand du jour 4 kms Nord Ouest de Duc Hue, dans lequel tous les deux 36è et 64è Bataillons de Rangers sont affrontés par une force ennemie de taille inconnue, les unités amies perdent 1 tué, 32 blessés et 24 disparus contre des pertes communistes inconnues. Un autre contact 5kms Nord Est de Trang Bang résultant au 327è Bataillon de la Force Régionale 3 tués et 4 blessés. Les tireurs communistes ouvrent le feu avec trois attaques par feu majeures (203 obus) contre le camp de Rangers de TonLe Cham avec seulement 2 soldats amis blessés. Deux sapeurs ont été tués comme ils tentent de couper à travers le périmètre de défense à TonLe Cham.

[…]

5. Selon un déserteur, la totalité de la 5è Division ANV est localisée dans le Bec de Perroquet/ région de Duc Hue avec le 174è Régiment près de Ba Thu (XT 270035). Le déserteur affirme également que l'avant poste de commande du 275è Régiment et les D-1è, D-2è et D-3è Bataillons sont localisés dans Duc Hue entre le camp de Rangers et la rivière de Vam Co Dong à XT 370085. Le 2è Bureau de la RM3 maintenant croit que l'artillerie employée contre Duc Hue est le 75è Bataillon, 42è Régiment, 75è Groupe d'Artillerie (alias 69è Division d'Artillerie) et est localisé à XT 220110 à la jonction de l'Ailes d'Ange et le Bec de Perroquet dans le Cambodge. Le reste du 42è Régiment est présumé être à XT 5563 dans Binh Duong Ouest de Minh Thanh. Le 2è Bureau a également raison de croire que le 24è Régiment d'Artillerie ANV se déplace de Katum à une région à mi-chemin entre le Fort français et la Montagne de la Vierge Noire sut TL 4 in Tay Ninh. Le 165è Régiment, 7è Division ANV est dite se déplacer dans la région d'opération du 141è Régiment près de la frontière de Binh Duong/Phuoc Long et constitue une menace à la région de Phu Giao.

Peters

10 Avril 1974

O R 101100Z avril 74

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC Immédiate 3571

1. L'activité militaire dans la RM3 continue à un niveau élevé à travers la semaine avec indications que le point haut de la pression communiste n'est pas encore arrivé. La 9è Division ANV déplace davantage des ses éléments de combat vers la région tri-frontalière Binh Duong/Tay Ninh/Hau Nghia, maintenant une menace majeure dans la partie Nord de Hau Nghia. L'objectif ANV dans cette région semble être au minimum l'élimination des avant-postes du GVN Nord de la région de Cu Chi/Trang Bang, et possiblement de pousser davantage pour essayer de couper Route 1 et d'isoler la Province de Tay Ninh. La 5è Division ANV maintient sa menace à Duc Hue du Bec de Perroquet du Cambodge, information de la dernière minute indiquant la présence possible là de chars et du 275è Régiment aussi bien que les 174è et E-6è Régiments de la division. Le QG RM3 regarde aussi de près la Route 22 Nord de la Cité de Tay Ninh où il y a rapports d'une possible concentration des forces ennemies de chars et d'infanterie, aussi bien que Don Xoai dans la partie Sud de la Province de Phuoc Long qui apparaît être menacé de l'Ouest par le 141è Régiment ANV après que les forces communistes envahissent l'avant-poste du GVN au pont Chi Linh sur la frontière Phuoc Long/ Binh Long. La situation apparaît stabilisée pour le moment dans la partie Nord de la Province de Phuoc Tuy après que l'ARVN souffre un échec sur Route 2 près de la frontière Long Khanh où les défenseurs du GVN sont poussés hors de deux avant-postes. Le Commandant de Corps d'Armée a tenu sa plus grande concentration de forces dans la partie Nord de Hau Nghia et demeure confident qu'il peut contrecarrer la tentative communiste de couper Route 1 et d'isoler Tay Ninh.

