Le Général Hieu Parle
Du Scandale Du FAMES

Le 15 juillet 1972, l'Ambassadeur Bunker envoie le télégramme suivant au Secrétaire d'Etat Américain, le lendemain du jour où le Général Hieu a apparu à la télévision pour présenter à la nation les résultats de l'investigation sur le Fonds d'Aide Mutuelle et d'Epargne des Soldats.

Sujet: Rapport A La Nation Sur L'Investigation du Fonds d'Aide Mutuelle et d'Epargne des Soldats (FAMES)

1. Le Général de Division Nguyen Van Hieu, Assistant Spécial du Vice Président Huong et Secrétaire Général du Comité Spécial d'Investigation, a apparu sur la télévision le soir du 14 juillet pour lire le rapport de l'investigation sur les activités du FAMES. Le rapport est adressé "au peuple de la nation entière, aux généraux, et aux combattants des forces armées"et a pris une heure pour lire. Il implique par nom le Général de Corps Nguyen Van Vy, à présent en congé spéciale de ses devoirs en tant que Ministre de la Défense; Le Van Kim, Général en retraite de l'ARVN; Colonel Do Tung, ancien Directeur Adjoint de Cabinet du Ministre de la Défense Nationale (MDN), et Huynh Van Dao, ancien fonctionnaire civil du MDN dans la mauvaise gestion du FAMES.

2. Le Général Hieu dit à un fonctionnaire de l'ambassade le 15 juillet que le Vice Président Huong recommanderait probablement au Président qu'il prenne des mesures disciplinaires contre les officiers de l'ARVN impliqués, y compris le Général Vy.

3. Hieu dit que le cas serait également apporté aux tribunaux civils et que les dossiers sont en train d'être préparés par les avocats dans le bureau du Vice Président contre les individus impliqués. Une mise en accusation sera sollicitée contre les individus seulement quand les dossiers contiennent suffisamment des preuves concrètes sur quoi baser un argument solide.

4. Hieu dit que certaine pression a été exercée de différentes directions contre les investigateurs de FAMES. Quelques officiers du Service de Sécurité Militaire travaillant dans le cas ont été rappelés par des personnes dans le MDN qu'après l'investigation soit conclue ils demeurent encore sous la discipline du MDN. Ceci est considéré comme étant une menace par les officiers du SSM impliqués. Hieu a dit que ces menaces n'ont pas empêché l'investigation.

5. Hieu dit que le sujet majeur prochain d'investigation peut être la Compagnie d'Electricité du Vietnam, qui, selon lui, est un nid de corruption. Il dit qu'Air Vietnam serait également une bonne cible d'investigation mais il note qu'avec le mariage imminent du fils du Directeur de l'AVN avec la fille du Président Thieu, le Directeur a déjà obtenu la protection des hauts placés. Hieu dit également que n'importe quelle investigation des allégations de corruption souvent soulevées contre le Général Dang Van Quang, Conseiller du Président des affaires militaires et de sécurité, ne serait pas faisable au temps que Quang détienne une position élevée. Hieu explique que les Vietnamiens sont particulièrement peu disposés à dénoncer officiellement un individu au temps que cette personne est dans une position d'influence.

6. Hieu dit que le lendemain de l'émission sur la télévision, il a entendu de la part de certains officies de l'ARVN qui l'ont félicité sur le rapport. Un Général ami a commenté que son impression ultérieure que le Vice Président Huong n'est qu'un "tigre en papier" en matière de corruption a été modifiée par la publication du rapport.

7. Hieu dit que le problème de la disposition des biens du fonds a été extraordinairement compliquée et prendrait au moin deux ans pour achever.

8. Commentaire: La réaction des Vietnamiens jusqu'ici envers la publication du rapport est un optimisme contenue. La plupart des gens contactés jusqu'ici commentent que les investigations sont beaucoup plus faciles à conduire qu'il est d'obtenir les sanctions contre les mécréants.

Bunker

Nguyen Van Tin
Le 26 mai 2002

generalhieu.com