Le Phénomène Du Stylo Psychique

Dans la Préface j'ai écrit: "Je suis seulement un instrument de mon frère. Ce Homepage est une expression de soi-même du Général Hieu." Je vais développer cette assertion.

Je me suis rendu seulement compte du fait que mon frère s'exprime à travers moi quand je rédige l'article Dissimulation Après la Mort du Général Hieu. J'ai subitement fait sans hésitation la déclaration suivante: "Bien que ce soit un développement imaginaire, je pense qu'il suit étroitement avec ce qui c'était réellement passé ce jour-là, parce que je suis convaincu qu'il a été brossé sous le guide spirituel de l'esprit de mon frère." Ce fut le 25 août 1998.

Avant ce jour-là, au début de juillet 1998, quand je commence à rédiger mon premier article Mon Frère, le Général Hieu, j'ai seulement senti une gentille pousse d'inspiration à écrire. Dans cet article, j'ai dit, "Mon frère et moi n'étions pas proche l'un l'autre" - tout au début dans l'introduction - et "Sans aucun doute, d'autres gens ont connu mon frère bien mieux que moi" dans la conclusion. J'étais content quand l'article a été publié dans le numéro 541 de la revue Van Nghe Tien Phong vers fin juillet 1998, et souhaitais que cet article déclencherait d'autres personnes à prendre la relève d'écrire au sujet du Général Hieu, parce que quant à moi, j'ai senti que j'avais soutiré tout ce que j'ai su de mon frère de ma mémoire et de mon esprit. J'ai été totalement épuisé et à plat après cet effort.

Mais mon frère ne me relâchait pas! À mi-juillet, il me pousse à envoyer une lettre au Pentagone pour demander si ce dernier possède des rapports d'évaluation sur le Général Hieu, rédigés par les conseillers militaires américains. Le Pentagone a répondu que tous les documents significatifs concernant la guerre du Vietnam ont été délivrés en masse aux National Archives trois ans auparavant. Quand je contacte les National Archives, j'apprend que la semaine prochaine, qui était la 3ème semaine d'août, juste au moment où j'avais deux semaines de vacances, tous les documents du temps de la guerre du Vietnam seraient mis 100 pour cent à la disposition du public. En repensant avec du recul, mon frère a ouvert le feu vert au bon moment. Si j'avais contacté le Pentagone ou les National Archives plus tôt, je recevrais certainement de l'une de ces deux institutions une note précisant, "C'est avec regret que nous vous faisons savoir que nous n'avions rien trouvé sur lui", après avoir un fonctionnaire fouiller superficiellement une ou deux caisses parmi l'immense tas de documents contenus dans une salle à la taille d'un terrain de football.

En outre du tas de documents que mon frère m'a guidé à soutirer (lui, consciemment; moi, inconsciemment) de National Archives (ça été comme chercher une aiguille dans un meule de foin), il m'a également dirigé à mon neveu Dung, son aîné, qui soudainement était aller chercher et me remettre une grande enveloppe contenant les photos, trois lettres et le certificat de décès de mon frère. Pendant toutes ces années passées, de 1975 à août 1998, nous avions beaucoup d'occasions de nous rencontrer, au moins une ou deux fois par an, et en dépit de cela, Dung n'avait jamais fait mention de ce trésor de documents, même ses autres frères et soeurs n'ont pas su qu'il était en possession de tous ces souvenirs!

De retour à New York, après que j'ai écrit l'article Dissimulation, je n'ai pas eu aucune difficulté à afficher sur l'Internet les articles suivants: General Kills Self In Saigon Dispute, Evaluation of ARVN 22nd Division, American Advisors' Evaluation on General Hieu, A Discussion Session between General Hieu and General McAuliffe, Tuong Hieu Hop Voi Bo Chi Huy (Réunion des Commandants), Dieu Hanh Binh Doan (Ordres d'Opération), Hanh Quan Toan Thang 46 (Opération Toan Thang 46), Hanh Quan Toan Thang 8/B/5 (Opération Toan Thang 8/B/5), Hanh Quan Dat May Do Tham (Opération des Détecteurs), and Co Van My Luong Gia Si Quan Su Doan 5 (Evaluation des Officers de la 5ème Division), je n'avais qu'à taper à la machine les documents rédigés soit en Anglais ou en Vietnamien mot à mot soit à faire quelques petits arrangements. Ces articles étaient comme des plats déjà tous prêts à servir que je n'avais qu'à réchauffer un tout petit peu avant de servir.

À ce point-ci, je pensais que j'avais achevé ma tâche. Mais non... mon frère n'a pas pensé que c'était suffisant: à partir de mi-septembre, tous les matins à 3 heurs du matin, je suis réveillé par lui, vais à mon ordinateur, commence à taper sans plan, sans anticiper à l'avance comment commencer et comment terminer, sans avoir à faire aucune correction de syntaxe, continue à taper, les phrases sortent avec facilité comme l'eau coulant d'un ruisseau, jusqu'à 5, 6 heures du matin. Alors, je me prépare à aller travailler, toute la journée je ne me sens pas fatigué ou somnolent. Quelques collègues féminines me taquinent même d'avoir acquis une meilleure apparence!