2. Dans les 24 heures terminant à 0800 heures le 9 avril, il y a 49 incidents comparés avec 34 et 66 dans les deux précédents périodes de 24 heures. Les tireurs communistes s'acharnent sur camp de Rangers de Duc Hue le 8 avril avec 50 obus de Howitzer de 105 mm. […]

22 Avril 1974

R 222312Z avril 74

Du Secrétaire d'Etat WashDC
A Ambassade Américaine Saigon

Sujet: Sommaire de la Presse Matinale Indochine le 22 avril

[…]

2. Des sources militaires disent que l'artillerie et attaques terrestres communistes arrêtent une colonne ARVN de 1.000 hommes faisant une seconde tentative dans la semaine de secourir le camp de Rangers de Duc Hue encerclé 35 kms Nord Ouest de Saigon (Reuter, NYT). Le combat est lourd entre la frontière Saigon et Khmer (AP, SUN). Les communistes abattent un troisième avion guetteur en trois jours près de Duc Hue.

[…]

24 Avril 1974

O R 241010Z avril 74

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC Immédiate 4023

Sujet: Evaluation Hebdomadaire du Cessez-le-feu du Vietnam, 17-23 avril 1974

[…]

1è Partie -- Sommaire

Dans la RM3 le total des incidents tombent mais le combat âcre continue dans la région de Cam My de la partie Sud de la Province de Long Khanh comme des éléments de la 18è Division ARVN cherche à encercle et infliger des lourdes victimes sur les deux régiments ANV opérant dans la région. Ailleurs dans la RM3, la pression lourde communiste continue sur le camp de Rangers du GVN à Duc Hue. Dans l'action liée au camp en siège l'AFVN perd un L-19 et un avion A-1 au feu de SA-7 et a un F-5A et au moins trois hélicoptères dédommagés par le feu antiaérien.

[…]

6è Partie -- RM 3

1. […] L'AFVN rapporte 303 sorties de A-1 et F-5 pendant cette période, concentrées principalement contre des cibles autour de Duc Hue, Cam My et des régions sélectionnées le long de la frontière occidentale de la RM3.

[…]

3. Alors qu'il n'y a pas d'assauts terrestres ANV/VC contre le camp de Rangers de Duc Hue pendant cette période, les tireurs communistes continuent à asséner le camp à travers la semaine, tirant beaucoup plus que 100 obus d'artillerie de 122 mm, 102 mm et 85mm aussi bien que mortiers de 82mm et roquettes de 122 mm. Avec toutes routes terrestres menant au camp coupées, les Rangers sont complètement dépendants du soutien aérien pour l'approvisionnement. Pendant la semaine, l'AFVN rapporte un A-1 et L-19 perdus aux SA-7's et un F-5A et au moins trois hélicoptères dédommagés par l'antiaérien communiste dans l'action sur Duc Hue. le 20 avril, deux bataillons de la 25è Division, opérant entre le camp de Rangers et le chef-lieu du District de Duc Hue, ont subi un barrage de plus de 300 obus de toute sortes d'artillerie résultant 39 ARVN blessés et 19 disparus avec plus de 20 armes perdues. La 5è Division ANV, localisée dans le Bec de Perroquet du Cambodge maintient sa menace au camp de Rangers encerclé et la région de Duc Hue Ouest de la rivière de Vam Co Dong.

[…]

01 Mai 1974

O R 010845Z mai 74

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC Immédiate 4259

Sujet: Evaluation Hebdomadaire du Cessez-le-feu du Vietnam, 24-30 avril 1974

1è Partie -- Sommaire

[…]

3. La RM3 continue comme le foyer principal pour l'action militaire entre les forces du GVN et communistes. Dans une action dans la partie Nord de la Province de Hau Nghia une task force blindée ARVN saisit et annihile un bataillon ANV avec de pertes minimales à elle-même. Dans la région du Bec de Perroquet d'autres forces du GVN sont lourdement engagées avec les forces de la 5è Division ANV préparant à organiser une autre attaque contre le camp de Rangers du GVN à Duc Hue.

