Corruption Dans le Milieu Judiciaire

Le 14 septembre 1972, l'Ambassadeur Bunker envoie le télégramme suivant au Secrétaire d'Etat Américain.

Sujet: Nouvelle Investigation de Corruption sous le Vice Président Huong.

1. Le Groupe Nationaliste de 11 députés a envoyé le 29 août au Président Thieu, Vice Président Huong, Premier Ministre Khiem et le Président du Directorat d'Inspection, dénonçant le Procureur Général Huynh Khac Dung et d'autres pour corruption. Le 6 septembre le Général de Division Nguyen Van Hieu, Assistant Spécial au Vice Président, informe l'ambassade que le bureau du Vice Président investiguerait les allégations contre Magistrat Dung. Le 12 septembre un article de Viet Nam Press citant les sources dans le bureau du Vice Président dit qu'un Comité d'Investigation Spécial avec le Vice Président comme Président conduira une investigation "sur le cas d'un certain nombre de magistrats et policiers judiciaires qui ont été dénoncés pour corruption." Selon Viet Nam Press, le Vice Président a reçu "un certain nombre d'autres dossiers de dénonciations" en relation du cas soulevé par les 11 députés.

2. Le Comité d'Investigation est composé du Ministre de la Justice Le Van Thu, Vice Président, et (comme membres) Nguyen Van Vang, Secrétaire d'Etat du Bureau du Premier Ministre, Vu Tien Huan, Procureur Général du Tribunal Suprême, Luu Dinh Diep, Procureur Général du Tribunal d'Appels, Le Tai Trien, Procureur Général Adjoint du Tribunal Suprême, Le Cong Chat, Vice Ministre de l'Intérieur, Colonel Nguyen Khac Binh, Commandant de la Police Nationale, Nguyen Thack Van et le Général de Division Nguyen Van Hieu, Assistants Spéciaux au Vice Président, et Colonel Vu Duc Nhuan, Chef du Service de Sécurité Militaire. M. Le Van Tuan, Assistant Spécial au Vice Président est le Secrétaire Général et rapporteur du Comité.

3. Un résumé des accusations soulevées par le Groupe Nationaliste de Députés est publié dans un bulletin d'une agence de press privée vietnamienne "Viet Nam News" le 1 septembre. Selon ce résumé, Huynh Khac Dung, Procureur Général au Tribunal de Première Instance de Saïgon est accusé de "nombreux actes de corruption, abus de pouvoir, autoritarisme et mauvaise conduite" y compris l'acquittement des personnes coupables et l'emprisonnement des innocents "pour satisfaire son besoin de gagner de l'argent avec malhonnêteté." Dung est allégé d'avoir reçu un paiement sous table de trois millions piastres en retour pour le relâchement de Tran Van Ken, principal dans le vol majeur d'essence du dépôt de Shell à Nha Be. Le Procureur Général Publique Adjoint Luu Van Ngo, une fois emprisonné pour corruption quand il était Chef de la Police Judiciaire, a collaboré avec Dung. Un magistrat d'examen allégé honnête, Hoang Kim Xuyen, a cherché à poursuivre Ken mais a été frustré par Dung. La lettre des députés allège également que les avocats féminins travaillant pour Dung acceptent des paiements d'argent sous table dans ce cas afin que "tout sera arrangé d'une façon satisfaisante."

4. Le 12 septembre les députés Duong Minh Kinh et Dang Van Tiep du Groupe Nationaliste disent à un fonctionnaire d'ambassade que personne du Groupe ne connaît Dung personnellement et ni a aucune rancune contre lui. Ils disent que le groupe sent fortement à propos de l'expansion de corruption dans l'administration civile et dans le l'armée, et sont inquiets devant la mauvaise réputation que le Judiciaire a gagné dans les dernières années. La République pourrait survivre en dépit de la corruption dans la bureaucratie et dans l'armée mais si la justice devient une commodité pour être vendue et achetée, disent-ils, ils n'auraient plus de confiance dans la future. (Commentaire: dix des 11 députés du Groupe Nationaliste sont des Nordistes, et dix ont été dans l'armée dont huit étaient des officiers de combat; huit sont catholiques et quatre ont été associés avec RDV. Une proclamation du groupe datée le 29 janvier 1972 dit que "le présent apparat régnant qui est faible, pourri et corrompu...ne peut pas créer une force nationale."

5. Le Général de Division Nguyen Van Hieu dit à un fonctionnaire d'ambassade le 14 septembre qu'il y avait des indications que l'essence volée du Shell à Nha Be peut être a été transportée au Cambodge et vendue à l'ANV. En tout cas, dit-il, la fréquence des pratiques de corruption dans le sein du système judiciaire, y compris la connivence parmi les juges, avocats, procureurs et demandeurs, est une affaire sérieuse et il souhaite que la poursuite réussite du cas de Dung aurait un effet salutaire. Hieu commente que le cas de Dung est moins "compliqué" que l'affaire du Fonds d'Aide Mutuelle et d'Epargne de Soldats et prédit qu'il (le cas de Dung) serait achevé dans un ou deux mois.

Bunker

Nguyen Van Tin
Le 27 mai 2002

generalhieu.com