Traits Vertueux Et Religieux Chez Le Général Hieu


Très peu de gens ont su que le Général Hieu était un grand chef de guerre, mais la majorité qui a entendu parler de lui savait qu'il était un homme intègre. Dans cet article, nous verrons que son intégrité n'est que l'un parmi d'autres de ses traits marquants tels que vertueux et religieux.

Rassemblons d'abord quelques témoignages concernant ceux-ci.

Le Colonel Trinh Tieu a apposé le titre suivant sur son article à-propos du Général Hieu: Portrait d'un Général parfait dans la compétence et dans la vertu.

Mr.Tran Ngoc Nhuan se rappelle du Lieutenant Nguyen Van Hieu: "Il était un officier gentil, vertueux et affable, extrêmement serviable envers ses camarades." (Ma Carrière Militaire, page 59)

Le Colonel Nguyen Khuyen admet: "Il est tout à fait un général compétent et surtout incorruptible. L'image d'un général jeune, beau mais simplement habillé, d'humeur égale et sans prétention demeure pour toujours dans ma mémoire. (1ère Lettre Enonçant Le Fait).

Le Colonel John G. Hayes, 1er conseiller américain auprès de la 5ème Division d'infanterie (D.I), alors qu'il évalue le Commandant de division Hieu, n'a pas manqué de noter: "Il était tout à fait religieux et patriotique, et exige une conduite et une discipline impeccables." (Rapport d'Evaluation datée le 7 février 1970).

Le Colonel Robert Lott, conseiller adjoint chef auprès de la 5ème Division d'infanterie (D.I), remarque le trait le plus saillant chez le Général Hieu était son esprit chrétien: "Le Général Hieu était un soldat courageux et capable; cependant, dans ces conversations il se définissait à moi être beaucoup plus que cela - il était avant tout un chrétien." (Lettre datée le 2/12/2003).

Le Colonel Quan Minh Giau a écrit: "Après le découpage du pays, je suis transféré au 3ème Bureau de l'Etat Major Général, responsable de la section de Recherche; pas longtemps après, Hieu est aussi transféré ici en tant que Chef Adjoint. Je suis très content de notre réunion. La première chose que je dénote est qu'il demeure le même dans son comportement, comme d'antan. À l'époque, au 3ème bureau où nous travaillons ensemble, je remarque que Hieu est très intelligent et diligent, vif et rapide en prenant des décisions concernant les affaires stratégiques. Tout le personnel le respecte. Parfois pendant la pause de midi, il s'arrête par mon bureau ou j'entre dans le sien pour bavarder de la famille, société, opérations militaires...Un jour, il me dit: "Je fais tout mon possible pour me rapprocher d'un saint, mais je n'y parviens pas". Depuis les jours à l'Académie Militaire de Dalat, j'avais noté que Hieu était un homme d'idéal, ce jour-là j'ai compris que son idéal se situe dans la stratosphère divine, visant à la perfection spirituelle dans la vie afin d'être au plus près de Dieu. Un tel idéal est le moteur de toutes ses actions."

Le Lieutenant Colonel Nguyen Anh Ton a écrit: "Chacun adopte un mode de vie selon son aspiration. Quant au Général Hieu, j'avais remarqué qu'à cette époque, une maxime trônait en permanence sur sa table de travail:

Un travail bien fait est la joie du coeur.
Une prière bien accomplie est la paix de l’âme."

Les preuves des traits vertueux et religieux du Général Hieu sont nombreuses. Sans compter l'incident des boîtes de lait condensé de l'unité d'approvisionnement raconté par Le Colonel Trinh Tieu, je voudrais mentionner quelques autres exemples.

Le Colonel Le Khac Ly, Chef d'Etat Major de la 22ème D.I sous les ordres de Hieu pendant les années 1966-69, note que le Général Hieu menait une vie ascétique. Il avait l'habitude de manger dans la cantine des officiers. Un jour, Le Colonel Ly s'assit à côté de son chef dans la salle à manger. Son coeur s'arrêta de battre quand il vit une mouche morte flotter dans le bol de potage de son Général ! En tant que Chef d'Etat Major, il est responsable du personnel de la cuisine. Tandis que tout son corps se raidit par la panique, il observa avec stupéfaction quand celui-ci calmement attrapa la bestiole à l'aide de ses baguettes et la déposa sur la table, puis continua à consommer son bol de potage comme si rien ne s'est passé! Sans une plainte ni un reproche...