[…]

6è Partie -- RM-3 (confidentiel)

1. Le QG RM3 rapporte 206 incidents militaires pendant cette périod du rapport comparés avec 263 dans la semaine précédente et le haut record de 377 quatre semaines auparavant. Dans l'affrontement majeur de cette période, une task force blindée ARVN annihile un bataillon du 101è Régiment Indépendant ANV dans la partie Nord de Hau Nghia. Comme cette période de rapport touche à sa fin, l'ARVN est engagée dans des opérations contre la 5è Division ANV qui est en train de menacer le camp de Rangers de Duc Hue dans la partie Ouest de Hau Nghia.

[…]

4. Ailleurs dans Hau Nghia les forces ANV/VC continuent à bombarder le camp de Rangers de Duc Hue et trois hélicoptères opérant dans la région sont dommagés par l'antiaérien communiste pendant la période mais aucun avion n'est perdu. Les dommages causés par des sapeurs stoppent le trafic sur le pont de Long Van sur Route TL 10 2kms Nord Ouest du chef-lieu de District de Duc Hoa et des sapeurs endommagent un pont mais n'interdit pas le trafic sur le pont entre Duc Hoa et Ben Luc vers le Sud.

[…]

02 Mai 1974

R 022211Z mai 74

Du Secrétaire d'Etat WashDC
A Ambassade Américaine Saigon

Sujet: Sommaire de la Presse Matinale le 2 mai

[…]

1. Le commandement de Saigon dénie les incursions dans le Cambodge mais des sources militaires et rapports sur le champ de bataille disent que l'infanterie et chars du SVN traversent la frontière à deux points (WP). Des troupes sur le champ de bataille disent aux correspondants que des frappes lancées pour couper les lignes d'approvisionnement du NVN et pour faire taire les gros canons. Si vrai, selon AP, des incursions peuvent être des violations du C-F. Des troupes disent qu'un raid a lieu près de Route 1 environ 35 miles Nord Ouest de Saigon, et environ 400 Rangers soutenus par des chars combattent farouchement contre la 5è Division ANV pendant deux jours, éliminant deux chars. La profondeur de la pénétration est inconnue mais serait seulement de quelques miles. Des sources militaires disent que l'infanterie et chars du SVN traversent également la frontière environ 50 miles Ouest de Saigon et vont 2-1/2 miles dans le Cambodge pour attaquer des positions de canons du NVN qui bombardent les avant-postes du GVN, puis se replient (AP NYT, SUN, PHINQ). Des sources militaires disent que des raids effectuent des hautes poursuites contre les nord-vietnamiens (AP, NYT).

2. Des sources militaires disent que l'ARVN commence une opération de la taille de division sur le côté VN de la frontière pour secourir le camp de Duc Hue, en siège depuis des mois (AP NYT, SUN, PHINQ). Le commandement de Saigon dit que plus de 300 ANV et 35 ARVN tués pendant trois jours de combat le long de la frontière. 40000 civils sont rapportés en fuite de leur village près de la frontière 50 miles Ouest de Saigon lorsqu'ils sont bombardés par de centaines d'obus NVN; les autorités du SVN estiment que plus de 300 maisons sont détruites ou en dégâts (AP, NYT).

[…]

08 Mai 1974

O R 081125Z mai 74

De Ambassade Américaine Saigon
Au Secrétaire d'Etat WashDC Immédiate 4455

Sujet: Evaluation Hebdomadaire du Cessez-le-feu du Vietnam

1è Partie -- Sommaire

[…]

La région autour du Bec de Perroquet dans les RM3 et RM4 continuent comme centre d'une activité militaire de grande échelle. Des batailles de la taille de régiment engageant la 5è Division ANV, qui est en préparation de nouvelles attaques sur le camp de Rangers du GVN à Duc Hue, et des unités ARVN des RM3 et RM4 ayant comme résultat de sérieuses pertes à la division ANV et la levée du siège des nord-vietnamiens du camp du GVN. Ailleurs dans la RM3 le nombre d'incidents baissent et l'intensité d'activité militaire décline.

