Enquêteur D'Anticorruption

Quand le Vice Président Tran Van Huong approchait le Général Hieu pour lui offrir la position d'Assistant Spécial du Vice Président en charge d'Anticorruption avec rang de ministre, le Général Hieu était en train de tenir la position sinécure de Commandant Adjoint/Opérations du 1er Corps à Da Nang. Le Vice Président Huong a choisi le Général Hieu parce que ce dernier était l'officier le plus honnête parmi les officiers généraux, et en même temps était juste, franc et courageux dans ses paroles et dans ses actions, et n'était pas intimidé par aucun potentat.

Le Général Hieu a accepté l'offre du Vice Président, une partie en raison qu'il sentait que ses talents militaires étaient inutilisés par sa position sinécure depuis Juin 1971, une partie en raison qu'il s'était rendu compte que la corruption constituait un facteur majeur qui a affaibli l'armée et pensait qu'il aurait pu remédier la situation en combattant contre la corruption.

Le Général Hieu a eu plusieurs expériences - grandes et petites - avec la corruption dans sa vie personnelle. Une fois il a fait son chauffeur retourner une caisse de boîtes de lait condensé à l'Unité d'Approvisionnement Militaire quand il a découvert que sa femme avait utilisé le prestige de la position de Commandant de la 22ème Division pour acheter plus que six boîtes de lait condensé qu'un soldat était permis d'acheter chaque mois. Dans un autre cas, il a ordonné à un lieutenant de retourner un réfrigérateur et un appareil de télévision que ce dernier avait pris la liberté de faire cadeaux en les emportant à la résidence du Commandant de la 22ème Division. Le Général Hieu savait qu'il a été écarté de la 5ème Division, parce qu'il n'appartenait pas au Clan du Delta du Général Nguyen Van Minh. Pendant qu'il travaillait avec les autres Généraux qui avaient la réputation d'être corrompus, il maintenait fermement sa conviction d'honnêteté. Le Général de Brigade Tran Van Nhut a une fois vanté dans son article Toi Lam Tinh Truong (Je Deviens Chef de Province) publié dans la revue KBC, numéro 7 que lorsqu'il était nommé Chef de Province de Binh Long, non pas comme les autres chefs de province qui avaient dû payer sous la table de 2 à 8 millions de piastres pour leur position, il n'était pas obligé de payer un centime au Général Do Cao Tri. Il manquait de faire le lien que c'était parce que Binh Long, à cette époque-là, était sous la juridiction du Général Hieu, Commandant de la 5ème Division, et que le Général Tri respectait le Général Hieu.

Quand il arrivait travailler au Bureau du Vice-Président, le Général Hieu employait la même tactique qu'il avait l'habitude d'appliquer au champ de bataille, celle d'attaquer avec rapidité et au coeur de l'ennemi. Il commence à y travailler en février 1972, vers Juillet il a achevé son investigation du chapardage du Fond de Pension Militaire. Afin de dissimuler le rôle joué par le Premier Ministre (Tran Thien Khiem) et de la Présidence (Dang Van Quang), le Président Thieu a hâte d'utiliser le Ministère de Défense comme bouc émissaire et a licencié le Général Nguyen Van Vy. A la suite de ce scandale, le Général Hieu a simultanénament établi plusieurs dossiers de corruptions commises par le Général Cao Van Vien (Chef d'Etat Major Général), le Général Tran Thien Khiem (Premier Ministre), le Général Dang Van Quang (Conseiller Spécial du Président en matière de Sécurité), et même le Président Thieu! Comme mesure préventive, Thieu a renommé le Général Hieu à la position de Commandant Adjoint/Opérations du 3ème Corps en Octobre 1973.

Nguyen Van Tin
27 décembre 2000