Opération Griffe d'Aigle 800

Au sujet des opérations communes avec les unités alliées, je me rappelle toujours de l'opération Griffe d'Aigle 800 au début de 1967. Selon le plan du Général Westmoreland et du Général Cao Van Vien, les unités vietnamiennes, américaines et coréennes doivent mettre en application l'opération de chercher et détruire l'ennemi en 1967. La province de Binh Dinh était la province la plus large, avec 12 districts, la province la plus peuplée dans le Sud Vietnam (approximativement 1 million d'habitants) et était la province la plus infectée de Viet Cong. De 1945 à 1954, Binh Dinh était la capitale de la 5ème Région communiste (l'armée française n'avait jamais mis les pieds dans cette région). Pendant plus de 9 ans sous le contrôle communiste, beaucoup joignaient le parti communiste, d'autres se ralliaient au Nord, par conséquence presque chaque famille avait quelque sorte de liens avec le communiste.

Dans cette région, les communistes avaient la 3ème Division (Etoile D'Or), la Division renommée de la 5ème Région communiste, un gouverneur et son poste de commande composé de plusieurs bataillons locaux, et d'innombrables guérilleros. Selon les cartes de planification de l'opération Griffe d'Aigle 800, les quatre districts au Nord: Tam Quan, Bong Son, Phu My et Phu Cat, les régions les plus peuplées, étaient assignées à la 22ème Division avec la mission de chercher et détruire l'ennemi et également de pacifier ces régions. Les régions au Sud étaient: Qui Nhon, Tuy Phuoc, Phu Phong et Van Canh étaient des régions opérationnelles de la Division Tigre coréenne; et les quatre districts à l'ouest: An Khe Vinh Thanh, An Lao et Hoai An, régions montagneuses et dangereuses étaient désignées comme étant les régions opérationnelles de la 1ère Division de Cavalerie américaine, parce que cette Division était équipée avec une puissance formidable de tir des hélicoptères et d'avions, et ainsi était la force de pont dans la planification des trois états majors vietnamien, américain et coréen. La 1ère Division de Cavalerie américaine entrerait tout d'abord dans la région opérationnelle pendant les 3 premiers jours, puis viendrait le tour de la 22ème Division vietnamienne et celui de la Division Tigre coréenne dans leurs régions opérationnelles respectives.

Pendant les 3 premiers jours, avec les soutiens considérables d'hélicoptères, la 1ère Division de Cavalerie américaine débarquait ses troupes dans les régions les plus sauves des communistes dans les districts de Hoai An et Vinh Thanh, détruisait et brûlait plusieurs dépôts de riz des communistes, emplacements de service arrière de la 5ème Région et de la 3ème Division. Les soldats américains étaient très agressifs dans la recherche et la destruction de l'ennemi, mais les communistes étaient très astucieux en évitant tous contacts avec les Américains parce qu'ils savaient que les troupes américaines étaient très fortes.

À 11 heures de la nuit du jour J+3, l'hélicoptère du Général de Division de la 1ère Division de Cavalerie américaine se dépose sur le quartier général de la 22ème Division. Celui-ci vient rencontrer et discuter avec le Général Hieu. Il lui demande d'abandonner l'idée d'attaquer vers la direction de la région à l'ouest du district de Phu My et de coordonner avec la 1ère Division de Cavalerie américaine pour attaquer dans An Lao où il est convaincu que la 3ème Division communiste rassemble ses troupes. Le Général Hieu me fait venir pour confirmer l'information de renseignement. Je présente au Général Hieu et au Commandant Général de la 1ère Division de Cavalerie américaine que j'ai rencontré un guérillero Viet Cong qui réside dans les régions montagneuses à l'ouest du district de Phu My. J'ai dépensé beaucoup d'argent pour nourrir la famille de ce guérillero. Quelques jours auparavant, il m'a informé que plusieurs unités de la 3ème Division communiste se sont rassemblées dans les régions adjacentes des deux districts de Phu My et de Hoai An. Basé sur les informations confirmées précédemment fournies par ce guérillero, j'ai déterminé qu'il dit la vérité. Je confirme au Général Hieu et au Général américain que plusieurs régiments de la 3ème Division communiste se cachent dans la région opérationnelle mentionnée ci-dessus.