[…]

6è Partie -- RM-3

1. Les opérations réussites ARVN contre la 5è Division ANV à Duc Hue dans la partie Ouest de Hau Nghia domine l'activité militaire dans la RM3 pendant la période du rapport. Les forces de la RM3 comptent à leur crédit 489 tués et 12 capturés contre la 5è Division ANV; les forces de la RM4 infligent autres 300 à 350 tués. La RM3 rapporte les victimes du GVN dans cette action 32 tués et 88 blessés. Le Commandant de la RM3 estime qu'au moins un tiers de la division ennemie est détruit et qu'elle est éliminée de l'action efficace pour au moins trois mois. A l’exception de l'action majeure à Duc Hue et une opération réussite de la Force Régionale près de Hoai Duc dans la partie Nord de la Province de Binh Tuy, la région est relativement tranquille et il y a une baisse significative des actions militaires. Cependant le QG RM3 est en train de centrer son attention sur la menace posée par la 7è Division ANV dans la région de Phu Giao Nord Est de Binh Duong.

2. […]

3. Dans les réussites contre la 5è Division ANV dans la région de Duc Hue, les forces blindées et d'infanterie ARVN, bien soutenus par l'AFVN, engagent les trois régiments d'infanterie de la 5è Division ANV et le régiment d'artillerie. Le Commandant de Corps d'Armée estime que les forces de la RM3 détruisent au moins 30 pour cent des 174è et 275è Régiments ANV et que les forces de la RM4 comptent à leur crédit 10 à 20 pourcent autre du E-6è Régiment et causent de sérieux dégâts aux éléments d'artillerie (du F-66è Régiment qui soutient la 5è Division). Le Commandant de Corps d'Armée croit que la 5è Division a été rendue incapable d'action efficace pour au moins trois mois. Pendant l'action, la route d'accès au camp de Rangers de Duc Hue du Nord est rouvrit et des ingénieurs travailleront au camp pour une semaine ou deux pour réparer les dégâts de la bataille. Des roquettes qui frappent le camp de Rangers le 5 mai auraient en provenance des survivants de la force de sapeurs au Sud Ouest.

4. Le QG RM3 croit que la 7è Division ANV, avec ses 141è et 165è Régiments bien respectés Nord et Sud de la région de Phu Giao de la Province de Binh Duong, posent maintenant la plus grande menace dans la RM3. Le 141è, Nord de Phu Giao, n'est pas vu en action depuis plusieurs mois et récemment entreprennent une période d'entraînement spécial en tactiques d'assaut. Le 165è est dans une position plus à l'avant Sud de Phu Giao le long de la frontière Binh Duong/Bien Hoa. Le QG RM3 croît que ce régiment peut faire le plan d'opérations autour de LTL 16 et dans le District de Tan Uyen Nord de la Province de Bien Hoa. Le Général Staff de la RM3 est en train de faire le plan approprié de défense de contre mesures.

[…]

Colonel Legro's Narration of Duc Hue Battlefront

Saigon Government denied there was any incursion into Cambodia and the reporters were allowed to witness that ARVN troops went a few miles deep into Cambodia in two points. In fact, ARVN armored troops penetrated as much as 16 kilometers inside Cambodian territory. Along the above quoted cablegrams, Colonel William Legro used other intelligence sources to depict the ARVN counter-attack at the Duc Hue Battlefront - as following:

Comme le mois d’avril s’écroule, la menace des nouveaux assauts sur Duc Hue par la 5è Division ANV demeure. La situation est particulièrement dangereuse parce que les 7è et 9è Divisions ANV sont en train de tâter agressivement la partie est de la 3è Région Militaire. Le Général de Corps d’Armée Pham Quoc Thuan, Commandant du 3è Corps d’Armée, détermine qu’il peut réduire la menace à son flanc ouest et le corridor Tay Ninh tandis qu'il a l’occasion d’agir ainsi. Et si ce qui devrait être fait, il le faudrait faire tôt pour devancer l’arrivée de la mousson du sud ouest. Après que la pluie aurait commencé, la plupart du terrain autour de Duc Hue et d’Aile d’Ange serait inondé sous l’eau.