Le premier article publié dans ces conditions, fut Hanh Quan Snoul (Opération Snoul ). Je suis un éducateur sans avoir subi une quelconque formation militaire formelle, avec en mains seulement 6, 7 communiqués que le Général Hieu a envoyés à la 8ème Force de Frappe et la 9ème Force de Frappe. En dépit de ce fait, quelqu'un, après avoir lu cet article, m'a téléphoné pour me demander si je faisais partie de l'état major qui avait devisé cette opération pour en venir avec une narration aussi précise. Il m'a ensuite dit que c'est un phénomène de stylo psychique. Je n'ai jamais entendu parler d'une telle expression.

J'ai achevé de rédiger cet article le 20 septembre 1998; le 25 septembre 1998, mon frère me fait produire un autre article, Vaillant Général Nguyen Van Hieu...

À ce point, mon frère a pris la décision que la partie vietnamienne de la tâche était plus ou moins faite, et m'instruit à entamer à traduire les documents, écrits en vietnamien à l'anglais; il m'a dit que le public américain devrait savoir à son sujet également. J'ai traduit d'une jetée, ou plutôt mon frère m'a dicté la traduction, à peu près vingt articles du vietnamien à l'anglais et de l'anglais au vietnamien, en moins de deux semaines! Ça a été vraiment extraordinaire, je n'aurais pas pu le faire par moi-même.

À ce point, le homepage du Général Hieu fut divisé en deux parts: Vietnamiennne et Anglaise.

Puis mon frère me fait écrire l'article Tuong Hieu Voi Tha Nhan (Le Général Hieu dans ses Rapports avec Autrui) , qui a été achevé le 18 octobre 1998, un article plein de détails concernant les autres Généraux que mon frère Tri a dû s'en étonner comment j'avais pu creuser l'on ne sait d'où!

Je pensais que c'était tout... Mais j'ai été tellement surpris quand mes doigts commencèrent à taper les mots de l'article Loi Tac Chien Dac Thu Cua Tuong Hieu (Le Style Unique de Combat du Général Hieu)! Tandis que ma tête n'avait aucune idée au sujet du concept de combat en général, comment pourrais-je discourir sur son style unique de combat! En dépit de cela, mes doigts continuaient à taper et le résultat était cet article comme tel. En le lisant, je me demandais: depuis quand suis-je devenu un expert dans la spécialité d'analyse en matière militaire.

Ces quatre derniers articles étaient comme des plats que mon frère, en tant que chef cordon-bleu adroit, a préparés de ses propres mains, pour la raison simple que je n'ai jamais appris à préparer des plats militaires!

Oh Ho! Quand vint le temps de traduire ces deux articles en anglais, tout le long du processus, je me demandais depuis quand avais-je appris tous ces vocabulaires militaires en anglais! En relisant ces deux articles je me sentais perdu: quelqu'un d'autre les a traduits, il n'était pas possible que c'était moi!

A posteriori, du jour où je commence à travailler sur ce webpage à plein temps au début de septembre, jusqu'au moment où je l'ai relativement achevé au début de novembre, en gros deux mois, j'ai pu produire approximativment 150 pages de 8"x11" en vietnamien et une quantité égale de pages en anglais. En total 300 pages, en si peu de temps!

En somme, que ce soit un phénomène sensationel de stylo psychique ou que ce soit simplement une inspiration ordinaire d'écrivain, je me considère heureux d'avoir vécu une expérience intime avec mon frère, que j'ai connu à peine quand il était vivant (après son mariage, d'août 1954 à mars 1975, je l'ai rencontré seulement une dizaine de fois), mais que maintenant était devenu mon plus proche ami!

Nguyen Van Tin
23 novembre 1998


P.S. (15 Février 1999): Cet article a été rédigé comme une Epilogue parce que j'ai cru que ce homepage était achevé à ce point. Cependant, tout de suite après, mon frère m'a "dicté" 8 autres articles:

1. Le Général Hieu Déménage son Quartier Général à Lai Khe (23/11/1998)
2. Réunion avec la 1ère Division d'Infanterie Américaine (25/11/1998)
3. Le Général Hieu et ses Contacts Américains(26/11/1998)
4. Qu'est-ce Que l'Armée Américaine Sait au Sujet de la Mort de mon Frère (15/12/1998)
5. Commandant Adjoint du 3ème Corps(31/12/1998)
6. Les Traits Religieux et Vertueux du Général Hieu (12/01/1999)
7. La Deuxième Lettre Enonçant le Fait (24/01/1999)
8. Le Pion Général Hieu dans l'Echéquier de Thieu (03/02//1999)


P.S. (25 Juin 1999): Si vous voulez savoir davantage sur ce phénomène de stylo psychique, veuillez aller à l'article suivant.

generalhieu.com