Le Commandant Général de la 1ère Division de Cavalerie américaine dit: "Aujourd'hui, j'ai fait débarquer par hélicoptère une compagnie de Rangers dans la région opérationnelle pour chercher l'ennemi, mais n'a eu aucun contact. Je sais que j'ai tort d'agir ainsi parce que j'ai envahi la région qui a été réservée à la 22ème Division, mais à cause de mon grand désir de conquérir l'ennemi, j'ai été forcé d'agir ainsi." Il me demande: "Commandant (j'étais chef du 2ème Bureau de la 22ème Division en ce temps-là), êtes vous certain que l'ennemi se trouve dans la région où l'opération va se dérouler?" Je réponds: "Mon Général, les communistes sont extrêmement prudents en évitant de faire contact avec les unités américaines parce qu'ils ont peur de votre puissance de tir. Je suis convaincu que la 22ème Division va entrer en contact avec la 3ème Division communiste dans cet emplacement." Le Général Hieu dit poliment au Général américain: "Selon le plan discuté par les trois divisions vietnamienne, américaine et coréenne, notre Division entrera dans notre région opérationnelle demain, nous ne devrions pas changer le plan trop tôt."

Basé sur l'information de renseignement fournie par le 2ème Bureau, le Général Hieu ordonne au Lieutenant Colonel Bui Trach Dzan, commandant du 41ème Régiment de n'utiliser que 2 bataillons d'Infanterie avec l'unité du poste de commande pour entrer dans la région opérationnelle très tôt le matin et quand ses troupes atteignent l'objectif vers 3 heures de l'après-midi, de camper les troupes, de faire les soldats prendre leur dîner et creuser des tranchées individuelles de défense. La région est infectée d'indicateurs Viet Cong. Sachant parfaitement que ces indicateurs signaleraient les communistes d'attaquer nos unités quand ils ont su le nombre amoindri de nos unités commises dans la région opérationnelle, le Général Hieu a devisé un plan de contre-attaque avec une cavalerie blindée. Il cache un Bataillon d'Infanterie et un Régiment de Cavalerie blindée à une distance de 10 kms loin de la région opérationnelle, hors de la vue ennemie.

À 2 heures du matin, Lieutenant Colonel Bui Trach Dzan transmet par radio au quartier général faisant savoir que l'ennemi commence à attaquer ses unités. Le Général Hieu donne l'ordre au Régiment de Cavalerie blindée et au Bataillon d'Infanterie en réserve de se précipiter en vitesse vers l'objectif et de contourner en arrière de la ligne ennemie, pour l'encercler et de l'empêcher de se retirer. La 1ère Division de Cavalerie américaine, découvrant que nous entrons en contact avec l'ennemi, envoie des hélicoptères pour fournir l'éclairage. L'artillerie des deux Divisions vietnamienne et américaine tirent sans répit sur la tête de l'ennemi. Les roquettes lumineuses lancées par la 1ère Division de Cavalerie américaine sont si brillantes que la nuit devient aussi claire que le jour. Le plan d'attaque de nuit des communistes a été neutralisé. Trente minutes plus tard, le Régiment de Cavalerie blindée et le Bataillon d'Infanterie en réserve arrivent à la scène à temps, encerclant l'ennemi et tuent beaucoup d'entre eux. À 5 heures du matin, les communistes ont dû lécher leur blessure, se disperser et battre en retraite dans la jungle, laissant en arrière 300 tués gisant partout, de nombreuses armes et munitions éparpillées partout.

Le Général Hieu se dépose par hélicoptère pour inspecter le champ de bataille. Quinze minutes après, le Commandant Général de la 1ère Division de Cavalerie américaine se montre également à la scène de bataille. Voyant que nos unités ont accompli une victoire contre la 3ème Division communiste avec grandeur, le Commandant Général américain se dirige vers moi, secoue ma main et me félicite à plusieurs reprises au sujet de la tactique d'appât conduit par la 22ème Division et de l'exactitude dans la récolte de renseignement conduite par le 2ème Bureau.

Colonel Trinh Tieu
Sacramento, California mai 1995

generalhieu.com