Le plan est compliqué mais faisable. Le Général Thuan emploie 18 de ses propres bataillons de manœuvre et s’envole à Can Tho où il coordonne avec le Général Nghi pour une attaque de soutien par deux bataillons du 4è Corps d’Armée du secteur Moc Hoa.

Les détailles et le moment choisi d’opération sont gardés soigneusement en secret, et très, si y en a, d’américains dans la mission américaine sait quelque chose sur ce sujet jusqu’au 27 avril quand 25 sorties frappent les objectifs dans le Cambodge et les camps connus ou soupçonnés de la 5è Division ANV. Ces frappes commencent la 1è Phase, qui dure à travers le 28 et incluse les balayages d’infanterie par deux bataillons FR entre la Song Vam Co Dong et l’épaule nord d’Aile d’Ange. Pendant ce temps là, le 49è Régiment d’Infanterie, moins un bataillon, et le 7è Groupe de Rangers, aussi moins un bataillon, quittent les régions d’assemblement près de Hiep Hoa sur la Song Vam Co Dong et avancent vers la direction ouest à travers les marécages, au delà de Duc Hue vers la frontière cambodgienne. Au sud, trois bataillons FR fournirent la sécurité en conduisant la reconnaissance dans la partie nord du Province de Svay Rieng, en général entre le Canal Bo Bo et la Song Vam Co Dong.

Un autre manœuvre de soutien, qui se développe rapidement en une opération majeure, est l’attaque dans la Province Svay Rieng au sud du Pied d’Eléphant par deux bataillons de la 4è RM. Le plus éloignés à l’avance ou réactionnaire, on ne le sait pas. N’importe, les chars ennemis sont rapportés en premier lieu par les défenseurs. Plus tard, les observateurs aériens déterminent correctement que les véhicules sont des transporteurs de troupes blindés M113 capturés. Les défenseurs tiennent le coup contre le 275è Régiment et le 25è Bataillon de Commandos ANV de la 5è Division ANV. Plus de 100 sorties sont effectuées le 28 contre les positions, armes et véhicules ANV dans la région Svay Rieng, plusieurs d’entre eux en soutien de Long Khot. En ce même jour, l’ARVN à Long Khot capture neuf prisonniers du 275è Régiment ANV et quatre de son unité d’artillerie de soutien, qui emploie les canons de 122 mm et de howitzers US de 105 mm, aussi bien de missiles anti-chars AT-3 et missiles anti-aériennes SA-7. Plusieurs armes ennemies sont capturées et 75 soldats ennemis sont morts sur le champ de bataille.

Non seulement les défenseurs de Long Khot tenaces et prêts en face de l’attaque, mais l’AFVN prouve sa valeur au point de vue de proche soutien comme elle vole 188 sorties tactiques et logistiques dans la Campagne Svay Rieng pendant deux jours, le 27 et le 28. Pas comme d’habitude, la 3è Division Aérienne soutenant le 3è Corps d’Armée dans la campagne Svay Rieng, établit un poste d’avance de commandement à Cu Chi à côté du poste d’avance de commandement du 3è Corps afin d’améliorer la coordination et la riposte. Les pilotes de combat retournent à leurs camps avec des rapports encourageants à propos des troupes ennemies jetant par terre leurs armes et s’enfuyant quand elles font face à des tirs de rafales rasants.

Vers la nuit du 28 avril, 11 bataillons d’infanterie, FR, et Rangers ARVN sont en train d’effectuer des opérations de recherche, de blocage, et de reconnaissance en force comme un prélude à la 2è Phase du balayage Svay Rieng. Pendant ce temps, l’AFVN donne l’assaut sur les lieux et camps des troupes ennemies, et Long Khot repousse une attaque violente de blindée, artillerie, et commando-infanterie ANV.