Ly raconte également qu'il n'a jamais vu Hieu gronder ses domestiques, même quand, à cause de leur négligence, ses enfants tombent et se blessent au genou ou à la tête. Dans ces cas, il se hâte de soulever son enfant et s'occupe de bander la blessure, sans montrer aucun signe de mécontentement ou d'impatience.

Les soldats qui travaillent au quartier général de la 22ème D.I notent que leur Général a l'habitude suivante: chaque fois qu'il revient du champ de bataille, dès que son hélicoptère atterrit, son premier geste est de se rendre à la chapelle et de s'agenouiller pour remercier Dieu d'avoir préservé sa vie.

À l'époque où il est aux commandes de la 22ème D.I, un dimanche pendant la messe, le prête, sans le prévenir l'invite à monter au perchoir afin d'adresser quelques mots d'édifications aux fidèles. Les paroissiens l'écoutent avec stupéfaction. Le Général Hieu prononce un sermon impromptu qui sonne mieux que ce qu'ils ont l'habitude d'entendre de la part de leur curé, parsemé des citations bibliques appropriées, du Nouveau aussi bien que de l'Ancien Testament (en particulier, des références prises des épîtres de saint Paul, son patron baptismal; il signe toujours son nom: P[aul] Hieu).

Peu de gens se rendent compte qu'il a l'habitude de visiter la léproserie de Di Linh. Il était l'un des bienfaiteurs de cette institution. Le 12 avril 1972, le Général Hieu, au nom du Vice Président Tran Van Huong entre dans la chambre de Monseigneur Jean Cassaigne, son fondateur-directeur français qui est en train de mourir de la lèpre, pour lui décerner la Médaille D'Ordre National du Vietnam de Troisième Classe. Hieu est également présent au chevet de son ami pour le réconforter pendant ses derniers moments.

Le Colonel Ta Thanh Long, l'un de ses camarades de promotion, qui est à la tête de la délégation vietnamienne dans la Commission de Quadripartie et bilatérale dont la fonction est de réglementer l'Accord de Paris avant la chute de Saigon, raconte qu'après la cérémonie de passation de pouvoir - au Colonel Le Van Hung - en juin 1971, il s'approche de Hieu et l'invite à aller célébrer avec un groupe d'officiers de haut rang, qui inclut le Général Lam Quang Tho, Commandant Général de la 18ème D.I (lui aussi, peu après, sera congédié par le Général Minh de la 18ème D.I), Hieu s'excuse sous prétexte qu'il doit s'occuper de quelque affaires personnelles. Après la fête, Long retourne chez lui. Quand il arrive à la hauteur de Ben Cat, il aperçoit la voiture de Hieu garée du côté de la route. Il s'approche et voit le Général et son chauffeur, chacun mangeant sa baguette de pain accompagné d'une banane mûre! Long s'exclame: "Pourquoi devriez vous agir ainsi! Vous n'avez pas besoin d'étaler votre intégrité à ce point!" Hieu se contente de sourire.

Le Général Hieu possède ces traits vertueux et religieux grâce à l'influence de sa mère qui était elle-même très pieuse, et également grâce à l'influence des Jésuites quand il étudie à l'Université Aurore à Shanghai. Il se plonge dans la spiritualité ignacienne et s'applique aux exercices des Jésuites. La spiritualité et les exercices ignaciennes sont conçus par saint Ignace de Loyola, fondateur de l'Ordre des Jésuites, visant à produire des militants disciplinés et vaillants pour l'Ordre en particulier, et pour l'Eglise catholique en général.

Il n'est pas difficile de trouver un Général compétent. Il est un peu plus ardu de trouver un Général vertueux. Il est extrêmement rare de rencontrer un Général qui possède à la fois ces deux qualités. Mais vous ne pouvez trouver qu'un seul Général qui est "parfait dans la compétence en même temps que dans la vertu" tel que décrit Le Colonel Trinh Tieu. Le Colonel Nguyen Khuyen confie que, pendant toutes ses années d'exercices à la Sécurité Militaire, il a lu beaucoup de rapports au sujet des méfaits, des corruptions et des abus de pouvoir des officiers de haut rang de cette époque, mais il n'a jamais vu un seul qui puisse dire du mal du Général Hieu. Le Colonel Ta Thanh Long, faisant écho à la croyance vietnamienne, reconnaît dans le cas de Hieu, "Il a vécu comme un Général, après sa mort, il est devenu une Entité Sacrée."


Nguyen Van Tin
12 Janvier 1999.

Mis à jour le 19.08.2005
Révisé le 03.08.2003

generalhieu.com