Dans la 2è Phase, originalement conçue par le Général Thuan pour inclure seulement trios jours de balayages blindés dans les camps cambodgiens de la 5è Division ANV, trios colonnes avancent vers l’ouest, généralement en parallèle l’une à l’autre, traversant la frontière ouest de Go Dau Ha et pénètrent aussi profondément que 15 kilomètres dans Svay Rieng avant de virer sud et sud ouest dans la Province Hau Nghia. Effectuant l’effort principal et la plus profonde pénétration, est la 315è Task Force avec le 15è Escadron de Cavalerie Blindée, le 64è Bataillon de Rangers, et une compagnie de chars moyens comme sa Task Force. Soutenue part un assortiment d’artillerie de canons de 105 mm et 155 mm, cette colonne à l’extrême nord traverse la frontière à travers les rizières au sud de la Route Nationale 1 et attaque à l’ouest, virant vers le sud juste avant le terrain marécageux à l’est de Chiphu, suivant la route locale 1012 vers une position de blocage tenu par un bataillon du 4è Corps d’Armée près de PhCheck. Il est paré sur son flanc droit par un bataillon mobile de Ranger qui avance le long de la Route Nationale 1 environ 12 kilomètres à l’intérieur de la frontière internationale. Le long de l’axe central ; qui débute environ 2.000 mètres au sud de la 315è Task Force, est la 318è Task Force, formée autour du 18è Escadron de Cavalerie Blindée, un bataillon de Rangers, une compagnie de chars, et une batterie de howitzers. Cette colonne avance vers l’ouest environ 10 kilomètres avant de tourner le balayage vers l’intérieur au sud de la 315è Task Force.

La 310è Task Force, la seule des trois colonnes attaquant sans chars, a un bataillon provenant de la 18è Division et un de la 25è Division et le 3è Troupe, 10è Cavalerie Blindée. Ensemble avec un bataillon de howitzers de soutien, elle traverse dans Svay Rieng juste au nord du sommet sud de l’Aile d’Ange, le long de la Route 1013, et vire sud à l’intérieure de la 318è Task Force, généralement le long de la frontière internationale.

En réserve à Go Dau Ha, le Général Thuan a deux bataillons de chars moyens du 22è Bataillon de Chars, une troupe de cavalerie du 1er Escadron de Cavalerie Blindée, un bataillon d’infanterie de la 18è Division, et une batterie de howitzers de 105 mm. Nommé 322è Task Force, cette puissante force est prête à exploiter les occasions dénichées par les échelons d’attaques.

La 3è Brigade Blindée contrôle les opérations de Go Dau Ha. Quarante-quatre hélicoptères UH-1 dédiés pour la campagne sont utilisés avec efficacité dans des assauts d’air de surprise sur les défenses ennemies. Le secret est rigidement renforcé dans cette campagne que peut être dans n’importe quelle opération comme le cessez-le-feu, en partie à cause il est important de surprendre la 5è Division ANV dans la garnison, en partie pour voiler, pour des raisons politiques, l’offensive ARVN dans le Cambodge.

Vers 29 avril, la 315è Task Force a pénétré environ sept kilomètres dans le Cambodge et, au prix seulement d’un blessé, a tué près de 50 ennemis et capturé un prisonnier. Au sud, la 318è Task Force a achevé la même réussite, tuant près de 60 et capturant 5, et subissant seulement 6 blessés. Le matin suivant, la 315è continue l’attaque, tuant davantage 40 et subissant de légères pertes. Pendant ce temps, l’AFVN est en train de frapper l’ennemi avec près de 200 sorties, réalisant près de 100 tués, détruisant plusieurs positions de stockage et de défenses, et annihilant des positions de mortier et anti-aériennes.

Comme la menace au camp de la 5è Division ANV dans la partie sud de Svay Rieng devient critique, l’ANV est forcée de réduire la pression à Long Khot et concentre sur un effort de soulager les E-6è et 174è Régiments et les installations logistiques éparpillant sur le chemin au nord des deux avances de la région frontalière au nord de Moc Hoa et établit une position de blocage près de la route locale 1012 qui conduit vers l’est d’une région d’assemblement occupée par la 5è Division ANV. L’autre bataillon traverse à mi-chemin entre le Pied d’Eléphant et le sommet du Bec de Perroquet et établit un pied à terre sur le côté sud du camp logistique et région d’assemblement ennemis dans Svay Rieng.

Tandis que la 1è Phase du balayage ARVN dans Svay Rieng s’apprête à commencer, le 28 avril l’ANV frappe fortement à Long Khot, un poste et cité de district ARVN à l’intérieur du bord du Pied d’Eléphant. Que l’attaque soit calculée des poussées blindées ARVN. D’autre part, la vitesse, l’audace et la supériorité de la coordination air-terre qui caractérisent l’attaque ARVN a limité les pertes amies à un niveau très bas: seulement 21 tués et 64 blessés. En fait, la réussite est si marquante que le Général Thuan a opté de prolonger l’opération de quelques jours de plus.

Vers l’ouest, dans le Pied d’Eléphant, les choses sont en train de devenir désespérés pour le 275è Régiment ANV et ses troupes de soutien. La 7è Division ARVN a déplacé un avant-poste de commande dans Moc Hoa et est en train de contrôler l’opération des deux task forces engagées alors dans le Pied d’Eléphant. L’une est composée du 15è Régiment d’Infanterie, 9è Division ARVN, et une partie du 16è Escadron de Cavalerie Blindée; l’autre incluse l0è Régiment d’Infanterie et éléments du 6è Escadron de Cavalerie Blindée. Dans les 12 jours de combat dans la région frontalière, ces deux task forces mobiles tuent 850 soldats ANV, capturent 31, collectent plus de 100 armes, et subissent moins de 300 pertes, y compris 39 tués.

Effectuant les ajustements demandés par la situation, en particulier le fait que les contacts avec l’ennemi les plus rentables sont faits dans les balayages au sud des 318è et 310è Task Forces, le Général Thuan ordonne la 315è Task Force d’être retirée de l’axe nord le 2 mai et de retourner à Go Dau Ha où elle redevient une réserve. Pendant ce temps, la 322è Task Force est engagée et avance environ quatre kilomètres au centre de l’Aile D’Ange, et les bataillons d’infanterie de la 25è Division ARVN continue leur balayage entre Duc Hue et Go Dau Ha. Vers 6 mai la route menant au camp Duc Hue est sécurisée et est en train d’être améliorée par le génie de combat ARVN, la menace à la jonction de la route vitale à Go Dau Ha est substantiellement réduite, et l’ARVN a complètement maîtrisé le champ de bataille. La 322è Task Force ayant un grand nombre de chars vire vers le sud et se dirige à Ba Thu, le camp longtemps tenu par l’ANV au bord sud ouest de Duc Hue. Le 10 mai, l’offensive est terminée, les dernières forces ARVN commencent leur marche vers leur maison. Leur sortie a tué près de 300 soldats ANV, capture 17, collecte 100 armes, et perturbe sérieusement les communications et logistiques de la 5è Division ANV.

Mais ce fut la dernière offensive majeure des Sud Vietnamiens. Les limitations sérieuses imposées sur les dépenses en munitions, l’emploi de carburant, les heures de vol ne permettent pas de nouvelles initiatives. Bien que l’ARVN puisse réagir fortement contre les menaces à l’intérieur des distances de soutien des camps majeurs, celles qui sont plus éloignées sont au-delà de leur capacité d’en faire face. Pour le Sud Vietnam, un déclin a commencé de se développer tôt en 1974 et s’avèrerait irréversible.

Nguyen Van Tin
13 septembre 2009

generalhieu.com